Faut-il en rire ?

« L’humour est la politesse du désespoir. » Oscar Wilde

« on peut rire de tout mais pas avec tout le monde. Pierre Desproges

« Dépêchons-nous d’en rire de peur d’avoir à en pleurer. » Beaumarchais

Il y a des jours où les journalistes ferait mieux de se relire et le rédacteur en chef de surveiller ce que ceux-là font.

Passe encore que sous le coup de l’émotion, dans une brève sur Internet, le journal en question ait annoncé que le chômage avait augmenté de 0.8% pour s’établir désormais à 10.200, confondant ici, manifestement l’augmentation et le niveau atteint. C’est le genre d’erreur qu’on commet dans l’urgence du scoop. C’était tellement urgent que je n’ai pas eu le temps de faire une copie d’écran.

Mais là où cela se gâte, c’est quand, dans la même édition, on trouve ces deux titres

http://www.entreprises.ouest-france.fr/article/chomage-bretagne-legere-decrue-confirmer-28-01-2014-128675

Chômage en Bretagne : légère décrue, à confirmer

http://www.ouest-france.fr/chomage-lechec-de-francois-hollande-1886206

Chômage, l’échec de François Hollande

Certes ces deux informations sont exactes : le chômage a baissé en décembre en Bretagne alors qu’il continuait d’augmenter dans le reste de la France.

Mais dans les deux cas, ces chiffres étaient en contradiction avec l’évolution du mois précédent.

Pourquoi donc dans un cas, dire que l’embellie doit se confirmer et dans l’autre que la rechute est un échec ?

Les journalistes sont des gens du quotidien pour qui, manifestement, un trimestre est une éternité et pour<qui  une tendance statistique ne signifie pas grand-chose.

Notez que s’il n’avait pas fait ce pari stupide que la courbe du chômage s’inverserait en décembre, le Président n’aurait pas prêté le flanc à une critique aussi facile.

Pourtant lui qui est parait-il un cador en économie, il aurait dû savoir ce qu’est une série statistique et qu’une tendance n’est jamais une ligne continue mais une succession  de montées et de descentes qui vont dans un sens donné.

Tout cela pour dire qu’on aurait pu rire de l’inconséquence des politiques et des journalistes si derrière ces chiffres un peu froids, il n’y avait pas eu le destin de quelques milliers de personnes en plus qui basculent dans la précarité.

Et là pour le coup, malgré Oscar Wilde, je n’ai pas vraiment envie de faire de l’humour

Advertisements
Cet article, publié dans COUPD'GUEULE, detestable, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s