Moins t’es riche plus tu possèdes et réciproquement!

Coup sur coup, deux études sur le patrimoine des européens sont venus déconstruire nos schémas sur la richesse respective des différents peuples européens. La première étude a été faite par la Bundesbank et donne les résultats suivants

http://lexpansion.lexpress.fr/economie/les-menages-francais-sont-plus-riches-que-les-allemands_377462.html?xtor=EPR-175-[xpn_18h]-20130325–191727235@236967325-20130325185331

Les ménages français sont plus riches que les allemands

La seconde a été faite par la BCE et a donné lieu aux commentaires suivants dans la presse

http://www.latribune.fr/actualites/economie/union-europeenne/20130409trib000758458/les-chypriotes-sont-ils-plus-riches-que-les-allemands-.html#xtor=EPR-2-[Wall+Street+Briefing]-20130409

Les Chypriotes sont-ils plus riches que les Allemands ?

http://www.lesechos.fr/economie-politique/monde/actu/0202692755417-la-bce-pointe-de-forts-ecarts-de-patrimoine-en-zone-euro-556606.php?xtor=EPR-1500-[nl_8h]-20130410-[s=461370_n=2_c=204_]-1681742[_SDV]@1

La BCE pointe de forts écarts de patrimoine en zone euro

Le moins qu’on puisse dire est que ces résultats sont pour le moins inattendus et en grande partie inexplicables. En effet, l’explication avancée tant par la Bundesbank que par la BCE, la faiblesse relative du patrimoine immobilier des Allemands est loin d’expliquer que ceux-ci soient ainsi en queue de peloton. On peut difficilement admettre qu’ils aient un revenu supérieur à la moyenne et à la médiane et que leur patrimoine soit aussi faible. Comme la plupart des Européens leur reprochent de ne pas assez consommer, et donc de ne pas assez importer de biens en provenance des autres pays de l’Union, que peuvent-ils bien faire de leur argent? On pourrait penser qu’ils le placent dans les paradis fiscaux et que c’est pour cela que ces sommes n’apparaissent pas. Il doit bien y en avoir quelques uns qui le font mais cela reste une infime minorité, comme ailleurs en Europe.

A l’inverse, comment se fait-il que les Chypriotes aient un patrimoine médian de 267.000 euros et surtout un patrimoine moyen de 671.000 euros qui représente quand même 15 années et demi de revenu annuel moyen alors qu’ils consacrent 30% de ce revenu à se nourrir et 20% à payer leurs dettes? Là aussi l’explication de l’immobilier n’est pas totalement satisfaisante. Qu’il y ait eu une bulle immobilière dans la péninsule ibérique est indéniable et que cela ait dopé fictivement le patrimoine des Espagnols et des Portugais est certainement plausible mais que cela ait atteint de tels niveaux à Chypre dépasse l’entendement.

Une autre explication vient automatiquement à l’esprit et elle n’est pas reprise ni par la Bundesbank, ni par la BCE: il se pourrait que dans le patrimoine des ménages chypriotes, les économistes de ces deux banques aient pris en compte tous les résidents, ce qui expliquerait également ce grand écart entre patrimoine médian et patrimoine moyen. En effet, les résidents étrangers ne sont pas nombreux mais qu’ils soient Britanniques ou Russes, la rumeur dit qu’ils sont beaucoup, beaucoup plus riches que le Chypriote moyen. Du coup, cela relativise sérieusement les cris d’orfraie poussaient par les uns et les autres sur la spoliation des petits épargnants chypriotes par la taxation d’office des avoirs bancaires.

Ensuite, il y a un point de faiblesse dans ces deux études qui manifestement ne prennent en compte que le patrimoine brut sans tenir compte de l’endettement. Ceci est plutôt bizarre car il est devenu évident maintenant qu’en Europe comme aux Etats-Unis, le principal problème en matière d’équilibre financier n’est pas tant la dette publique que l’accumulation des dettes privées. Faire une telle impasse décrédibilise ces deux études dont on se de demande alors, par contrecoup si elles ne sont pas de pure circonstance, pour justifier a posteriori une taxation des patrimoines chypriotes. Si tel est le cas, ce serait un peu jeu de manipulation des opinions publiques allemandes qui n’ont pas besoin de cela pour dire que leur pays en fait déjà trop pour des gens qui « ne le méritent pas ».

En période électorale, ce serait dangereux.

Publicités
Cet article, publié dans COUPD'GUEULE, l'économie comme on la subit, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s