Petits et grands scandales du 25 juillet

Je n’ai rien trouvé à me mettre sous la dent le 24, donc passons directement au 25 et commençons par l’un des plus scandaleux parlementaires actuellement encore en exercice

Les apparences de la vertu

http://www.ouest-france.fr/patrick-balkany-le-depute-depose-des-projets-de-lois-visant-les-medias-3581740 Patrick Balkany. Le député dépose des projets de lois visant les médias

Que ce monsieur apparaissent à beaucoup comme un homme par qui le scandale arrive peut se comprendre compte tenu de la ribambelle d’accusations qui sont portées contre lui, notamment pas les médias.

Que dans ces conditions ses  réélections soient considérées par les mêmes comme scandaleuses , cela coule de source, si eut dire.

Mais ce n’est pas de cela dont je veut parler c’est du contenu même des propositions que ce parlementaire fait

Privatiser les chaines publiques. Est-ce scandaleux. Non, ça a déjà été fait, sous Mittterand et compte tenu des programmes et  des rémunérations de certains animateurs-producteurs, ce mode de fonctionnement correspondait plus à celui des chaines privées

Supprimer les aides financières aux journaux ? C’est un héritage de la Résistance pour lutter contre l’influence des puissances d’argent sur les médias. Mais comme actuellement tous les journaux sauf l’Humanité sont aux mains soit de groupe industriels, soit de banquiers, l’objectif n’a pas été atteint et donc l’aide n’a plus lieu d’être ou alors il faudrait la réserver à des médias sans aucun lien avec les milieux dirigeants de l’économie.

Supprimer les avantages fiscaux des journalistes ? A une époque, on il est de bon de ton de plaider pour plus de justice fiscale, il est logique de faire la chasse à toutes les niches fiscales, y compris donc celles des journalistes.

Donc me direz-vous , tout ceci est de bon aloi et il n’y a donc rien de scadaleux dans la démarche de ce monsieur. Eh bien si, car en faisant ces propositions, il ne fait que régler des comptes avec ceux qu’ils considèrent comme les causes de tous ces déboires judiciaires. Et utiliser sa fonction électives pour des vendettas privées, ça, c’est scandaleux !

Le feuilleton de l’été

Comme certains agriculteurs n’ont pas cessé de manifester tous les mois de juillet, ce qui s’est passé autour de la colère, justifiée, de certains éleveurs alimentent et continuera à alimenter dans les jours qui viennent cette rubriques des coups de gueule de l’été

Aujourd’hui, ce sont deux aspects particulièrement scandaleux de ces manifestations que je voudrais analyser

Tout d’abord ces nauséabonds panaches noirs qui signalent de loin, sur les voies expresse et les autoroutes, la proximité d’un barrages de tracteurs

http://www.ouest-france.fr/crise-agricole-au-fait-dou-viennent-les-pneus-des-manifs-3581872Crise agricole. Au fait, d’où viennent les pneus des manifs ?

Ce n’est pas une nouveauté, ce n’est même pas une spécificité de certains syndicalistes agricoles puisqu’on a vu les mêmes  feux et les mêmes panaches il y a quelques temps devant les portes des prisons quand les surveillants pénitentiaires, qui n’ont pas le droit de grève, voulaient  .attirer l’attention sur leur conditions de travail.

C’est effectivement particulièrement dégouttant de se trouver à proximité de ces feux et vous en prenez pleins les poumons à plusieurs kilomètres à la ronde. Mais le pire, c’est qu’en brulant, ces pneus creusent des cratères dans le bitume et cela provoque des dégâts que le contribuable, c’est-à-dire vous et moi vont devoir payer.

Le plus scandaleux dans cette histoire est qu’il y en a, parmi ces dégoutants personnages, pour regretter que pour des raisons de réglementation et de progrès de l’industrie du recyclage, la ressource vienne à manquer. Ceux-là peuvent se rassurer, si on en croit ce qui s’est passer sur le pont de Morlais. Les pneus n’étaient pas seuls à bruler. Il y avait toutes sortes de déchets, végétaux, animaux et déjections diverses qui bien allumés, semblent être aussi un combustibles comme ils les aiment, bien puants et bien polluants.

