L’argent, encore et toujours l’argent : l’argent des autres

Le sujet d’aujourd’hui, ce n’est pas votre argent, ni le mien, ni celui de la plupart des Français. Il s’agit de celui des actionnaires des 40 grands groupes qui constituent ce que les joueurs en Bourse appellent « le CAC 40 » comme on dirait « les Happy Few ». Cela représente  peu de monde en définitive et surtout près de la moitié de ces actionnaires ne sont pas Français. Cela ne fait rien d’ailleurs puisque plus de la moitié de l’activité de ces groupes se fait en dehors de la France et que plus de la moitié de leurs effectifs salariés ne sont pas Français non plus. Ils ne sont donc Français que parce qu’ils sont côtés à la Bourse de Paris et que la plupart acquittent leurs impôts en France. Alors me direz-vous, pourquoi en parle-je  et pourquoi m’offusque-je de cette information  Bourse : les dividendes records du CAC 40
J’ai effectivement plusieurs raisons de m’étouffer de colère. La première est évidemment l’énormité de la somme, plus de 50 milliards et surtout son évolution en 2 ans. La deuxième c’est de constater que les principaux bénéficiaires sont les détenteurs d’actions de banques quand on connaît le rôle néfaste qu’elles jouent dans le dérèglement du climat économique mondial. La troisième est que mon libéralisme économique enfin assumé ne supporte pas que le théorème de Schmidt soit ainsi bafoué : les profit d’aujourd’hui auraient dû être les investissements de demain et les emplois d’après-demain et j’ai du mal à croire à l’image idyllique de Madame Bettencourt en Business Angel que veut nous vendre le journaliste. C’est d’autant moins acceptable que c’était le deal passé entre le gouvernement et le MEDEF : le CICE et la restauration de nos marges permettront de créer 1 million d’emplois. La quatrième raison est plus conjoncturelle : tout le monde est tombé à bras raccourci sur le Revenu Universel cher à Hamon au motif qu’il est immoral de donner de l’argent à ne rien  faire. Et quand t’es rentier, tu fais quoi pour le mériter ton argent ? La dernière raison est que j’ai l’impression qu’ils n’ont rien compris à l’évolution du monde et des péripéties politiques récentes et qu’inconscients, ils continuent à danser sur le volcan.

Mais il est vrai que la passion de l’argent fait perdre un peu de discernement.

Ah ! justement puisque je parle de ceux pour qui l’argent est une religion, en voici quelques uns qui se sont piéger eux-mêmes  Les fonds de retraite des Français bloqués au Royaume-Uni
Ils étaient partis au Royaume-Uni parce qu’ils savaient que Londres était un des temples de l’argent-dieu. La contrepartie, c’est justement cette absence de filet. Normalement, le système fonctionne en dehors de l’Etat mais quand l’Etat s’en mêle, cela donne ce genre d’embrouille. J’aurai presque pitié d’eux car certains se sont laissé prendre par ces miroirs aux alouettes

Je disais plus haut que certains perdaient leur discernement face à l’argent. En voilà un dont les juges pensent qu’il a vraiment perdu sa boussole morale  Primes en liquide. Guéant condamné à deux ans de prison dont un ferme Un ancien préfet en prison, ce n’est pas une nouveauté mais pour des questions d’argent public,ce serait une première. Il était bien temps de tourner une page de notre histoire politique, il y a 5 ans. Merci messieurs les juges de nous le rappeler, on aurait failli l’oublier

Publicités
Cet article, publié dans l'économie comme on la subit, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s