brèves de compteur n° 90 : Mirage de l’énergie ?

Nous sommes tellement accro à l’énergie, essentiellement électrique que nous cherchons désespérément les moyens les plus ingénieux pour en obtenir. Mais comme les écolos ont réussi à nous convaincre que la planète était VRAIMENT en danger, il faut le faire avec beaucoup de discernement. Et cela donne …ça

http://www.railway-technology.com/news/newseneco-to-power-electric-trains-with-green-energy-in-netherlands-4269898

Eneco to power electric trains with green energy in Netherlands

On voit tout de suite une limite à cette démarche. C’est la capacité des producteurs à fournir ce client en particulier sans démunir le reste du réseau. En effet, mobiliser toutes les ressources produites par les nouvelles fermes éoliennes ne suffira pas et il faudra vraisemblablement importer de l’énergie verte, c’est-à-dire creuser un déficit énergétique ailleurs.

Mais c’est quand même un progrès par rapport au projet des chemins de fer belges qui envisageaient d’équiper les toits de tous leurs trains de panneaux photovoltaïques . Cela m’avait beaucoup fait rire à l’époque d’une part parce qu’on connaît bien le climat du Plat Pays et d’autre part parce que cela aurait bloqué tous le trafic ferroviaire dans Bruxelles où les réseaux sont en grande partie enterrés.

On voit bien que sans un véritable saut technologique, la dépendance de nos économies à l’énergie électrique ne pourra s’assouvir qu’en mettant un peu plus en danger notre planète. C’est pourquoi des « innovations » comme celle-ci attirent l’intérêt de quelques uns

http://www.quintonic.fr/groupes/lille/discussions/cette-revolution-qui-pourrait-rendre-l-electricite-gratuite

Cette révolution qui pourrait rendre l’électricité gratuite

Je reste cependant un peu sceptique quant à sa faisabilité sans risque. En effet, si cette technologie tient les promesses qu’on lui fait tenir, il est à craindre que cela ampute largement certaines ressources minières (les terres rares) et on n’aurait fait que déplacer la question écologique d’un point chaud à un autre point chaud. En outre et sans faire de mauvais esprit, être soutenu par un fond qui s’appelle INDIEGOGO ne veut peut-être rien dire à un Anglo-saxons mais éveille tout de suite la méfiance d’un francophone, même non averti.

Toujours est-il qu’on ne peut négliger aucune piste mais surtout ne pas oublier la piste la plus prometteuse pour l’avenir, la sobriété énergétique car « La seule énergie vraiment gratuite est celle qu’on ne consomme pas ! »

Et cerise(s) sur le gâteau : si ces économies se font dans l’habitat, cela créera des emplois NON DELOCALISABLES, cela améliorera un peu le pouvoir d’achat des habitants et cela diminuera les importations d’hydrocarbures.

Pourquoi ne met-on pas le turbo (si je peux me permettre cette expression triviale, parlant de sobriété énergétique) sur cette mesure ? Mesdames les ministres de l’énergie et du logement, osez ce que vos prédécesseures n’ont pas osé!

Publicités
Cet article, publié dans COUPD'GUEULE, développement durable, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s