Les prismes journalistiques cas n°3 « Ça va mieux mais ça va mal. »

Tout le monde a encore en tête cette annonce qui ressemblait à une boutade de ce « Monsieur bonnes blagues » qui nous dirige « La France va mieux. » Depuis, il a coulé un peu [beaucoup même] d’eau sous les ponts de Paris et beaucoup d’encre dans les rotatives de la presse qui s’est, je dois dire, déchaînée.

Le 9 juin

Le Monde titrait http://www.lemonde.fr/economie/article/2016/06/09/les-creations-d-emplois-en-france-au-plus-haut-depuis-debut-2008_4944038_3234.html Entreprises, emploi : les bons signaux de l’économie française
Le même jour l’Express et RFI annonçait La création d’emplois en France au plus haut depuis 2008
Même le Figaro le reconnaît La création d’emplois, dopée par le tertiaire, est au plus haut depuis …
Il n’y a que Libération pour faire la fine bouche : Créations d’emploi : « Ça va mieux mais ça ne va pas bien »
L’usine Nouvelle nous dit même où aller chercher la bonne information : Les créations d’emplois au plus haut depuis 2008, annonce l’Insee

Ah si c’est l’INSEE, c’est du sérieux. Mais que dit l’INSEE ?
Le 9 juin, elle dit ceci L’Insee revoit à la hausse les créations d’emploi des deux derniers trimestres
Allons bon ! l’INSEE s’était trompé mais que disait-il avant ? le 17 décembre 2015, l’Institut de la statistique et des études économiques disait ceci  L’Insee table sur 73.000 créations d’emploi au premier semestre 2016, mais le 17 mars 2016 il disait cela L’Insee table sur 63.000 créations d’emploi au premier semestre. Somme toute la mise au point du 9 juin n’était qu’une hausse par rapport à la baisse prévue. Je commence à m’y perdre

Mais ce n’est pas fini car les derniers mois de 2015 et le premier trimestre de 2016 ont été l’occasion de toutes sortes de déclaration contradictoires, très optimistes ou très pessimistes
Les pessimistes par conviction
Le 25 janvier le site Atlantico titrait La France bonne dernière des créations d’emplois en Europe – Atlantico ce n’était pas faux mais ce n’était déjà plus tout à fait vrai
le site Slate après avoir allumé un contre-feux, sentant que les résultats n’allaitent pas dans son sens annonçait le 19 mais, c’est à dire avant tout le mondeL’inversion de la courbe du chômage est peut-être déjà là (mais trop  pour ensuite affirmait  le 2 juin 2016  Quand l’attractivité de la France décroche, c’est l’emploi qui trinque analyse démentie semble-t-il une semaine après par l’INSEE

Les hésitants
C’est le cas de Les Echos qui titrait
Le 16 janvier 2016 L’incapacité du secteur privé à créer des emplois est problématique
Mais annonçait le 10 mars La France a recommencé à créer des emplois marchands en 2015
Relayé par le Figaro qui titrait le même jour La France a créé beaucoup plus d’emplois marchands que prévu en … Pour le regretter ?

Les optimistes
A part peut-être le site du PS ou de Matignon, je n’ai trouvé aucune trace d’optimisme fin 2015 : début 2016 sauf évidemment Sapin, mais chez lui, c’est une seconde nature.

Tout cela pour dire qu’à travers cette présentation des chiffres se livre une drôle de bataille de conviction ou de démoralisation de l’opinion. Il est vrai, et on l’avait peut-être oublié que l’emploi est L’ENJEU de futures échéances électorales et que dans ce cas tous les coups de la propagande sont autorisés.

Publicités
Cet article, publié dans l'économie comme on la subit, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s