Corruption : il n’y a pas que les roses qui fleurissent sur le fumier

Depuis que j’ai ouvert ce blog en mai 2010, l’exigence de transparence (notamment financière) dans la vie publique comme dans la vie des affaires est un des thèmes sur lequel je reviens souvent car je suis persuadé que la corruption, quelle qu’en soit l’origine et quelle qu’en soient les bénéficiaires est le poison qui tuera le plus sûrement notre modèle de société comme il est venu à bout d’autres civilisations

Dès le 10 mai 2010, en m’appuyant sur les travaux de Paul Krugman en particulier, je publiais ce billet La fraude systémique : une criminalité sans criminels qui démontrait que le système avait si bien manœuvré que de nombreuses manipulations, criminelles au regard de la morale n’étaient que des opérations « à risque » dans la vie économique mondiale. Cela me servit donc d’introduction à un livre que je voulais chroniquer depuis longtemps, « L’arnaque » : la finance au-dessus des lois et des régles//Commentaires à partir du livre « l’arnaque » de jean de maillard livre d’un juge (même pas un juge d’instruction) qui observant le monde tel qu’il vit depuis son prétoire arrive aux mêmes conclusions : dans le monde des affaires, « l’arnaque » comme il l’appelle n’est pas une exception déplorable, elle est le moteur de croissance

Partant de là, j’en fis un feuilleton de la fraude au quotidien, fraude qui prend des tas de formes, où on retrouve pêle-mêle

*les entreprises indélicates

*les paradis fiscaux,

*la fraude fiscale

*les élus magouilleurs,

*les fonctionnaires pantouflards

*Et entre tout ça, les lobbys

Jugez-en

*les entreprises indélicates

5 juin 2010

La suite du feuilleton de la fraude systémique (voir sur le blog les épisodes précédents)

14 décembre 2011

Profiteurs !

17 décembre 2011

Les tricheurs

Le rappel de la règle et le renforcement de ses moyens d’application sont essentiels

10 juillet 2012

La « fraude systémique » en quelques illustrations

*les paradis fiscaux,

9 juin 2010

Stop paradis fiscaux: pétition

20 juin 2010

2 septembre

Les paradis fiscaux ne sont pas des nirvanas

Où on voit bien comment l’ancien gouvernement luttait à sa façon contre les paradis fiscaux et où , ô ironie du sort la Suisse se montrait il y a à peine un an et demi beaucoup plus fermée que maintenant. Certains sont arrivés trop tard. D’autres sont partis trop tôt.

20 juillet 2010

« État de décomposition:Matière à réflexion pour l’été »….. enfin! la réflexion des autres

*les fonctionnaires pantouflards

ethique? et toc!!

9 septembre 2010

Vous connaissiez déjà la bancassurance, découvrez la bancadministration

Celui-là, je l’aime bien parce qu’il explique aussi pourquoi la loi de régulation bancaire a autant de mal à passer en France

23 janvier 2011

Une carrière remarquable

31 mars 2011

Déontologie, sans honte, ni maison

24 juin 2011

Comment dit-on déontologie en mandarin ?

Nous avons beaucoup à apprendre de la Chine

*les élus magouilleurs,

3 mai 2011

Argent et démocratie : il y a intérêts et intérêt

Tiens cela tombait aussi après la Semaine Sainte !

28 juin 2011

Transparence, vous dis-je !

Déjà une loi sur la moralisation de la vie publique

Nous avons aussi beaucoup à apprendre des Britanniques

29 juin 2011

Au-delà de la transparence, la tempérance !

Nous avons aussi beaucoup, à apprendre sur nous-mêmes

24 février 2012

Conflits d’intérêts : les doigts dans la confiture

Il y a des formes particulièrement subtiles de corruption

4 septembre

Conflits d’intérêts : il y a intérêt à agir fort

Nous avons beaucoup à apprendre aussi des Indiens

3 octobre 2011

Chroniques des conflits d’intérêts et autres babioles qui nous pourrissent la démocratie

*les lobbys

5 août 2011

Ethique ! et toc !

C’est là que je me dis qu’il faut que je me renouvelle en ce qui concerne les titres

21 décembre 2011

Quand il y a intérêt, il y a souvent conflit

Du rôle des lobbys dans la corruption du système

29 février 2012

Déontologie parlementaire : ça gagne à être connu

Où il est encore question de lobby

3 avril 2012

Lobbying en action : le cas de l’ANIA

C’est un cas pratique particulièrement éclairant des mœurs des grands groupes quand ils veulent influer sur le cours des choses

*la fraude fiscale

17 mars 2012

Les tribulations des expatriés fiscaux

à propos de fraude fiscale, il s’en est dit des choses pendant la campagne

 

J’y parlais donc longuement de corruption mais aussi des manières de lutter contre la corruption. Il y a eu ces tentatives, qui paraissent dérisoires maintenant d’obtenir un peu plus de transparence mais dont on voit bien que faute de volonté politique de mettre réellement en œuvre un contrôle, cela reste au mieux un exercice convenu, au pire une pantalonnade.

