Nourrir les autres, se nourrir, être nourri : quel modèle agro-alimentaire ?

Tant que la famine n’aura pas été éradiquée de la planète, la question de l’alimentation restera une question planétaire, surtout si le nombre de bouches à nourrir reste aussi mal maîtrisé globalement. Les termes du débat sont résumés dans le titre.

Se nourrir

C’est l’ambition de tous les pays d’arriver à l’autosuffisance alimentaire mais pour nombre d’entre eux, cela reste un horizon, qui naturellement recule au fur et à mesure que ces pays progressent, allez savoir pourquoi. C’est la raison pour laquelle, l’article publié par la fondation FARM, proche de la FNSEA a attiré mon attention
 Nourrir l’Afrique : une urgence humanitaire, une opportunité pour les PME africaines
Le titre est certes plutôt alléchant : s’appuyer sur les forces vives d’un pays pour assurer son alimentation, mais une lecture plus attentive des exemples pris pour illustrer la démarche m’ont fait déchanter. En effet, il ne s’agit pas là de développer la petite paysannerie et, à travers elle, promouvoir la production locale mais bien d’instaurer entre ces paysans et le marché tout un réseau d’intermédiaires dont le rôle pourrait être positif s’il n’induisait pas en filigrane un modèle que nous connaissons bien  puisque il est mis en œuvre en France par le syndicat majoritaire dans le monde rural français à travers  des réseaux de coopératives qu’ils contrôlent. L’urgence est là, l’opportunité de faire des bonnes affaires pour certains aussi mais pas sûr qu’à la sortie les producteurs ET les consommateurs s’y retrouvent.

Nourrir les autres

Aucun pays n’est autosuffisant du point de vue alimentaire et c’est d’ailleurs ce qui alimente une part non négligeable du commerce international. Il y a un domaine où, du fait des changements d’habitudes alimentaires et parce que la gestion de la ressource est très stricte, les pays européens sont assez largement déficitaires : les produits de la mer, poissons, coquillages et crustacés. Cela se traduit évidemment par un pillage des ressources des pays qui n’ont ni les moyens, ni l’envie d’être aussi draconien que la Commission Européenne et ce qui est plus grave cela se passe dans des conditions humanitaires désastreuses. La preuve en est encore apportée par cet article La Saint-Jacques de ce bidonville inonde la France

Du coup, comme beaucoup de ceux qui habitent près des zones de pêche de ces bivalves en France, je ressens un vrai malaise de devoir la préservation de nos ressources à un tel scandale. Vous aurez noté d’ailleurs que les principaux opérateurs dans cette sale affaire sont les grandes enseignes de la distribution, les mêmes parfois, qui se targuent de favoriser une pêche « durable ». « Dure » aurait suffi. La distribution maîtresse du jeu : ici comme en Afrique c’est donc bien le même modèle qui est à l’œuvre.

Tiens à propos de modèle, je ne résiste pas au plaisir de rappeler que depuis les années 60, le modèle agricole français fonctionne avec ce leitmotiv « nourrir le Monde » avec un grand M et à cet égard, je vous incite à lire ce petit compte-rendu d’un débat qui eut lieu il y a peu de temps http://controverses-de-marciac.eu/wp-content/uploads/2016/11/Fouilleux-Debar-nourrir-le-monde-Marciac.pdf « L’agriculture française pour nourrir le Monde : rompre avec une fable ? »

Ce débat est en effet intéressant à plus d’un titre ; le premier est plutôt personnel puisque il met en scène une experte agricole de ce qui fut naguère mon parti, le second est naturellement qu’il éclaire bien le débat qui traverse actuellement le monde agricole français, le troisième parce que l’interlocuteur d’Eve Fouilleux n’est autre que le directeur de la fondation qui a publié le premier article sur lequel je me suis appuyé. Ainsi la boucle est bouclée.

Advertisements
Cet article, publié dans l'économie comme on la subit, mondialisation quand tu nous tiens, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s