De quoi le jaune est-il la couleur? partie 1 « Les taxes sur le carburant, ce n’est pas le problème »

voici une série de 5 articles que m’ont inspirés le mouvement des « gilets jaunes « et l’avalanche de commentaires qu’il a suscitée. Comme mes reflexions ont aussi été très longues, j’ai jugé plus pratique de scinder tout cela en 5 parties qui s’echelonneront sur 5 jours donc.

Tout d’abord, trois sondages publiés simultanément deux jours avant la manifestation du 24 novembre 2018
https://elabe.fr«Gilets jaunes » : 7 Français sur 10 approuvent toujours la mobilisation, mais le soutien s’effrite
http://www.charentelibre.fr70%DES FRANÇAIS VONT TRAVAILLER EN VOITURE MÊME POUR DES TRAJETS TRÈS COURTS
https://www.mediapart.fr/Sept Français sur dix jugent que la politique énergétique actuelle del’Etat n’est pas à la hauteur des enjeux

Comme moi, vous êtes sûrement frappés par la similitude des pourcentages d’adhésion ou de soutien .


Lectures au premier degré de ces résultats.
1° lecture « C’est normal ! Sils prennent leur voiture, forcément ilssoutiennent ceux qui protestent contre la hausse des carburant. »ou si vous préférez «C’est normal qu’ils désapprouvent  lesgilets jaunes puisqu’ils ne prennent pas leur voiture. »
2° lecture : « Les Français sont incohérent : ils approuvent les accros à la bagnole, qu’ils sont d’ailleurs eux-mêmes, tout en demandant une politique énergétique plus ambitieuse, comme si un des premiers postes de consommation d’énergie des ménages n’était pas,justement, le transport. »

Evidemment ces lectures au premier degré sont fausses.

Les taxes sur lecarburant, ce n’est pas le problème
En premier lieu, parce que ces 70 % ne sont pas forcément toujours les mêmes et qu’il ya des soutiens des gilets jaunes qui ne prennent jamais leur voiture pour aller travailler, parce que soit il n’en ont pas (ça coûte cher), soit c’est compliqué (vivre et travailler à Paris n’incite pas à prendre sa voiture tous les jours). De même, il doit y avoir des gens qui vont travailler en voiture tous les jours et qui pour autant ne soutiennent pas les gilets jaunes avec aussi des tas debonnes raisons.

De même, et c’est plus vraisemblable, il doit y avoir des Français qui soutiennent les gilets jaunes et qui considèrent que la politique énergétique dela France est acceptable, des climato-sceptiques par exemple et d’autres, peut-être aussi nombreux, si ce n’est plus, qui désapprouvent le mouvement des gilets jaunes et qui dans le même temps pensent que la France devrait aller beaucoup plus loin en matière de politique énergétique, des écologistes cohérents par exemple. Même si cela couvre l’ensemble du spectre, cela fait quand même 40% des sondés qui soutiennent à la fois les gilets jaunes et une politique énergétique plus ambitieuse. Sont-ilspour autant inconséquents ? Pour certains, ils sont peut-être mal informés mais j’en doute sinon, il ne souhaiteraient pas une politique énergétique plus radicale. C’est alors que le problème N’ESTPAS le coût du carburant mais que cette révolte populaire va bien au-delà des 4 centimes en plus par litre de carburant. C’est d’ailleurs ce qui transparaît dans la diversité des revendications posées par les uns et par les autres sur les barrages. Cela ressemble plus aux cahiers de revendications qui fleurirent avant les Etats Généraux de 1789 qu’à un programme revendicatif abouti . Cela explique l’embarras de tous les partis,même les plus récupérateurs. Cela explique aussi l’embarras du pouvoir qui ne sait à quoi répondre.

Cet article, publié dans démocratie, je dis ton nom, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.