Brèves de compteur n°109 grandes manœuvres dans les réseaux

Cela fait un bout de temps que ça bouillonne sur les marchés de l’énergie tellement les mutations en cours sont importantes. Du coup, les rumeurs succèdent aux rumeurs, les études succèdent aux études pour se confirmer ou se contredire tant il est vrai que sur ces marchés plus que sur d’autres, l’information est une denrée chère. Ces temps-ci voient le retour en grâce du solaire, naguère décrié, parce que ..chinois, trop cher, trop inconstant, etc…

Tout d’abord un petit état des lieux mondial du marché https://www.euractiv.fr/Le solaire est en train de dépasser le nucléaire Ainsi donc, ce qui fut le nec plus ultra de la modernité dans les années 90 serait en passe de rejoindre dans les archaïsmes les vieilles centrales à charbon. Et encore, ce n’est même pas sûr pour le charbon si on en croit ce qui se passe en Pologne ou même en Allemagne. Il faut dire que Tchernobyl en 1987, puis Fukushima en 2011 ont sérieusement plombé l’avenir de cette filière dont les perspectives d’expansion sont nulles et seule la France entend maintenir contre vent et marée son potentiel jusqu’à 2050. Il faut dire que le parc français représente, avec 63,1 GW, 1/6° du total mondial. Une telle dépendance, ça pèse lourd dans les décisions stratégiques.

On comprend mieux l’engouement pour l’énergie photovoltaïque quand on lit les conclusions de l’étude dont il est question dans cet article http://www.euractiv.fr/Le solaire pourrait couter moins cher que le charbon ou le gaz d’ici 2025Avec de telles perspectives, il n’y donc pas lieu de tergiverser. Et c’est d’ailleurs un peu le sens de la démarche de l’ancien ministre de l’écologie JL Borloo quand il s’est mis en tête d’électrifier l’Afrique avec son soleil.

Et pourtant, il semblerait que l’Union Européenne soit en passe de rater le coche http://www.euractiv.fr/L’Europe reste timorée face à l’énergie solaire Il faut néanmoins modérer le ton alarmiste du titre de cet article d’une part parce que le contenu de l’article semble démontrer au contraire qu’une fois levées quelques contraintes réglementaires tout sera pour le mieux dans le meilleur des mondes et d’autre part parce que l’interviewé n’est autre que le représentant de la profession en Allemagne. Quand je vous disais que l’information était une denrée précieuse.

Mais foin de ces spéculations intellectuelles, restent les faits et ils sont parlants / https://www.euractiv.fr/La Chine éclipse l’UE en atteignant en avance son objectif solaire pour 2020 Il est vrai qu’entre la Chine et le photovoltaïque, c’est une longue histoire d’amour. Il y aurait donc peut-être quand même un petit fond de vrai dans la frilosité de l’Union face au soleil. Et pendant ce temps, d’ailleurs que fait-elle l’Union ? Elle se débat dans ses problèmes d’organisation de son marché intérieur de l’énergie, y compris les conséquences pour ce marché du Brexit, dont on ne finit décidément pas de découvrir les conséquences funestes La Commission aide l’Irlande à se fournir en électricité sans passer par Londres

C’est d’ailleurs un peu bête d’être ainsi privé de la production électrique britannique. En effet si vous regardez ce rapide panorama des grands projets mondiaux https://www.ouest-france.fr/Éolien, solaire : ces projets qui vont changer le monde on constate que l’Europe (géographique) n’est présente dans ce palmarès que grâce au Royaume-Uni et son extraordinaire développement dans l’éolien en mer. Du coup, il n’est pas sûr que l’argument sur la qualité durable de l’électricité européenne livrée à l’Irlande, comparée à l’électricité britannique, soit bien solide. Cela dit, pour en revenir à ce palmarès des projets démesurés, ce n’est peut-être pas une catastrophe que les 27 autres pays de l’Union n’y figurent pas, compte tenu de l’impact déplorable que ce gigantisme a , à la fois sur l’équilibre écologique des éco-systèmes et sur l’équilibre des réseaux surtout si on a une vision déconcentrée de l’organisation de ceux-ci.

Cet article, publié dans développement durable, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.