L’innovation sociale c’est ça

Dans un article précédent, je m’interrogeai à haute voix sur la définition de l’innovation sociale. Evidemment devant la diversité du phénomène, je n’ai pas une définition simple et applicable sans ajustement à toutes les facettes de cette diversité.

Toutefois dans le point de vue publié par Michel Jézequel, j’ai trouvé une expression qui peut recouvrir une partie de cette réalité et qui fait peut-être la différence avec d’autres formes d’innovations, l’innovation technologique ou l’innovation commerciale par exemple : les projets collectifs d’initiative citoyenne .

Pour illustrer ce que peut être l’innovation sociale, rien de tel que des exemples .

Ainsi l’innovation sociale c’est ça : Florange Ecologie industrielle et Insertion (Fe2i) développe l’écologie industrielle sur son territoire un éco-système qui s’organise entre opérateurs économiques, qui sont aussi ici des citoyens responsables pour valoriser au mieux toutes les ressources, tous les minerais dont disposent le territoire, le tout sur fond d’innovation technologique parfois. Et ça crée des emplois, par essence non délocalisables. Mais ce modèle ne permet pas de conquérir des marchés à l’étranger sauf peut-être en bout de chaîne ou en royalties sur les process de récupération.

Mais l’innovation, c’est aussi ça : Réseau Envie : l’économie circulaire au service de l’insertion par l’activité économique combiner la réduction des déchets, ici l’électro-ménager tout en proposant des solutions d’insertion à des personnes laissées sur le bord de la route comme on disait il y a vingt ans et en offrant à leurs semblables l’accès à un confort d’équipement que leurs revenus ne devraient pas leur permettre. Et ça crée beaucoup d’emplois, qui eux ont essaimé, selon le principe d’une franchise sociale ; le modèle de diffusion de l’innovation est peut-être à suivre : plutôt que de croître en interne, l’idée et le savoir-faire se transmet par transfert de compétences et une labellisation avec pour chaque territoire ainsi ensemencé, une équipe autonome ; Il est en effet plus facile dans ces conditions de maintenir un mode de fonctionnement proche des principes fondateurs de l’ESS et l’existence d’un projet collectif d’initiative citoyenne.

Mais l’innovation sociale, c’est encore ça :http://www.lelabo-ess.orgAvec Re-Sources, la coopération se met au service de l’économie circulaire Tout est parti d’un collectif , de citoyens donc dont la fonction principale est de faire s’agréger des projets qui ont à faire ensemble. Là aussi, des emplois à la clé, non délocalisables et un modèle réplicable, mais non brevetable.

Et enfin pour ne pas rester dans les exemples que nous offrent le laboratoire de l’ESS, voici un exemple devant ma porte : https://www.ouest-france.fr/Morlaix. Temps-bouilles, ressourcerie alimentaire, créée d’ici un an, une idée qui trouve une équipe, une équipe qui trouve une dynamique. Comme c’est encore en cours, c’est trop tôt pour en parler mais manifestement, cela a déjà créé une turbulence dans le Pays de Morlaix

et si on pousse jusqu’au bout la logique de projets collectifs d’initiative citoyenne je ne peux passer sous silence cette réalité-là, qui est aussi de l’innovation sociale : http://www.lemonde.frMairies : les budgets participatifs séduisent de plus en plus les Français Bon a priori, ça ne relève pas de l’ESS sauf qu’en fait, pour le reste du monde, cette démarche est l’essence même de l’Economie Alternative , la combinaison de l’argent public et de l’initiative citoyenne où celle-ci n’est pas en sous-traitance de la puissance publique mais en tant que force de proposition ET acteur du changement. D’ailleurs quand on y réfléchit bien, il s’agit là d’une innovation tellement puissante qu’elle peut régénérer le lien démocratique, localement du moins. C’est une invention des édiles de Porto Alegre dans le Sud du Bresil et il ne leur serait jamais venu à l’esprit d’en parler en termes de « Brazil Impact ». Au fil des Forums Sociaux Mondiaux, ils ont offert avec générosité ce modèle au reste du monde. C’est peut-être ainsi d’ailleurs que de proche en proche, un autre modèle deviendra un jour la norme.

Et si vous n’avez toujours pas compris ce qu’on pourrait entendre par innovation sociale, vous pouvez toujours aller visiter ce site
http://www.eco-bretons.info/
il ne parle quasiment que de cela. A vous de le feuilleter pour vous faire une idée de ce que c’est

Cet article, publié dans ESS, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.