L’actualité d’un tycoon français

Tout d’abord, je voudrais lever une ambiguïté : « Tycoon » [prononcer taï-coun] n’est pas une insulte enfantine à la Titeuf mais une expression américaine pour désigner un homme d’affaires qui a réussi. On dirait aussi un magnat ou un nabab, bref un capitaine d’industrie qui aurait réussi et serait monté en grade. Je vais donc vous parler de l’actualité de Mr Bolloré

Ce qui m’en donne l’occasion, c’est une dépêche d’agence qui est tombé aujourd’hui 13 avril 2016 et reprise par la plupart des journaux http://www.ouest-france.fr/societe/justice/activites-en-afrique-les-locaux-de-vincent-bollore-perquisitionnes-4158692 Activités en Afrique. Les locaux de Vincent Bolloré perquisitionnés Bien entendu, il ne s’agit que d’une perquisition dans le cadre d’une enquête et non d’une mise en cause, encore moins d’une mise en examen. Mais celle-ci tombe mal. Déjà, il y a quelques jours , sur une autre affaire, qui ne le concerne pas directement, ses méthodes de conquête du pouvoir au sein d’un groupe avaient été décrites avec une certaine verve, éclairant d’un jour cru, la personnalité de ce sémillant industriel breton http://www.lesechos.fr/idees-debats/editos-analyses/021808346646-qui-veut-bolloriser-orange-1210842.php#xtor=EPR-3035-%5Bzap%5D-20160402-%5BProv_%5D-1681742%402 Qui veut Bolloriser Orange ? Mais peut-il être tenu pour responsable de ce qu’un journaliste ait décidé de substantiver son patronyme ? Plus embêtante peut-être est l’enquête et la pétition que l’ONG Greenpeace a mise en ligne dernièrement https://e-activist.com/ea-campaign/action.handleViewInBrowser.do?ea.campaigner.email=j9WFWkAA60nK1BtNUbDCzK1iM2BlF8Eo3twFOHcrCRE=&broadcastId=106018&templateId=82733 Bolloré, dur en affaires, pas tendre pour les forêts Là on revient à l’Afrique et l’enquête révèle un autre aspect du groupe dirigé par le hardi capitaine d’industrie quimpérois, d’autant qu’une autre pétition vise indirectement les agissements de cette filiale à 38% du groupe Bolloré qui se montre d’une grande férocité avec tous ceux qui s’opposent à elle  https://mail.google.com/mail/ca/u/0/#inbox/1539fb2075878226 SIERRA LEONE : LIBÉREZ LES DÉFENSEURS DES DROITS À LA TERRE

La période n’est pas faste pour ce capitaine d’industrie mais c’est dans le gros temps qu’on reconnait les grands skippers et pas uniquement dans les finesses de manoeuvre par petite brise. Heureusement que ses affaires ne se passent pas qu’en Afrique mais aussi en Europe et même si le marché du gaz est actuellement médiocre pour ne pas dire dépressif, beaucoup d’experts, dont je ne suis pas, affirme que si le XX° siècle fut celui du pétrole, le XXI° pourrait être celui du gaz . C’est à cette aune qu’il convient d’apprécier les deux arrêtés publiés au J.O. du 23 fevrier 2016

https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000032093297&dateTexte=&categorieLien=id

JORF n°0045 du 23 février 2016
Arrêté du 8 février 2016 autorisant la société Bolloré Energie à exercer l’activité de fourniture de gaz naturel

Par arrêté de la ministre de l’écologie, du développement durable et de l’énergie en date du 8 février 2016, la société Bolloré Energie, dont le siège social est situé à Odet, 29500 Ergué-Gabéric, est autorisée à exercer l’activité de fourniture de gaz naturel liquéfié par camions pour approvisionner les clients non domestiques n’assurant pas de mission d’intérêt général.
La société Bolloré Energie, pour l’exercice de son activité de fourniture de gaz, est soumise aux obligations de service public lui incombant en application de l’article L. 121-32 du code de l’énergie, et plus particulièrement des dispositions des articles R. 121-1 à R. 121-7 dudit code, pris pour son application.

https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000032093300&dateTexte=&categorieLien=id

JORF n°0045 du 23 février 2016
Arrêté du 8 février 2016 autorisant la société Bolloré Energie à exercer l’activité de fourniture de gaz naturel
 

Par arrêté de la ministre de l’écologie, du développement durable et de l’énergie en date du 8 février 2016, la société Bolloré Energie, dont le siège social est situé à Odet, 29500 Ergué-Gabéric, est autorisée à exercer l’activité de fourniture de gaz naturel pour approvisionner les catégories de clients suivantes :
– les clients non domestiques n’assurant pas de mission d’intérêt général ;
– les fournisseurs de gaz naturel.
La société Bolloré Energie, pour l’exercice de son activité de fourniture de gaz, est soumise aux obligations de service public lui incombant en application de l’article L. 121-32 du code de l’énergie, et plus particulièrement des articles R. 121-1 à R. 121-7 dudit code pris pour son application
.

Ainsi va la vie d’un grand patron d’un grand groupe aux activités multiples, faite de haut et de bas.

Publicités
Cet article, publié dans l'économie comme on la subit, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s