Panama papers : pourquoi seulement Panama ?

La France par la bouche de son ministre des Finances a décidé de montrer de la fermeté
http://www.ouest-france.fr/economie/fraude-fiscale/panama-papers/la-france-va-reinscrire-le-panama-sur-sa-liste-des-paradis-fiscaux-4143810 La France va réinscrire le Panama sur sa liste des paradis fiscaux

Ah ouiche ! Mais cela m’amène à poser deux questions.

1° qu’est-ce que ça va rapporter de la réinscrire sur cette liste puisque de toute façon, même les pays qui figurent sur cette liste s’en moquent éperdument ?

2° Si Panama va être réinscrit sur cette fameuse liste noire, cela veut dire qu’à un moment, il avait été désinscrit. Pourquoi avait-on considéré que ce n’était plus un paradis fiscal ?

En ce qui concerne la première question, je laisse le ministre face à ces rodomontades dont sont coutumiers ses semblables qui font passer leurs coups de menton pour de la hardiesse et leurs fières paroles pour des actes de bravoure. Par contre, en ce qui concerne la seconde question, je pense avoir ma petite idée. Si vous vous souvenez bien, il y a de cela 40 jours, je publiai un petit article anodin la productivité ministérielle n’est plus ce qu’elle était où je me moquais de l’empressement d’un ministre des affaires étrangères poussant les parlementaires à ratifier 17 accords fiscaux avec des ci-devant paradis fiscaux qui depuis ne le sont plus. Panama n’y était pas. C’était donc encore un paradis fiscal en 2010 ? Oui mais en pleine trêve des confiseurs de 2011, la question était réglée par cette loi https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000025053790&fastPos=1&fastReqId=1769028286&categorieLien=id&oldAction=rechTexte

JORF n°0302 du 30 décembre 2011 page 22683
LOI n° 2011-2013 du 29 décembre 2011 autorisant l’approbation de la convention entre le Gouvernement de la République française et le Gouvernement de la République de Panama en vue d’éviter les doubles impositions et de prévenir l’évasion et la fraude fiscales en matière d’impôts sur le revenu (1)

Oui vous avez bien lu « prévenir l’évasion et la fraude fiscales » et si vous êtes curieux, allez donc voir le nom du signataire de la loi (c’est pour cela que je vous ai mis le lien avec le J.O.) mais surtout vous constaterez que les deux rapporteures sont une députée UMP et une sénatrice PS ex ministre du début de ce quinquennat. Ainsi à coup d’accords internationaux, les ex-paradis fiscaux se rachetaient à bon compte une virginité. Et surtout les risques étaient minimes vu le peu de contraintes que contenaient ces accords et l’absence de moyens mis en oeuvre pour les faire appliquer

Mais comme il n’y a aucune raison que les autres pays signataires de ces lois soient plus vertueux que Panama, puisque toutes ces lois sont, dans la réalité, inapplicables faute de moyens juridiques pour les faire appliquer, on peut penser que si les équipes de journalistes avaient été voir dans ces différents paradis fiscaux amnistiés, il y aurait d’autres listes de fraudeurs réfugiés dans d’autres paradis.  Mais c’était quand même tentant de focaliser sur Panama car autour de ce nom fleuri quand même un parfum de scandale, en France à cause du Canal, aux Etats-Unis à cause de Noriega. Donc par facilité on ne parlera que de « panama papers ». Tant pis pour eux, ils porteront seuls le chapeau, qui a beaucoup de classe d’ailleurs (le chapeau s’entend, non les banques qui ont élu domicile là-bas)

Advertisements
Cet article, publié dans l'économie comme on la subit, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s