Il y a innovation et innovation

Quand on parle d’innovation, la  plupart du temps, c’est pour rappeler aussitôt que c’est le principal moteur du progrès économique et social et c’est d’ailleurs pour cela que les pouvoirs publics la soutiennent aussi fermement. La question est mais qu’appelle-t-on innovation?

On associe communément innovation et progrès technologique, voire avant-gardisme.  Ce n’est pas si simple, c’est ce que nous montre les trois exemples ci-après

Quand le progrès technologique peut faire peur.

L’histoire de « l’homme invisible » fait partie des grands classiques de la science-fiction comme la créature du Dr Frankenstein ou le nautilus du Capitaine Nemo. Il semblerait que des chercheurs chinois aient réussi à donner une certaine réalité à ce mythe

http://passeurdesciences.blog.lemonde.fr/2013/01/27/metamateriaux-objets-fantomes-optique/

« Des chercheurs chinois créent des objets fantômes »

On voit tout de suite les applications que pourrait avoir cette découverte. Elles seront naturellement militaires ou criminelles car qui aurait envie de se transformer en Harry Potter si ce n’est quelqu’un qui n’a pas envie de se faire remarquer. Cela dit mettre un cape de ces métamatériaux autour de certains édifices serait sûrement un service rendu aux paysages urbains.

Mais à part cet usage un peu saugrenu, peut-on réellement dire qu’il s’agisse d’une contribution au progrès économique et social

Quand le plaisir de quelques uns bénéficie à tous

Critiquer par son gigantisme, par les sommes englouties et par ses débauches d’énergie brulée pour le plaisir, le sport automobile s’est toujours défendu en disant que cela avait permis de financer des recherches qui ont eu des retombées sur l sécurité et la sobriété de la voiture de monsieur Tout-Le-Monde. On n’en pas encore là mais comme ce milieu est par essence plus proche de la nature, on lui demande déjà de faire preuve de son excellence ecologique

http://www.terraeco.net/A-quand-un-Vendee-Globe-plus-ecolo,48049.html
A quand un Vendée Globe plus écolo ?

Il y a là des pistes d’innovation possibles qui auront nécessairement des retombées sur l’ensemble du monde de la plaisance. mais cela pourrait aller au-delà car l’ensemble du monde maritime commence sérieusement à se poser la question de l’après-pétrole. On ne peut quand même pas revenir au temps de la marine à voiles!

Quand l’innovation se fait « terre à terre »

Et puis il y a l’innovation modeste, sans grand prétention technologique mais qui apporte un réel mieux-être

http://www.entreprises.ouest-france.fr/article/quimper-societe-josse-innove-invente-argibrique-27-01-2013-83239

« Quimper. La société Josse innove et invente l’Argibrique »

Voilà trois exemples parmi tant d’autres de ce qu’on englobe dans le terme générique d’innovation pour montrer la diversité que cela englobe. A propos de globe, il y  a des innovations qui m’intéressent plus que d’autres!

Publicités
Cet article, publié dans l'économie comme on la subit, l'économie comme on la voudrait, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s