Prismes médiatiques : CETA oui ? C’est à voir !

Le CETA agite beaucoup de monde qui ont fait de l’adoption de ce traité commercial un marqueur idéologique. Et de fait c’en est un puisque le libre-échange érigé en dogme prime sur beaucoup d’autres considérations comme la défense de l’emploi, la santé humaine ou la protection de l’environnement. C’est pourquoi le sujet divise et c’est d’ailleurs ce que reflète les titres des médias commençons par ceci

 Le Parlement européen approuve l’accord UE-Canada à une large majorité

Nous dit le site Euractiv et c’est vrai si on regarde les chiffres

 Parlement européen. Le Ceta ratifié sous les huées 

Nous dit Le Télégramme de Brest et de l’ouest et c’est vrai aussi si on regarde les vidéos du vote

Cela en dit long sur l’âpreté des débats et l’embarras que va causer ce vote. En effet et c’est là où l’information est un peu tronquée : l’accord n’est pas ratifié. Il a juste fait l’objet d’un vote favorable qui devra être confirmé par les parlements nationaux ou régionaux comme le rappelle Le Monde sans pour autant en faire son titre mais juste le chapeau d’un article par ailleurs plutôt bien documenté Le Parlement européen ratifie le CETA, traité de libre-échange entre l’Union et le Canada  « L’accord contesté devra encore avoir l’assentiment des trente-huit parlements nationaux et régionaux de l’Union européenne….. »

Alors évidemment cet embarras gène certains médias dont la rédaction est traversée par cette fracture idéologique. C4est le cas de Libération qui, comme toujours dans ces cas-là, s’en tire par des jeux de mots approximatifs qui sont un peu sa marque de fabrique historique

 Ceta : comment va-t-on être traité ?
Ceta : au sein du PS, pas d’accord sur l’accord
Même la Commission n’est pas vraiment à l’aise qui pour justifier un accord trans-atlantique vante les mérites d’un accord transpacifique. Les partenaires ne sont pas les mêmes, la nature économiques des échanges non plus mais dans ces cas-là, on fait flèche de tout bois

 Pour défendre le CETA, Bruxelles vante les retombées de l’accord avec la Corée du Sud

Le désarroi touche également certains grands défenseurs du libre-échange et de la mondialisation. En effet, l’agriculture européenne comme l’agriculture canadienne sont totalement acquises au libre-échange et aux vertus de la mondialisation version libérale. Et pourtant, dans les rangs, ça regimbe. Les éleveurs de bovins canadiens, producteurs de lait sont inquiet  Le Ceta fait déjà frémir le lait du Canada

Les éleveurs de bovins européens, producteurs de viande sont inquiets  CETA. Des importations bovines « pas acceptables » pour la FNSEA

9i le libre-échange est ainsi compris, y compris par ses plus ardents défenseurs, les débats risquent d’être houleux dans les parlements nationaux. Compte tenu de ce qui se passe actuellement dans les opinions publiques dans les différents Etats Membres de l’Union, il n’est pas sûr que tous les votes soient favorables. Une telle situation risque d’approfondir la crise au sein de l’Union Européenne.

Les europarlementaires auraient été mieux inspiré de s’abstenir ..pour le moment.

Advertisements
Cet article, publié dans mondialisation quand tu nous tiens, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Prismes médiatiques : CETA oui ? C’est à voir !

  1. Yahia dit :

    Les européens ne savent pas ce que ils ratent
    Un continent riche en RN de 36 m seulement
    Des institutions acquises au Droit universel….
    Est ce que le vote des 38 est bloquant ?
    Décidément le monde ne saura vaincre le Grand désordre qui s’est mis en place.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s