Union Européenne : Les pieds sur terre, la tête dans les étoiles

Les pieds bien sur tête et ancrés dans la réalité quotidienne mais en même temps la tête dans les étoiles pour nous préparer des lendemains qui ne déchantent pas, voilà comme on aimerait que soient les dirigeants européens, mais ce n’est hélas pas le cas. Du moins, dans la répartition des tâches, les uns ont tellement les pieds sur terre qu’ils n’arrivent plus à les en décoller tandis que les autres ont tellement la tête dans les étoiles qu’ils ont l’air dans la Lune.

L’actualité économique nous apporte aujourd’hui deux exemples pour illustrer cela et montrer combien il est difficile actuellement de faire aller dans le même sens les deux principaux moteurs de l’Union Européenne, la France et l’Allemagne.

La tête dans les étoiles

Depuis De Gaulle, la France a des ambitions spatiales et a réussi à mettre suffisamment de moyens pour arriver à une sorte d’excellence mondiale dont la série des Ariane est le flamboyant symbole. Il faut dire qu’elle a réussi par la conviction de ses choix industriels à convaincre quelques uns de ses partenaires européens au premier rang desquels se trouve l’Allemagne. Mais depuis quelques temps, depuis que la comptabilité à remplacé la stratégie à Berlin pour tout dire, la belle histoire est en train de prendre de la gîte à tel point que la Cour des Comptes s’en inquiète

http://www.lemonde.fr/economie/article/2013/04/04/la-cour-des-comptes-s-interesse-au-lanceur-ariane_3153302_3234.html

La Cour des comptes s’intéresse au lanceur Ariane

Et pourtant, si on y regarde de plus près, il s’agit là d’un domaine où l’Europe tout entière a su garder un avantage technologique déterminant pour contrer les tentatives, plus ou moins heureuses des concurrents venus essentiellement des BRIC. Ceci est d’autant plus intéressant que le marché des lanceurs est encore pour quelques décennies peut-être un marché porteur. Que faut-il donc faire pour débloquer la situation ? Délocaliser une partie des emplois industriels aéronautiques de France vers l’Allemagne ? On comprend bien ce que cela a d’injuste dans la situation actuelle.

Les pieds sur terre, ou plutôt devrais-je dire, les pieds sur les rails.

Les autorités bruxelloises, c’est-à-dire la Commission, le Conseil (donc les Etats-Membres) et peut-être même le Parlement ont décidé que le transport de marchandises par voie ferrée devait être totalement ouvert à la concurrence. La SNCF qui a une tradition étatiste plus forte que Deutsche Bahn et dispose d’un réseau plus centralisé, freine des quatre fers contre cette ouverte, ce qui n’est guère compréhensible quand on sait que par ailleurs, la même SNCF n’a pas fait du développement du fret un de ses axes stratégiques, du moins dans les actes (par l’investissement ou le maintien en poste d’une main d’œuvre qualifiée).

http://www.lemonde.fr/europe/article/2013/04/04/fret-l-autorite-de-la-concurrence-a-nouveau-saisie_3153322_3214.html

Fret : l’Autorité de la concurrence à nouveau saisie

Dans d’autres domaines, SNCF a montré qu’elle savait parfaitement faire face à la concurrence et même être très offensive sur les marchés extérieurs. Pourquoi cette attitude de repli ? Cela est d’autant plus dommage que, indépendamment de l’opérateur, le gouvernement français a fait du développement du fret ferré un des fers de lance de la transition énergétique dans le domaine des transports afin de limiter l’impact du transport routier. Le président de SNCF dit que la solution est trouvée et qu’il n’y a donc plus de problème. Deutche Bahn ne dit pas autre chose, apparemment. Alors pourquoi ces chicaneries procédurières ?

A ce stade, on se demande sur ces deux dossiers si l’Allemagne et la France sont vraiment des partenaires soudés ou s’ils ne sont pas devenus des concurrents un peu bornés.

En attendant, cela expliquerait pourquoi l’Union Européenne n’a plus les pieds sur terre et ne nous amène plus rêver dans les étoiles mais qu’elle flotte quelque part dans les limbes éthérés, où dit-on errent les âmes en peine.

 

Publicités
Cet article, publié dans pour l'Europe, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s