Panama papers : comment peut-on être Islandais ?

Au risque de me répéter, je pose pour la troisième fois cette question faussement ingénue. La première fois, c’était en septembre 2010 Comment peut-on être Islandais !  lorsque par deux fois, le peuple islandais par référendum avait refusé d’honorer les dettes de ses banques et finalement ne s’en était pas sorti si mal que ça. La deuxième fois ce fut en  juillet 2012 Comment peut-on être Islandais ?  après que la justice islandaise est condamnée les responsables politiques qui avaient permis le scandale des banques islandaises en 2008. Et voilà maintenant que les Islandais remettent ça http://www.ouest-france.fr/economie/fraude-fiscale/panama-papers/panama-papers-le-premier-ministre-islandais-demissionne-4143904 Panama Papers. Le Premier ministre islandais démissionne

Ils viennent donc d’accrocher à leur palmarès le scalp de leur Premier ministre simplement parce que son nom figure dans les listes dévoilées par une centaine d’organes de presse dans le monde entier. Belle preuve de persévérance et de constance dans l’effort contre les tripatouillages financiers. Voici donc un petit pays que nous devrions prendre en exemple. Plutôt que de pérorer dans la presse, madame Joly, ci-devant députée européenne écologiste et magistrate à la retraite devrait nous expliquer pourquoi un petit peuple de 300.000 âmes peut servir d’exemple de dynamisme et de santé démocratique à d’autres qui pourtant se gargarisent de leur démocratitude. Comprendre leur exemple nous serait sûrement plus utile que les palinodies ibériques d’un Podemos qui cherche sa voie au-delà de la protestation stérile ou les errances d’un Tsipras qui se rend compte que les lendemains qui chantent, sonnent souvent faux. Je ne parle même pas de ceux qui passent la nuit debout : dormir debout correspond toujours à des histoires abracadabrantesques mais est rarement productif. Quitte à singer d’autres, plutôt que d’essayer de ressusciter Place de la République le magnifique élan des Indignados de la Plazza del Sol, inspirons-nous de ces Islandais

Advertisements
Cet article, publié dans démocratie, je dis ton nom, l'économie comme on la subit, l'économie comme on la voudrait, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s