Balade en chansons dans le monde de l’écologie politique Premier couplet, une chanson verte

Tout nouvel adhérent d’Europe Ecologie et séduit par le discours rassembleur de toutes les chapelles qui composaient la galaxie écologiste, gonflées à bloc par des résultats électoraux qui laissaient penser qu’enfin l’écologie politique s’installait de façon autonome dans le paysage politique français, à l’image des Grünen allemands, je me suis rendu plutôt serein dans l’une des capitales historiques de la Bretagne, avec mes parti-pris bien entendu, mais qui n’en a pas, avec aussi tout mon passé de militants associatifs et politiques, plutôt ancré à gauche mais avec en tête que cette fois-ci, ça allait être différent, que nous allions vraiment faire « de la politique autrement ». J’en suis revenu avec ça https://dominiqueguizien.wordpress.com/2010/08/21/en-revenant-de-nantes%E2%80%A6/ En revenant de Nantes…
J’ignorais encore en écrivant ce premier billet que je commençai à écrire ma balade personnelle au sein d’un parti auquel j’allais consacrer autant de temps, balade ponctuée de chansons plus ou moins légères. La première étape était guillerette, primesautière, un petit peu comme mon humeur optimiste et pleine d’espoir, car malgré les quelques relents de cuisine politicienne que j’avais reniflé dans les débats « internes », je croyais dur comme fer que la grande famille de l’écologie politique allait pouvoir cohabiter longtemps et peser enfin sur les grands enjeux politiques de ce pays. Il faut dire qu’après les européennes de 2009 où les listes Europe Ecologie avait fait jeu égal avec les listes socialistes de Martine Aubry, les élections régionales du printemps venaient de confirmer que partout l’écologie était devenue la troisième force politique dans les régions. Comment ne pas y croire ?

Voici le témoignage du 21 août, en revenant de Nantes justement, et en cadeau une chanson.

« https://dominiqueguizien.wordpress.com/2010/08/21/en-revenant-de-nantes%E2%80%A6/ En revenant de Nantes…Publié le août 21, 2010par dominiqueguizien
Il s’agit ici d’un compte-rendu très très sérieux et très personnel de deux jours aux ‘Journées d’été du rassemblement des écologistes » (rien qu’un titre comme cela ça mérite une mention)
Les organisateurs ont bien eu raison de sous-titrer ces journées de travail, d’échange et de rencontres « les écologistes à l’épreuve du pouvoir »
Mais les mêmes organisateurs ont eu un tort : c’est de ne pas souligner que pouvoir est un terme ambigu puisqu’il est à la fois substantif et verbe.
Il a eu, hélas, dans les débats « internes » (à usage purement interne veux-je dire) beaucoup de discussions au nom du nom . Pour ceux qui ont fréquenté les UE (« Université d’Eté », pour ceux qui ne les ont pas fréquenté) de parti « de pouvoir », ces échanges sonnaient comme une petite musique nostalgique et vaguement nauséeuse : alliances, premier tour, désignation « démocratique », parachutage, négociations, second tour, cantonales, sénatoriales, présidentielles, législatives. Ah oui pour le coup, on parlait bien DU pouvoir et ce « jeune » mouvement a déjà de la bouteille.
Il a beaucoup été question, heureusement, dans les débats « externes » (à usage externe, faut-il comprendre !) du sens du verbe. Pouvoir a donné possible. Certains pensent encore que TOUT est possible mais nul ne sait quand ni comment. D’autres de plus en plus nombreux pensent que tout n’est pas possible tout de suite et qu’il faut se concentrer sur ce qui est possible ICI et MAINTENANT
Mais comme pour pouvoir, il faut LE pouvoir, on a aussi parlé projet commun.

Temps fort  vendredi autour d’une table ronde avec Les Verts, Europe Ecologie, Le PS, le PC, Cap 21, le Parti de gauche (je ne cite pas les noms des participants à ce débat à dessein parce que ce n’est pas le sujet). Il ressort de ces deux heures et demi d’échanges denses, et plutôt sincères (qu’aucune bronca ni standing ovation ne sont venues interrompre, il faut le souligner, c’est dire si les 800 personnes présentes dans l’amphi E et les 400 ou 500 qui écoutaient dehors avaient conscience de l’importance du moment) que des convergences fortes existent entre ces composantes. Une chose est acquise : on va vers quelque chose de plus écologique et de plus social mais on a encore du mal à trouver les mêmes mots et à les mettre dans le même ordre, « transition », transformation » ou « mutation », « écologique et sociale » ou « sociale et écologique », chacun affiche sa sensibilité et son ordre des priorités mais on sent bien là que chacun est prêt à violer son code génétique , productiviste-ouvriériste pour les uns , environnementaliste-antiproductiviste pour d’autres, libéral-naturaliste chez d’autres encore (vous pouvez encore combiner tous ces bouts d’ADN entre eux pour avoir une idée de la biodiversité présente autour de cette table ronde) pour que cela change et que cela ne soit plus « tout pour et par l’économie »
Une seconde chose est sure : quel que soit leur ADN, il y a au moins une séquence commune à tous qui ce résume en cet assemblage V.A.L.E.U.R.S.R.E.P.U.B.L.I.CA.I.N.E.S.J.U.S.T.I.C.E.D.E.M.O.C.R.A.T.I.E.L.A.I .C.I.T.E  (je n’ai pas fait tout le séquençage génomique mais l’essentiel est là)
C’est quand même beaucoup et cela laisse penser que des fertilisations croisées sont possibles. Donc une table ronde riche, qui démontrait en outre, que la biodiversité est  nécessaire à l’expression démocratique, AUSSI.
Pour le reste, je vous renvoie aux comptes-rendus de vos médias préférés. Après tout, ils étaient là eux aussi et ils ont vu et entendu d’autres choses que moi.

Vous vous attendez tous à ce que je termine mon billet par une chanson comme d’habitude. Mais ici, ce à quoi vous pensez serait parfaitement déplacé (d’autant que je n’ai même pas eu le temps d’aller à Montaigu) »


https://www.youtube.com/watch?v=qR9WBxeUtpw
De Nantes à Montaigu, chanson paillarde

Publicités
Cet article, publié dans COUPD'GUEULE, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s