Petit et grands scandales du 14 juillet

Je prends du retard dans le suivi des petits et grands scandales qui émaillent la presse en été. Mais peut-être est-ce les effets de la canicule. Il est vrai qu’en Bretagne, trois jours d’affilée avec le mercure qui flirte avec le 21/22°, on n’est plus habitué à des températures aussi élevées en Bretagne Ouest

Toujours est-il que le 14 juillet, j’ai trouvé ceci, qui ressemble à un marronnier.

http://www.entreprises.ouest-france.fr/article/14-juillet-lindustrie-francaise-larmement-se-porte-mieux-14-07-2015-219311?utm_source=of-ofe_newsletter&utm_medium=email&utm_campaign=20150715_local_votreNewsletter

14 juillet. L’industrie française de l’armement se porte mieux

Marronnier, expression de journaliste pour parler d’une information qui revient chaque année à la même période. Mais alors me direz-vous, si ça revient tous les ans, pourquoi s’en scandaliser ? A force on devrait y être habitué. Eh bien, non ! Je ne m’habitue pas à ce que la France soit une championne des ventes d’armes même si les ingénieurs ont mille et une bonnes raisons pour m’expliquer que cela est l’intérêt supérieur de la France. Car vendre des armes, c’est quand même indirectement vendre de la mort, c’est contribuer à maintenir des foyers d’ébullition un peu partout dans le monde. Et l’argument de l’emploi est certes un argument qui peut s’entendre, mais pas forcément s’accepter, car on peut très aisément le retourner ;

Et cette information est d’autant plus scandaleuse que le ministre de la défense, Lorientais s’il en est, semble profiter de son passage dans ce ministère pour pousser les entreprises bretonnes à se lancer ainsi dans la bagarre, au point qu’un chantier naval, jusqu’ici connu pour ses bateaux de pêche et ses innovations technologiques pour sortir les bateaux de demain, faiblement dépendants des énergies fossiles, s’y est mis aussi et avec semble-t-il un certain succès. Et ça, ça me désole car s’ils font les uns, ils n’auront peut-être plus le temps de faire les autres. Or, les pêcheurs, on y reviendra plus tard, on besoin de bateaux de nouvelles générations et ceux-ci n’utiliserons sûrement pas les technologies développées pour armer (ambiguïté de ce terme « armement » s’agissant des navires) les flottes étrangères .

Advertisements
Cet article, publié dans COUPD'GUEULE, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s