Mieux vaut en rire-rubrique décidément inépuisable- n°147 les calculs bizarres et indigestes

« Dépêchons-nous d’en rire aujourd’hui, de peur d’avoir à en pleurer demain. » Beaumarchais
« L ‘humour est la politesse du désespoir. » Oscar Wilde
« On peut rire de tout, mais pas avec tout le monde. »Pierre Desproges
« parce que le rire est le propre de l’homme. » Rabelais

Ces enquêtes qui nous baladent

Quand il leur manque de la matière dans l’actualité, les quotidiens nous infligent des enquêtes-classements parfois déroutantes mais instructives et parfois totalement ineptes. Celle-ci fait partie de la seconde catégorie https://www.ouest-france.frOù partir en week-end en Europe à pas cher ?
En effet, à quoi cela peut-il bien rimer de vouloir passer le même week-end à Cracovie et à Lille, à Riga et à Athènes ? Passer deux jours dans une ville étrangère, cela veut quand même dire goûter aux spécialités locales et manger différemment de chez soi. Alors pourquoi prendre un café, un sérieux de bière, accompagner ses repas de vin de table ordinaire, alors que la bière et tellement meilleure à Prague qu’à Athènes, surtout pour déjeuner, que le vin grec est sans commune mesure avec le vin russe, qu’il vaut mieux boire un thé à Moscou qu’un café, que le café du Nord est sûrement plus réputé que le café balte. Mais voilà, puisqu’il fallait comparer à tout prix, on arrive à ce genre d’absurdité. Après tout, tant qu’à rechercher le toujours moins cher, on aurait pu également faire ce genre d’enquête : il vaut mieux « Prendre son café à Riga, son sérieux de bière à Lille, ses repas à Riga, la navette d’aéroport à Moscou, les transports en commun à Budapest et dormir à l’hôtel à Lisbonne » et ça vous coûterait 226,58€ que « Prendre un café à Riga ou Lisbonne, une bière à Prague, ses repas arrosés d’un vin de table quelconque à Athènes , prendre la navette aéroportuaire à Vilnius, le pass 48 heures à Cracovie ou Varsovie, et dormir à l’hôtel à Riga » ce qui vous coûtera quand même 123,60€. Absurde , non ? Mais tant qu’à faire des comparaisons ineptes…..

Tiens ! À tout prendre, il aurait peut-être été préférable de faire ces comparaisons à partir des habitudes de consommation des touristes , c’est à dire prendre son café dans une franchise présente dans le monde entier et qui vend très cher des cafés quelconques aux compositions bizarres, prendre une bière blonde de préférence, vendue par un brasseur américain, belge ou néerlandais dans le monde entier, faire ses repas dans une officine de restauration rapide d’une enseigne présente sur les cinq continents et dormir dans ces hôtels bon marché d’une des chaînes internationales. Ces comparaisons auraient un peu de sens puisqu’il s’agirait de la même façon « mondialisée » de consommer qu’on retrouve aussi bien à Riga qu’à Lisbonne, à Prague qu’à Lille, à Moscou qu’à Budapest. Mais alors me direz-vous, pourquoi se déplacer si c’est pour manger et manger les mêmes choses qu’à la maison ? Bonne question !!

les bizarreries culinaires

Tiens, puisque je viens d’évoquer à demi-mot, la plaie de la malbouffe mondiale, je voudrais vous signaler deux innovations, que je n’ose qualifier de gastronomiques, ni même de culinaires, deux innovations , disons, alimentaires.

La première est étonnante de complexité : https://www.ouest-france.frPrès de Saint-Brieuc. Avec son burger, Jonathane est vice-champion de France

Tant qu’à faire, il aurait pu aussi y ajouter du caramel au beurre salé, un crumble de gâteau sablé, ou des copeaux d’artichaut avec une émiettée d’araignée. On peut vraiment mettre de tout dans un petit pain rond et c’est ce qui leur rend indigeste.

Indigeste peut-être pas mais intrigant tout de même, voici un autre petit pain rond garni : http://www.letelegramme.frPrimel Gastronomie. Un burger surgelé végétarien Le sandwich à la viande hachée, sans viande, voilà déjà un concept bizarre mais en plus surgelé. Il n’y a pas que le sandwich qui soit givré.

Et dire que ce sont deux « innovations alimentaires » inventée en Bretagne, un pays qui dispose de tant de bons produits frais. A tout prendre, quitte à paraître décalé, je préfère encore un bon jambon-beurre à condition naturellement que le cochon ait été élevé sur paille, que le pain soit complet et bio et que le beurre soit salé, naturellement. Essayez ! Ça vaut le déplacement. Un petit week-end en Bretagne, alors ?

Publicités
Cet article, publié dans COUPD'GUEULE, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.