« Europe unique objet de mon ressentiment…. » Epilogue

Il est maintenant temps de tirer quelques conclusions de ce petit survol de quelques jours d’actualité en Europe

 

La Cour de Justice de l’Union Européenne applique les lois avec toute la rigueur qui sied à une haute juridiction mais elle ne fait pas les textes. Au mieux, elle les interprète et cela fait forcément toujours des déçus. N’oublions pas qu’il y a un juge par Etat Membre et que leur désignation se fait d’un commun accord avec les Etats Membres

Le Parlement vote des textes parfois à son initiative et ils sont toujours très politiques, parfois sur proposition de la Commission et dans le cadre de la codécision son avis est partagé avec celui du Conseil (c’est à dire des Etats Membres). Les votes qui sont émis sont le reflet des équilibres de force au sein de l’assemblée et témoigne du poids politique des différents courants de pensée en Europe. C’est dire si les élections européennes, faites sur des bases nationales faut-il le rappeler, sont importantes pour la vie de l’Union. C’est dire donc combien il est regrettable que ces élections soient, à ce point, boudées par les corps électoraux nationaux

La commission propose des lois et édicte des règlements, prend des décisions pour réguler les marchés, inflige des amendes. On a vu que ces décisions pouvaient être prises sous influence d’intérêts. On a vu aussi que ces textes, qui souvent partent de bonnes intentions sont parfois remis en cause par les positions des Etats Membres qui y défendent leurs intérêts nationaux. N’oublions pas qu’il y a un Commissaire par Etat Membre, que leur désignation se fait d’un commun accord entre les Etats Membres et que ce choix est soumis à la ratification par le Parlement

Comme on le voit beaucoup de choses dépendent en fin de compte des Etats Membres et il y a donc une certaine lâcheté de leur part de se défausser, quand une situation les embarrasse, sur « Bruxelles » car en fin de compte, hormis sur le pouvoir réglementaire de la Commission, « Bruxelles » c’est aussi Paris , Berlin, Rome, Madrid, Vilnius, Riga, La Haye, Copenhague, Stockholm, Helsinki, Nicosie, La Valette, etc…

En fin de compte, si l’Europe, telle qu’elle fonctionne, déplaît,  il est stupide de résoudre la question en disant « on se barre ! » . Il ne viendrait à personne l’idée de dire « La politique française ne me plaît pas ou n’est pas favorable à ma région, je quitte la France ! » Puisque l’Europe est avant tout une construction politique on ne peut la faire évoluer que dans le cadre de combats politiques. Cela veut dire aussi que dans ce cadre, il faudra aussi tenir compte de l’expression de la  « société civile » qu’elle se manifeste à travers les ONG (au nom d’intérêts généraux) ou qu’elle agisse à travers des lobbies ( au nom d’intérêts particuliers).

Ceci dit, je conviens volontiers que la lecture des institutions n’est pas claire et même si, de traité en traité, certains points se clarifient, il y a quand même un travail de fond à faire pour les réformer et éviter que leur complexité même organise une forme d’irresponsabilité collective sur les défauts de laquelle les démagogues de toutes obédiences jouent pour nous obliger à jeter l’eau le bébé avec l’eau du bain. Mais seuls des Européens convaincus pourront mener un tel chantier. La conjoncture est peut-être en train de devenir favorable

Et en cadeau parce que vous avez été assidu  flashmob Hymne à la joie – YouTube
Osez dire que ça ne vous fait rien!

Publicités
Cet article, publié dans pour l'Europe, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s