Et puis, il y a cette martiale déclaration du préfet de la région

http://www.ouest-france.fr/colere-des-eleveurs-le-prefet-de-bretagne-intraitable-sur-le-vandalisme-3583869 Colère des éleveurs. Des poursuites engagées pour actes de vandalisme

C’est très bien et vaut mieux tard que jamais, mais enfin, ce n’est quand même pas la première fois que certaines manifestations agricoles s’en prennent ainsi  aux biens d’autrui. Mais quand l’Hôtel des Impôts a brulé à Morlaix ou qu’il a fallu dégager 3.000 tonnes d’échalotes et que ces mêmes échalotes pourrissantes  ont pollué au moins deux cours d’eau, il fut moins péremptoire et si la justice suit son cours, ce n’est sûrement pas grâce à lui. Il faut dire qu’il ne s’agissait que de biens publics ou de biens communs qu’un préfet est chargé de protéger en priorité. Par contre, comme on a touché aux biens de la grande distribution pourtant jugée par les manifestants comme la principale cause de leurs malheurs actuels, il fallait faire vite. Drôle de raisonnement sous cette casquette ornée de feuille de chêne et d’olivier.

Et pour en finir aujourd’hui avec ce feuilleton agricole, comment ne pas s‘étonner de ce sondage ?

http://www.ouest-france.fr/crise-des-eleveurs-pres-de-90-des-francais-approuvent-le-mouvement-3581992Crise des éleveurs. Près de 90% des Français « approuvent » le mouvement

Cela doit réconforter et conforter les manifestants, mais permettez-moi quand même deux remarques.

La première concerne la perception du mouvement. Est-ce que ce sondage a eu lieu avant qu’on ne diffuse les images de certains barrages dont ceux dont je viens de parler.

La seconde concerne la perception des causes de ce mouvement. Est-ce que ces 90% sont vraiment conscient de ce qu’une partie des malheurs de ces gens dont ils approuvent la colère vient de ce que, eux, veulent toujours payer moins cher ce qu’ils mangent ou boivent ?

La croisière, ça use

Evidemment, quand vous embarquez des milliers de personnes sur un palace flottant, ça pollue plus qu’un voilier de 15 mètres même si celui-ci n’est occupé que par des pilliers de bistrot qui balancent leur cannettes de bière à jet continu

http://www.ouest-france.fr/pollution-un-paquebot-quai-pollue-comme-un-million-de-voitures-3581705

Pollution. Un paquebot à quai pollue comme un million de voitures

Mais de là à pousser des cris d’orfraie parce que ces bateaux, à quai, continuent à faire tourner leurs moteurs, ne serait-ce que pour assurer les fonctions d’hôtellerie-restauration inhérente à ces activités que, personnellement je trouve bien vaines. Viendrait-il à l’esprit de quelqu’un de reprocher à un palace, bien sur terre, d’avoir une chaufferie, une blanchisserie, des cuisines et de pomper de l’électricité ou du gaz sur les réseaux ? Non, bien entendu. Alors pourquoi faire tout ce foin ?

Les ONG en question apportent une première réponse. C’est une intrusion massive, brutale, mais passagère, d’une source de pollution importante,  dans un environnement ui n’en a pas vraiment besoin et c’est cet ajout qui provoque un effet d’excès donc de refus. Certes, c’est là une réaction normale et saine dans le fond mais un peu disproportionnée dans la forme et l’expression, sauf à dénoncer le gigantisme de ces bateaux. Mais la dénonciation du gigantisme, en tant que tel, n’a rien de sensationnel. Or pour être efficace, la protestation doit donner elle aussi dans le gigantesque.

Non, le vrai scandale réside ailleurs et ne concerne pas que les paquebots de croisière. Le vrai scandale est que le carburant de ces bateaux, qui est une des sources de pollution de l’air les plus pernicieuses, est vendu partout en hors taxes. Et c’est ce bon marché du carburant qui explique que le frêt maritime n’arrête pas de pêter des scores et que plus personne n’hésite à mettre sur des monstres des mers des milliers de tonnes de camelote, pour lui faire traverser la moitié du globe et venir concurrencer les productions locales. Le carburant détaxé est le poumon de la mondialisation, mais en parlera-t-on à paris lors de la COP 21 ? J’en doute ; et pourtant c’est cela qu’il faudrait dénoncer, et non les paquebots qui font tourner leurs moteurs à quai. Ou du moins ne pas se limiter à eux.

Publicités
Cet article, publié dans COUPD'GUEULE, démocratie, je dis ton nom, développement durable, mondialisation quand tu nous tiens, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s