Petits et grands scandales du 4 août

Le premier scandale est qu’il y a eu une « nuit du 4 août » il y a 226 ans mais que depuis, rien n’a été fait pour remettre les compteurs à zéro et que les petits et grands privilèges continuent de proliférer comme le montre la lecture assidue de ce blog. Mais ça, je pourrais le redire tous les ans sans me lasser tellement il est peu sûr que cela se reproduise, surtout un 4 août. Vous imaginez, faire la révolution en plein congés payés ? Impensable !

Venons-en à l’actualité de ce 4 août, 2015, je précise.

De l’art et la manière de présenter les choses. Voici un bel entrepreneur et qui réussit dans le monde entier, un jeune homme comme on les aime bien à OF, quoi ! http://www.entreprises.ouest-france.fr/article/prix-lentrepreneur-greenea-courtier-confiance-filiere-biocarburants-03-08-2015-221602?utm_source=of-ofe_newsletter&utm_medium=email&utm_campaign=20150804_local_votreNewsletterPrix de l’Entrepreneur. Greenea, le courtier de confiance de la filière biocarburants [vidéo] Mais rien ne vous choque ou vous surprend dans cet article et dans son titre ? Parler de bio-carburants quand on parle de carburants faits à partir de colza ou de betterave peut se comprendre, même si personnellement je préfère parler d’agro-carburant afin de ne pas entretenir la confusion avec les produits bio, qui eux poussent sans pesticides, sans herbicides et sans engrais de synthèse. Mais parler de bio-carburant pour de l’huile de friteuse récupérée, c’est de l’abus de langage. Certes, la démarche est écologiquement plus valable que la production de carburant agricole dans des fermes gigantesques gagnées sur la forêt amazonienne, puisque après tout ce n’est qu’une application des principes de l’économie circulaire : mes déchets sont ta matière première. Il y a ensuite une autre chose qui me choque, c’est son champ d’intervention : le monde entier. S’il s’agissait d’une démarche écologique, la production locale irait vers le marché local et ne ferait pas la moitié du tour de la Terre avec ce que cela représente d’émission de gaz à effet de serre pour assurer ce transport. Enfin, je suis surpris par la taille de l’entreprise : moins de salariés que la supérette du coin de la rue. Comment veut-il avec ça, pouvoir vérifier et certifier l’origine de ce qu’il vend ? Ce n’est donc que du business, du green business et rien d’autre. Passons à autre chose.

Tiens ! Revoilà nos médecins de campagne, ou plutôt leur disparition. http://www.entreprises.ouest-france.fr/article/bon-coin-commune-cotes-darmor-recherche-ses-medecins-sur-site-03-08-2015-221567?utm_source=of-ofe_newsletter&utm_medium=email&utm_campaign=20150804_local_votreNewsletter Le Bon Coin. Une commune des Côtes d’Armor recherche ses médecins sur le site Ils doivent être bien désespéré nos édiles ruraux pour passer par ce site où on trouve de tout. Il faut dire que les déboires d’un médecin roumain, narré au début du mois de juillet et les mésaventures des carabins expatriés, narrées avant-hier ont de quoi en abattre plus d’un. Et pendant ce temps-là, au ministère de la santé……on trouve ceci en cherchant bien http://www.sante.gouv.fr/le-pacte-territoire-sante-pour-lutter-contre-les-deserts-medicaux,12793.html Il n’est pas fait mention, dans les mesures de lutte contre les déserts médicaux, de supprimer le numerus clausus, seule mesure intelligente !

Enfin et ça n’a rien à voir avec ce qui précède, voici un des autres feuilletons de l’été , le dénouement de  l’affaire iranienne.. Je vous avais fait part de la réaction ultra-rapide de la machine industrialo-diplomatique allemande qui était déjà sur place alors que l’encre des traités n’était pas encore sèche. Et puis notre Fafa national est arrivé-é-é, sans se presser-é-é, le grand Fafa, le beau Fafa,http://www.ouest-france.fr/iran-ce-que-laurent-fabius-retient-de-son-voyage-teheran-3592994 Iran. Ce que Laurent Fabius retient de son voyage à Téhéran Et qu’est-ce qu’il nous dit en substance ? Qu’on ne peut vraiment jurer de rien sur ce que pourrait être l’attitude à venir de l’Iran, sauf que, comme nos industriels se sont comportés comme des gougnafiers, ça va être dur de remettre un pied dans le pays. Mais ça, on s’en doutait un peu, à force d’avoir été un peu trop « copain comme cochon » avec le précédent roi de ce pays qui mériterait mieux que ce qu’on lui fait subir, « on  » étant d’abord les dirigeants actuels de ce pays puis une partie de la communauté internationale, sous influence d’un tout petit Etat voisin qui ne voulait à aucun prix de cet accord

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s