Le vice et la vertu

Voici un bon sujet de philosophie pour l’épreuve du baccalauréat « Est-il plus moral d’utiliser des moyens illégaux pour dénoncer des actes immoraux ou d’utiliser des moyens légaux pour masquer des actes immoraux? » Si cet examen de fin d’études secondaires existait en Suisse, cela aurait été un bon sujet de réflexion pour nos jeunes voisines et voisins helvètes  et elles et ils auraient pu s’appuyer sur l’exemple d’un des joyaux de l’économie suisse, la banque :
HSBC : la Suisse refuse l’entraide fiscale à la France : « Dans l’affaire d’évasion fiscale de HSBC, le Tribunal fédéral estime que Berne ne peut ni ne doit aider Paris sur la base de données volées. »
Ainsi, un sonneur d’alerte a risqué sa carrière pour dénoncer ce que vulgairement on appellerait des magouilles financières et qu’ici on nommera optimisation fiscale et cela n’aura aucune suite puisque le fruit de son exploit est disqualifié par la décision de juges fédéraux qui disent en substance  » Des types comme lui ne sont pas des héros, ce sont juste des voleurs! »  Mais que pouvait-il faire d’autre puisque son employeur refusait de rendre public ces faits.
Il paraît que cette ère est terminée et que vive la transparence! A regarder ce combat d’arrière-garde du tribunal fédéral, j’en doute, les habitudes sont trop anciennes et les intérêts en jeu trop énormes;

Publicités
Cet article, publié dans COUPD'GUEULE, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s