Transition énergétique : on ne peut pas penser à tout

Transition écologique : voici encore une expression devenue mot-valise à force d’être galvaudée. Tout est transition énergétique même ce qui ne concerne pas directement l’énergie comme la réduction des déchets ou la préservation de la biodiversité. J’ai d’ailleurs pris à dessein ces deux thèmes car, eux aussi sont devenus des mots-valises à force d’être utilisés à tort et à travers.
Mais comme ce mot-valise est dans l’air du temps autant l’utiliser pour souligner quelques petits défauts de nos beaux raisonnements.

Premier couac : la voiture électrique et ses aléas
A force de l’avoir écrit, je pense vous avoir convaincu que le passage trop rapide du « tout moteur thermique » au « tout moteur électrique » n’était en aucune façon la panacée en matière de transition énergétique du moins tant que la production d’électricité d’origine renouvelable n’aura pas supplanté les autres sources de production d’électricité. Mais voici un inconvénient que je n’avais pas envisagé: http://www.novethic.fr35 pompiers, 5 heures d’intervention… Ce qu’il se passe quand une Tesla prend feu
Eh oui, une voiture électrique peut avoir un accident comme tous les véhicules à deux ou quatre roues qui fréquentent nos réseaux routiers. Et c’est vrai qu’une batterie haute tension ne réagit pas comme la batterie 12 volts de votre voiture à explosion. Si maintenant il faut plusieurs centaine de mètres cubes d’eau pour enrayer les conséquences d’un petit accrochage sur une voie express, il n’est pas sûr que le bilan écologique d’ensemble soit très bon

deuxième couac : la dédieselisation (comme on dit la dédiabolisation pour les organisations politiques sulfureuses) a des effets inattendus

Dieselgate ou pas, c’est haro sur le diesel, avec au passage un petit coup de bonneteau fiscal, via la TIPP. Mais c’est pour la bonne cause, la qualité de l’air de nos villes envahi par des myriades de particules fines. Mais c’est balot, on avait juste un détail : les véhicules à essence émettent plus de …CO², c’est à dire justement ce gaz dont les effets sur le réchauffement de la planète sont particulièrement montrés du doig: t http://info.economie.lefigaro.frAutomobile: première hausse des émissions de CO2 en France depuis 1995 On ne peut pas penser à tout quand on décide d’une politique publique sauf…à avoir une approche systémique de la question et de l’envisager dans toute sa complèxité et ses ultimes conséquences. C’et juste une question d’entrainement et de…bonne volonté.

Cet article, publié dans développement durable, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.