Argent et politique ne font pas bon ménage

J’ai déjà écrit à de multiples reprises, ici, que argent et politique ne faisaient pas bon ménage. Mais en général quand j’écrivais cela, je pensais aux effets dévastateurs de la corruption sur une petite minorité du personnel politique. A aucun moment je n’avais envisagé ce qui est arrivé au précédent maire de New-York.

http://www.lesechos.fr/journal20140102/lec1_derniere/0203216237575-mike-bloomberg-s-est-appauvri-a-la-tete-de-big-apple-640237.php

Mike Bloomberg s’est appauvri à la tête de Big Apple

Cela démontre qu’il est difficile de mener de pair une carrière politique et une vie de milliardaire.

C’est d’ailleurs ce que doivent penser les 300 plus grosses fortunes du monde qui se gardent bien de faire de la politique et cela leur réussit plutôt bien.

http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/finance-marches/actu/0203218066266-la-fortune-des-milliardaires-s-est-accrue-de-plus-de-500-milliards-de-dollars-en-2013-640329.php?xtor=EPR-101-[NL_13h]-20140102-[s=461370_n=3_c=306_]-1681742@2

La fortune des milliardaires s’est accrue de plus de 500 milliards de dollars en 2013

Ce genre d’information scandaleuse n’émeut vraiment plus personne tellement on nous a habitué à accepter que « les riches ont gagné » comme le dit un journaliste dans un livre récent. Le fait qu’on s’y habitue ne fait pourtant pas que de tels enrichissements restent scandaleux.

Cela dit, quand j’écrit que les plus grandes fortunes du monde font bien attention de ne pas se mêler de politique, je simplifie un peu la réalité. A travers leurs fondations, comme les Gates, ou grâce à des déclarations intempestives et provocatrices, comme Warren Buffet, les plus riches du monde s’occupent quand même d’assez près de la chose publique mais à leur façon et selon leur bon plaisir. En déclarant que la lutte des classes existe bien et qu’il l’a gagné, Buffet ne fait pas qu’une provocation, il fait de la politique pour dire que la lutte idéologique majeure du XIX° siècle s’est terminée au XXI° siècle par la défaite du socialisme et pour appuyer ses dires, il alimente une fondation très active. En se substituant à la défaillance des organisations internationales dans la lutte contre certaines pandémies, le couple Gates fait aussi de la politique.

Mais l’un comme les autres interviennent en fonction de leur bon vouloir et non forcément de l’intérêt général. C’est justement la manifestation quasi monarchique de leur bon vouloir qui montrent qu’actuellement les vrais puissants du monde, ce sont eux, dont l’influence dépasse les frontières nationales .

Mais ils prennent bien garde de ne pas se lancer dans le débat politicien. Et au vu des déboires financiers de Mike Bloomberg, on peut les comprendre. Gagner 500 milliards au lieu de perdre 650 millions, le choix est facile.

En fait, ce n’est pas avec la politique que l’argent est incompatible mais bien avec la démocratie. C’est en fait que je voulais dire depuis le début : démocratie et ploutocratie ne font pas bon ménage et ne le feront jamais.

Publicités
Cet article, publié dans démocratie, je dis ton nom, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s