#COP 21 : pas à pas, Step by step

Une des leçons de cette COP comme de toutes les conférences climatiques qui l’ont précédée est que la transition énergétique ne sera jamais le fruit d’un « grand soir » énergétique, d’une espèce de 4 août climatique mais bien plus l’accumulation de tas de petites décisions qui mise bout à bout finiront bien par faire basculer l’ensemble du système. Depuis que la COP 21 était à la une des medias, il ne s’est pas passé un jour sans qu’un exemple dans ce sens soit porté à la connaissance de tous. Ceux qui font fonction de compiler toutes les innovations ont dû se régaler et nous aurions là un magnifique gisement dans lequel puiser de nouveaux ressorts pour soutenir l’activité et l’emploi. Dans ce florilège d’inventions, deux ont retenu mon attention, non seulement par leur aspect innovant mais aussi à cause de leur nom .

La première fleurit sur nos déchets, ou plus exactement sur  nos eaux usées http://www.actu-environnement.com/ae/news/vers-stations-epuration-a-energie-positive-25884.php4#xtor=ES-6 Vers des stations d’épuration à « énergie positive »  Des installations fortement consommatrices d’énergie deviendraient, comme par miracle, productrices nettes d’énergie et tout cela à partir de boues putrides. L’image est belle et son nom est joli STEP, ce qui en Anglais veut dire « pas », au sens de la marche à pied ou « marche » au sens de marche d’escalier. L’expérimentation mérite d’être suivie de près

La seconde innovation n’en n’est pas vraiment une puisque la technologie est connue depuis longtemps des ingénieurs d’EDF mais rarement mise en œuvre pour des raisons de coût mais aussi de faisabilité écologique car, en effet, cette option induit la constitution de retenues d’eau importantes et depuis l’affaire de Sivens on connait la grande sensibilité d’une partie de l’opinion à ce type d’installation ,http://chercheurs.edf.com/programmes-de-recherche/environnement-et-energies-renouvelables/les-stations-de-transfert-dyenergie-par-pompage-281563.html Les stations de transfert d’énergie par pompage (STEP) Mais d’un autre côté , ces STEP sont une solution élégante de stockage d’énergie, ce qui permettrait de résoudre un des inconvénients majeurs de l’énergie éolienne, son intermittence. En attendant les piles à hydrogène, c’est une piste à ne pas négliger.

Ainsi, STEP by STEP comme disent les Anglo-Saxons, la transition énergétique se fera à petits pas en combinant tout ce que l’intelligence humaine est capable de déployer quand elle est utilisée à bon escient. Encore faut-il que tout le monde soit conscient que la transition énergétique, comme de façon générale, la transition écologique de l’économie passe par de profondes mutations technologiques et non l’inverse.

Advertisements
Cet article, publié dans développement durable, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s