Mieux vaut en rire –rubrique décidément inépuisable- n°157 : comme son nom l’indique

«Dépêchons-nous d’en rire aujourd’hui, de peur d’avoir à en pleurer demain. »Beaumarchais
« L ‘humour est la politesse du désespoir. » Oscar Wilde
« On peut rire de tout, mais pas avec tout le monde. »PierreDesproges
« parce que le rire est le propre de l’homme. » Rabelais

Il semblerait que ce soit la mode dans les grands de la vente en ligne : aller chercher le nom de leur marque dans la mythologie, les contes et légendesd’autres cultures. Le plus connu d’entre eux, Amazon, de cache pas sa fascination pour les figures mythologiques grecques mais on ne comprend pas nécessairement le lien entre ce nom et la frénésie de consommation à laquelle il pousse certain-e-s d’entre nous.

Les Chinois ne sont pas en reste avec Alibaba, référence explicite à un des personnages les plus fameux des Contes des Mille et une Nuits. Ici, au moins les choses sont plus claires « Entrez dans la caverne aux trésors, les 40 voleurs vous y attendent »

Plus surprenant encore le nom de ce nouveau groupe qui ambitionne d’atteindre la notoriété, et la surface commerciale des deux précédents https://www.lemonde.fr/ E-commerce: Beru se rêve en « Amazon russe »

L’égodes Franchouillards devrait être flatté : reprendre le surnom d’un des personnages les plus truculents de la littérature policière française, Béru, alias l’Inspecteur Bérurier, adjoint paillard et débraillé de l’élégantcommissaire San-Antonio, quel honneur ! Sauf que ici, cela n’a rien à voir avec les personnages de Frédéric Dard et leur usage abondant de la langue verte, mais tout simplement indique que les promoteurs de ce site ont une vision cynique de leur client. « Je prends »,c’est ce que signifie, parait-il ce sigle. Au moins c’est clair.

Mais cela dit, voilà une phrase qu’aurait pu prononcer le fameux Inspecteur Béru. On l’entend  même déjà dans la bouche de celui qui l’interpréta avec toute l’épaisseur voulue, au cinéma : Gérad Depardieu. Compte tenu des liens de celui-ci avec les milieux dirigeants russes, peut-être a-t-il suggéré ce nom à double  entrée.

Rabelais n’est décidément pas loin.

Cet article, publié dans COUPD'GUEULE, mondialisation quand tu nous tiens, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.