6 mars 2012

De la corruption dans la vie publique et les affaires

Commençons par appliquer scrupuleusement les lois qui existent

31 mars 2012

C’est officiel

C’est à propos des déclarations de patrimoines des candidats à l’élection présidentielles dont on voit avec le recul ce qu’elles peuvent avoir d’artificiel et de dérisoire.

9 juillet 2012

ENFIN !

C’est le fameux appel des juges d’instruction à renforcer la lutte contre la corruption

24 octobre 2012

Corrompus ?

Nous avons beaucoup à apprendre aussi des Suédois et ..de l’OCDE

24 novembre 2012

Petit tour du monde de la corruption

Le titre se suffit à lui-même

Ainsi donc quand on regarde autour de nous, d’autres font mieux. Si le Président veut VRAIMENT que sa République soit exemplaire, il pourrait s’en inspirer. Maintenant que sa situation est devenue intenable, il n’a plus rien à perdre à …être courageux.

 

Mais ce que je voulais également souligner à travers cette longue énumération de faits de corruption c’est que la vertu n’est certainement pas la chose la mieux partagée au monde. Il n’y avait que Robespierre pour le croire, face à un Danton qui savait, pour l’avoir expérimenté, que l’être humain est faillible. L’exécution, capitale ou médiatique, de dizaines et de dizaines de corrompus ne résoudra pas la question car tel l’Hydre de Lerne, la corruption renaît en permanence. Les exemples étrangers, cependant, sont là pour nous montrer que ce n’est pas inéluctable dès lors qu’on met en place un cadre restreignant fortement le champ d’action des corrupteurs.

Le meilleur moyen dans la vie publique pour qu’il n’y ait pas de conflits d’intérêts par exemple est de faire en sorte que personne ne puisse être en situation potentielle de conflit. Cela concerne en particulier les agents publics.

Le meilleur moyen d’éviter qu’un élu ne soit corrompu, c’est

*de limiter les possibilités de contacts avec des corrupteurs potentiels et quand ceux-là sont inévitables, les rendre totalement transparent donc publics.

*de limiter la durée pendant laquelle il peut être en contact avec des corrupteurs potentiels d’où l’idée de limitation des mandats successifs dans le temps

*de vérifier VRAIMENT l’évolution de son patrimoine en cours de mandat et non pas ces simagrées solennelles qui tiennent lieu de déclaration

Le meilleur moyen pour éviter la fraude fiscale, c’est évidemment de supprimer les paradis fiscaux, c’est-à-dire ces pays qui font fonds de commerce de cette fraude fiscale. Mais comme cela est impossible, c’est de mettre sous haute surveillance tous les mouvements financiers allant ou venant de ces paradis fiscaux.

Tout cela , nos responsables le savent bien. Ils ont même légiférer en la matière dans certains cas. Mais la volonté politique de faire appliquer ce qui existe puis d’aller plus loin, elle est ou ?

Mais au fait, me direz-vous pourquoi ce titre à cet article ?

Vous avez raison de vous poser cette question mais si vous avez ouvert tous les liens que je vous ai offerts dans ce billet, vous aurez constaté

que les socialistes n’ont pas le monopole de la corruption mais qu’elle touche tous les partis politiques (si vous n’en êtes pas convaincu, allez donc jeter un œil toutes les semaines dans le Canard Enchainé, ou sur Médiapart ou sur le site d’Anticor http://www.anticor.org/

ou de Transparency International http://www.transparency-france.org/ewb_pages/c/communiques_publications_corruption.php)

que le monde politique dans son intégralité n’a pas le monopole de la corruption et qu’il touche bien plus encore le monde des affaires.

Certes l’image de la rose sur le fumier est aujourd’hui facile mais d’autres partis ont peut-être mieux réussi à échapper aux investigations car ils savent mieux camoufler ce genre d’affaires : le Chêne ou le Pommier ont des racines profondes et invisibles par exemple. Toutefois, je note que le tournesol vit surtout du soleil et de l’eau et qu’il est peu sensible aux engrais !

Quant au monde des affaires, il manque trop de poésie pour que les métaphores florales puissent s’y appliquer.

Cet article, publié dans démocratie, je dis ton nom, detestable, l'économie comme on la subit, mondialisation quand tu nous tiens, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s