Les crépidules, drôle de bidule qui nous laisse incrédule !

La crépidule, vous connaissez ? peut-être pas. Jusqu’à 2010, je ne connaissais pas, jusqu’à ce que les journaux régionaux commencent à en parler en termes alarmistes

http://france3-regions.francetvinfo.fr/basse-normandie/2013/12/20/nouvelle-invasion-de-coquillages-plusieurs-tonnes-de-crepidules-dans-la-baie-du-mont-saint-michel-381821.html

Nouvelle invasion de coquillages : Plusieurs tonnes de crépidules dans la baie du Mont Saint Michel

Voilà donc cette petite bestiole élevée au rang des espèces invasives. C’est donc un ennemi qu’il faut éradiquer. Derrière cette appellation un peu sensationnelle, il y a inconsciemment ou non la peur de l’envahisseur, de l’étranger qui dérange. Mais il faut que cette petite bête qui se reproduit de façon hermaphrodite gène les habituels habitants des fonds marins mais elles se font bien aider par les humains

http://www.set-revue.fr/apports-de-l-economie-la-gestion-des-especes-invasives-le-cas-de-la-crepidule-en-baie-de-saint-brieu/texte

Apports de l’économie à la gestion des espèces invasives : le cas de la crépidule en baie de Saint-Brieuc

Parfois, il leur arrive même de les aider à réduire les pollutions qu’ils génèrent par ailleurs. http://www.ecolab.ups-tlse.fr/invabio/LEYNAERT.html

rôle des espèces invasives dans la résistance d’un écosystème côtier face aux perturbations d’origine anthropique

Mais il n’en demeure pas moins que cette propension à occuper  tout le terrain la rend indésirable et donc à éliminer au nom de la préservation de la biodiversité, mais aussi au nom de la préservation de filières économiques comme la pêche aux coquilles Saint-Jacques ou l’ostréiculture ; Et puis voilà, miracle ! Par le biais du savoir-faire culinaire et la magie du marketing, voilà ce berlingot de mer (ça fait moins peur que crépidule) propulsé au rang de futures stars des meilleures tables.

http://www.entreprises.ouest-france.fr/article/crepidule-bretonne-lexposition-universelle-milan-31-05-2015-212330

La crépidule bretonne à l’exposition universelle de Milan

Après tout, pourquoi pas ? On veut bien nous faire manger des insectes comme dans d’autres contrées du monde. Et d’ailleurs, cela ne semble pas nouveau En effet l’IFREMER avait publié en 2002 une étude démontrant que la crépidule pouvait être exploitée avec succès et retombées économiques non négligeables

http://envlit.ifremer.fr/infos/actualite/2002/l_exploitation_de_la_crepidule_en_bretagne_nord_est_operationnelle

L’exploitation de la crépidule en Bretagne Nord est opérationnelle

Alors, pourquoi cela n’a-t-il pas connu un succès plus rapide? Les gastronomes évoquent des blocages culturels. C’est possible mais ce n’est pas une explication suffisante : des coquillages dédaignés depuis toujours par les littoraux sont devenus des « must » dans les restaurants. Il y a peut-être d’autres problèmes évoqués à mi-voix dans l’article ci-dessus consacré à la baie de Saint-Brieuc : l’extraction des crépidules n’est pas sans risque pour l’environnement. Cette piste est à creuser car les espèces invasives, ça n’est pas une nouveauté en Bretagne. Tout le monde a à l’esprit les fameuses marées vertes qui ne sont ni plus ni moins que le développement invasif d’une espèce, en l’occurrence l’ulve, au détriment des autres, avec des effets néfastes complémentaires sur les paysages, la santé animale et même la santé humaine. Et dans de cas-là aussi, est apparu une solution miracle qui fut lancé avec grand battage

http://www.breizhalgae.fr/news-posts/inauguration-de-la-premiere-bio-raffinerie-dalgues-du-monde

Inauguration de la première bio raffinerie d’algues du monde.

Mais voilà, comme l’action des pouvoirs publics vise d’abord à réduire la pollution, la ressource peut venir à manquer. Du coup, les opérateurs en viennent à envisager de …cultiver l’ulve

http://www.letelegramme.fr/economie/algues-vertes-un-gisement-convoite-02-06-2015-10649612.php

Algues vertes. Un gisement convoité

Ce serait quand même paradoxal qu’une usine créée à l’origine pour gérer et digérer les sous-produits d’une pollution aboutisse à la création d’une nouvelle activité économique fondée justement sur le développement de cette pollution. Et si ça marche, pourquoi ne pas envisager carrément l’élevage des crépidules si le marché finit par s’ouvrir.

Hélas pour ceux qui bâtissent des châteaux en Bretagne, les choses ne sont pas si simples. http://www.ouest-france.fr/mer-les-legumes-de-demain-viendront-de-la-mer-3449624

Mer. Les légumes de demain viendront de la mer

En effet la collecte des algues n’est pas tout à fait inoffensive et pour l’instant c’est du point de vue écologique une catastrophe, comme d’ailleurs l’est le dragage des crépidules en baie de saint Brieuc ou en Rade de Brest

http://www.letelegramme.fr/economie/collecte-d-algues-vertes-eaux-et-rivieres-vent-debout-04-06-2015-10652431.php

Collecte d’algues vertes. Eaux et Rivières vent debout

Mais pourquoi me direz-vous, parlez-vous ainsi de ces petits coquillages ou même de ces algues dont certains veulent faire leur beurre ? Laissez-les donc faire si ils s’enrichissent tout en nous débarrassant d’espèces dont la présence incontrôlée crée une véritable pollution.

D’un point de vue strictement économique, vous auriez parfaitement raison. Du point de vue défense de l’environnement, vous auriez à première vue également raison. Mais du point de vue écologique, rien n’est moins sûr car dès qu’on intervient dans la gestion des équilibres d’un éco-système, il vaut mieux avoir une vision à long terme des interactions de cette intervention humaine avec le milieu environnant.

Si j’en parle aussi, c’est pour souligner à l’inverse que les mises en garde écologiques contre les atteintes à la biodiversité ne signifie pas systématiquement une glaciation de toute activité économique.

Après tout il y a bien le précédent des huitres au large  d’Arcachon : l’exemple est à méditer !

Publicités
Cet article, publié dans développement durable, l'économie comme on la subit, l'économie comme on la voudrait, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Les crépidules, drôle de bidule qui nous laisse incrédule !

  1. Ping : La queue des crépidules | Dominiqueguizien's Blog

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s