Nourrir le Monde, etc….: Vive le Président !

Mais au fait qui est cette entreprise dont les produits ont ainsi été massivement contaminés ? Si j’en crois une liste publiée par la fédération nationale des coopératives laitières https://fncl.coop/filiere-laitiere/les-cooperatives-laitieres-dans-le-monde
il ne s’agit pas d’une PME familiale mal gérée et ayant du mal à respecter les normes sanitaires mais bien d’un leader mondial du secteur, un des fleurons de notre système agro-industriel qui a décidé de se lancer à la conquête du Monde pour le nourrir du meilleur que peut produire notre beau pays.

Comme beaucoup, je n’avais qu’une connaissance partielle de cette entreprise très secrète. Donc par pure curiosité, je suis allé voir sur le site de la société pour essayer de comprendre la vertigineuse expansion de cette entreprise . Voici donc le lien avec l’histoire officielle de Lactalis
http://www.lactalis.fr/le-groupe/histoire/
Voilà donc une belle saga familiale qui se résume en quelques mots : de décennies en décennies, on grandit en mangeant les autres. C’est le schéma classique sur lequel tous les grands groupes familiaux se sont développés. On ne devient pas onzième richesse de France uniquement par croissance interne et comme les autres milliardaires français, on a affaire ci aussi à une famille prédatrice mais qui assume. L’histoire est bien belle pourtant racontée comme cela.
Pour avoir un autre son de cloche, je suis allé vers une autre source d’information que la communauté du Web considère, à l’expérience, comme la plus fiable .Wikipédia
https://fr.wikipedia.org/wiki/Lactalis
Certes l’histoire racontée est la même mais, il y a, en plus, quelques épisodes intéressants  où il est question aussi, et déjà, de démêlées juridiques. Il y a aussi et surtout, de nombreuses marques citées, ce qui montre bien que, finalement, ce groupe laitier est en permanence sur nos tables et dans nos réfrigérateurs.

C’est donc un mastodonte national et international qui fait donc un peu la loi sur le marché. Les EGA, dans leur première phase, avaient justement pour but de lutter contre ces positions hégémoniques et de rétablir un peu l’équilibre entre les producteurs, les collecteurs:transformateurs et les distributeurs. Certes ce n’est pas la première fois qu’on s’y attelle. Les précédentes crises avaient abouti à la création de nouvelles structures de défense des producteurs agricoles , les organisations de producteurs http://agriculture.gouv.frOrganisation économique : les organisations de producteurs que le site du ministère de l’agriculture définit ainsi : « Une organisation de producteurs (OP) est constituée à l’initiative d’un ensemble d’agriculteurs qui se regroupent dans l’objectif de mutualiser leurs moyens afin de rééquilibrer les relations commerciales qu’ils entretiennent avec les acteurs économiques de l’aval de leur filière. »

Dans la pratique qu’est-ce que cela a donné depuis 2010 ? En consultant le journal officiel on découvre 10 arrêtés dont l’intitulé interpelle «  producteurs Lactalis » , « livreurs Lactalis » etc….
Extrait du Journal officiel électronique authentifié Arrêté du 13 décembre 2017 relatif à la reconnaissance de l’Organisation des producteurs Lactalis Bretagne en qualité d’organisation de producteurs dans le secteur du lait de vache
Extrait du Journal officiel électronique authentifié
Arrêté du 30 juin 2017 relatif à la reconnaissance de l’Union nationale des éleveurs livreurs lactalis (UNELL) en qualité d’association d’organisation de producteurs dans le secteur du lait de vache
Extrait du Journal officiel électronique authentifié Arrêté du 15 février 2016 relatif à la reconnaissance de l’Association des producteurs de lait livrant à Lactalis dans le Massif central « AP3LMC » en qualité d’organisation de producteurs dans le secteur du lait de vache
Version d’origine Extrait du Journal officiel électronique authentifié Arrêté du 1er octobre 2014 relatif à la reconnaissance de l’association Organisation des producteurs Lactalis Grand Ouest (OPLGO) en tant qu’organisation de producteurs dans le secteur du lait de vache
Version d’origine Extrait du Journal officiel électronique authentifié Arrêté du 1er octobre 2014 relatif à la reconnaissance de l’association Organisation des producteurs ardennais livrant leur lait à Lactalis (OPALL) en tant qu’organisation de producteurs dans le secteur du lait de vache
Version d’origine Extrait du Journal officiel électronique authentifiéArrêté du 13 décembre 2013 relatif à la reconnaissance de l’Association des producteurs de lait Lactalis du Grand Est (APLLAGE) en tant qu’organisation de producteurs dans le secteur du lait de vache
Extrait du Journal officiel électronique authentifiéArrêté du 27 septembre 2013 relatif à l’extension de la zone de reconnaissance et au changement de dénomination de l’Association des producteurs de lait bretons Lactalis (APLBL) en qualité d’organisation de producteurs dans le secteur du lait de vache
Extrait du Journal officiel électronique authentifié
Arrêté du 27 septembre 2013 relatif à la reconnaissance de l’Association des producteurs de lait Lactalis Rodez (APL Rodez) en tant qu’organisation de producteurs dans le secteur du lait de vache
Extrait du Journal officiel électronique authentifié Arrêté du 27 septembre 2013 relatif à la reconnaissance de l’Association des producteurs Lactalis du Sud-Est (APLSE) en tant qu’organisation de producteurs dans le secteur du lait de vache
Arrêté du 26 avril 2013 relatif à la reconnaissance de l‘association OP des producteurs Lactalis AOP de Normandie en tant qu’organisation de producteurs dans le secteur du lait de vache
Ces organisations couvrent quasiment tout le territoire national et qu’il s’agisse d’organisations défendant vraiment les intérêts des producteurs comme le veulent les textes, ou de structures indirectement pilotées par la société en question , selon une organisation verticale intégrée comme on en connaît dans d’autres filières, cela en dit long sur l’emprise de l’empire sur le secteur.

Manifestement, la famille a manqué de flair en créant la marque « Président ». Il aurait fallu l’appeler « l’Empereur ». Hélas pour cette filière en crise, un tel scandale est à la hauteur du poids de l’empire dans la filière et cela risque de ternir durablement l’image de la production laitière française dans le monde (à suivre)

Cet article, publié dans COUPD'GUEULE, l'économie comme on la subit, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.