Ils n’ont honte de rien

C’est mauvais de se mettre en colère au moment des fêtes de fin d’année, en plein milieu de ce qu’on appelle « l’esprit de Noël » pour les uns, la « trêve des confiseurs » pour les autres.

Mais franchement, il y a de quoi quand on lit la (bonne) presse ou qu’on écoute la (bonne) radio.

Première raison de se mettre en colère, un projet d’une ministricule danoise http://www.ouest-france.fr/monde/migrants/danemark-la-confiscation-des-bijoux-des-migrants-fait-scandale-3926666 Danemark. La confiscation des bijoux des migrants fait scandale

On pensait ces temps révolus mais voilà que la barbarie revient à vitesse grand V dans nos démocraties européennes. La barbarie ne prend pas forcément une forme sanglante mais elle n’en reste pas moins violente et dévastatrice pour les valeurs d’humanité que nous sommes censés porter. Quelle hypocrisie de prétexter faire payer aux demandeurs d’asile leur asile ! Comme si ils avaient choisi de partir de leur plein gré. Le droit d’asile, ce n’est pas de l’accueil touristique, du moins si les mots ont encore un sens.  Et pourquoi pas, pendant qu’on y est, leur reprocher d’avoir parfois dépensé des fortunes pour fuir un pays devenu invivable par la folie meurtrière de quelques-uns . Et surtout quelle perversité de s’en prendre justement aux bijoux ! En effet, c’est un réflexe commun pour tous les réfugiés du monde, dès qu’ils le peuvent, de transformer leur petit patrimoine en or ou en bijoux, car cela permet de transporter facilement ce qui permettra un jour de redémarrer là où un havre se proposera. Des exemples dans l’histoire mouvementée de l’Europe, il y en a des milliers et c’est en fait insulter l’histoire de notre continent de proposer ce genre de mesure.

Deuxième raison de se mettre en colère, nos députés et cela à double titre. Certains voudraient nous fâcher avec le parlementarisme, il ne s’y prendrait pas autrement. Prenons d’abord ce vote qui a eu lieu en pleine nuit, il ya quelques jours, mais afin que vous compreniez bien de quoi il s’agit, je mets les liens avec deux articles sur ce sujet émanant d’organes de presse dont les philosophies sont aux antipodeshttp://www.lerevenu.com/breves/optimisation-fiscale-lassemblee-rejette-le-reporting-pays-pas-pays-apres-un-deuxieme-vote Optimisation fiscale: l’Assemblée rejette le « reporting » pays pas pays après un deuxième vote  , http://www.alterecoplus.fr/economie/le-gouvernement-bloque-en-pleine-nuit-un-outil-anti-paradis-fiscaux-201512161612-00002776.html Le gouvernement bloque en pleine nuit un outil anti-paradis fiscaux

Quelle drôle de manipulation quand même ! Mais d’un côté comme de l’autre les troupes étaient maigres. Faire voter par une cinquantaine de députés un amendement qui contraignaient toutes les entreprises à dévoiler leurs petits arrangements internationaux n’était pas très glorieux quand on sait que siègent plus de 550 députés. C’était encore moins glorieux de faire voter en urgence une petite cinquantaine de députés pour annuler le précédent vote au motif que ceci pénalisait la compétitivité des entreprises. Lorsque les députés suédois ont voté la première éco-taxe, cet argument de compétitivité ne les a pas arrêtés et pourtant Dieu sait si leur économie est au moins aussi dépendante du commerce international que la nôtre. Mais il y a d’un côté des convictions et de l’autre des lobbys convaincants. Et pourtant, en cette période d’étiage budgétaire, jeter un coup de projecteur sur toutes les petites astuces d’optimisation fiscale aurait été non seulement moralement louable mais en plus le bénéfice fiscal n’aurait peut-être pas été nul compte tenu de l’importance du phénomène http://www.entreprises.ouest-france.fr/article/impots-evasion-fiscale-entreprises-couterait-15-milliards-france-08-10-2015-232718 Impôts. L’évasion fiscale des entreprises coûterait 15 milliards à la France

Les députés se sont également illustrés au cours de la même semaine en votant un texte particulièrement monstrueuxhttp://www.lagazettedescommunes.com/423265/decryptage-de-la-loi-de-sante-et-de-ses-227-articles-definitivement-adoptee Décryptage de la loi de santé (et de ses 227 articles !), définitivement adoptée Ce texte n’est pas monstrueux par son contenu mais surtout par sa taille : 227 articles. Le texte initial proposé par le gouvernement était copieux certes mais c’est à coup d’amendements successifs qu’on est arrivé à cette taille difficilement digérable. Comment voulez-vous dans ces conditions vouloir nous faire croire que « nul n’est censé ignorer la loi ». A ce niveau, même Pic de la Mirandole aurait déclaré forfait d’autant que ce texte n’est pas une première dans cette législature (loi Macron, Notre, etc …). A croire que le législateur veut faire la fortune des avocats et autres conseillers juridiques, seuls à même de comprendre et décortiquer des textes aussi verbeux. C’est en pensant à des textes de ce type que certains ont pu dire que la loi, au lieu de défendre le faible contre le fort, favorise au contraire le fort (et ses armées d’ avocats) contre le faible (et son aide juridictionnelle, quand il y a droit). Ce n’est pas rendre service à la loi de la dévoyer ainsi, pas plus qu’en y ajoutant des amendements de défense d’intérêts particuliers, aussi importants soient-ils. Notons à cet égard que même dans cette loi sur la santé les lobbys ont réussi à faire passer leur message et c’est ainsi qu’au détour d’un amendement la loi Evin est devenue la « loi hors-vin ».

A votre santé !

Publicités
Cet article, publié dans démocratie, je dis ton nom, detestable, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s