Je vœux ?

Comme j’ai tardé à envoyer mes vœux traditionnels, après le 7 janvier, je n’avais plus trop envie de le faire. Et pourtant si on y réfléchit bien ,combien de personnes à qui j’ai souhaité une heureuse  année 2014 ont perdu dans le courant des douze derniers mois, un être qui lui était cher, un frère ou une sœur, un conjoint, un parent voire un enfant ? Combien à qui je souhaitais une année prospère a perdu son boulot sans en retrouver un autre ? Combien à qui je souhaitais une bonne santé a appris qu’il avait ce qu’on appelle une longue maladie ou que son cœur était définitivement fatigué ?

Ils sont sûrement nombreux . Mais d’un autre côté, combien ont eu la chance d’avoir un enfant, de décrocher leur premier CDI, se sont mariés et sont heureux de l’être ? Combien ont passé l’année entière sans même voir un médecin de près ? Combien ont été heureux d’un coucher de soleil flamboyant sur l’océan pour une fois serein ? Ils sont aussi sûrement nombreux.

Alors pour 2015 ?

Pour 2015 cela avait effectivement très mal commencé et il y aura encore des amis, des voisins ou des relations plus ou moins proches qui auront mille raisons de dire que 2015 aura été une sale année et il y aura aussi d’autres amis, d’autres voisins, d’autres relations qui marqueront d’une pierre blanche cette année.

Et qui sait? Peut-être faudra-t-il aussi marquer d’une pierre blanche pour la société française, cette année 2015 si les 4 millions de personnes qui se sont levées pour marcher restent debout et continuent à démontrer que le « vivre ensemble » est un art de vivre « à la française » démontrant à tous ceux qui, par leurs armes ou par leurs diatribes, prêchent l’exclusion, qu’il serait vain d’essayer de faire prospérer leurs discours de haine.

Si j’ai un vœu à formuler cette année, c’est celui-là, pour 2015 et pour toutes les années à venir.

Mais s’il faut formuler des vœux plus personnels, les seuls vœux que j’aurais à exprimer ont été largement exposés dans un texte qui parait-il a été retrouvé en 1692 dans l’église saint Paul de Baltimore et dont une version française mal traduite circule sur la toile depuis quelques années.

Voici donc mes vœux : le texte s’appelle dans la version anglaise « desiderata » que certains ont transformé en « wish ». Cela tombe bien, ça veut dire « souhait », ou si vous préférez « vœux »

Chaque paragraphe est un vœu à lui seul mais s’il fallait en garder qu’un, ce serait le dernier.

DESIDERATA

DESIRS

 

Go placidly amid the noise and the haste and remember what peace there may be in silence As far as possible, without surrender, be on good terms with all persons.

Allez tranquillement au milieu du bruit et de la hâte, et souvenez-vous de la paix qui peut exister dans le silence. Sans vous soumettre, vivez autant que possible en bons termes avec tout le monde.

Speak your truth quietly and clearly ; and listen to others, even the dull and ignorant ; they too have their story. Avoid loud and aggressive persons ; they are vexation to the spirit

Dites tranquillement et clairement votre vérité ; et écoutez les autres, même le simple  et l’ignorant, ils ont eux aussi, leur histoire. Evitez les individus bruyants et agressifs, ils sont une insulte à  l’esprit.

If you compare yourself with others you may become vain and bitter; for there will always be greater and lesser persons than yourself.

Ne vous comparez à personne, vous risqueriez de devenir amer ou vaniteux car il y a toujours plus grand ou plus petit que vous.

Enjoy your achievements as well as your plans. Keep interested in your career ; however humble, it is a real possession in the changing fortune of time. 

Jouissez de vos projets aussi bien que de vos réalisations. Soyez intéressés à votre carrière ; si modeste soit-elle,  c’est une vrai richesse dans les aléas changeants du temps.

Exercice caution in your own business affairs for the world is full of trickery. But let this not blind you to what virtue there is; many persons strive for high ideals and everywhere life is full of heroism.

Soyez prudent dans vos affaires  car le monde est plein de fourberies. Mais que cela ne vous aveugle pas sur la vertu là où elle existe ; nombreux sont ceux qui poursuivent des grands idéaux  et partout la vie est remplie d’héroïsme.

Be yourself. Especially do not feign affection ; neither be cynical about love ; for in the face of aridity and disenchantment it is as perennial as the grass.

Soyez vous-même. Surtout ne feignez pas l’amitié, ni  ne soyez cynique en amour, car, face à la stérilité et au désenchantement, il est aussi éternel que l’herbe.

Take kindly the counsel of the years, gracefully surrendering the things of youth.

Ecoutez avec bonté  le conseil des années, en renonçant avec reconnaissance les choses de votre jeunesse.

Nurture strength of spirit to shield you in sudden misfortune ; but do not distress yourself with imanigings, many fears are born of fatigue and loneliness.

Nourrissez votre force d’esprit pour vous protéger en cas de malheur soudain. Mais ne vous désespérez pas avec des chimères, de nombreuses peurs naissent de la fatigue et de la solitude.

Beyond a wholesome discipline, be gentle with yourself. You are a child of the universe no less than the trees and the stars ; you have a right to be there. And wether or not it is clear to you, no doubt the universe is unfolding as it should

Nonobstant une saine discipline, soyez doux avec vous-même. Vous êtes un enfant de l’univers, au même titre que les arbres et les étoiles ; vous avez le droit d’être ici. Et que cela évident pour vous ou non, il n’y a aucun doute que l’univers se déroule  comme il le devrait.

Therefore be at peace with God, whatever you conceive Him to be. And whatever your labours and aspirations, in the noisy confusion of life keep peace with your soul. With all shames, drudgery and broken dreams, it is still a wonderfull world

Soyez donc en paix avec Dieu, quelle que soit la conception que vous en ayez. Quels que soient vos travaux et vos rêves, dans le désordre bruyant de la vie, gardez votre âme en paix.

Avec toutes ses hontes, ses corvées et ses rêves brisés, le monde est pourtant beau.

Be cheerfull

Soyez joyeux

Strive to be happy

Efforcez vous d’être heureux.

 

https://www.youtube.com desiderata_dit_par_Richard_Burton /watch?v=GmHl0ZhhZLc

 

Advertisements
Cet article, publié dans COUPD'GUEULE, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s