Mieux vaut en rire-rubrique inépuisable- n° CL

« Dépêchons-nous d’en rire aujourd’hui de peur d’avoir à en pleurer demain. » Beaumarchais

« L’humour est la politesse du désespoir. » Oscar Wilde

« On peut rire de tout mais pas avec tout le monde. » Pierre Desproges (dans un échange avec J-M Le Pen)

Le meilleur moyen de décourager les bonnes résolutions

Parmi les bonnes résolutions qu’on prend en début d’année, maigrir fait partir du top five avec « arrêter de fumer » et « refaire du sport ». L’étude publiée par Le Monde dès le 3 janvier était manifestement faite pour nous déculpabiliser. Mais alors quel coup bas contre ma motivation déjà bien faible à suivre un régime !

http://www.lemonde.fr/sante/article/2013/01/03/quelques-kilos-de-plus-feraient-vivre-plus-longtemps_1812408_1651302.html

« Quelques kilos de plus feraient vivre plus longtemps »

Mais toujours dans la grande tradition de « l’objectivité du Monde », paraissait deux jours plus tard un autre article défendant la thèse inverse.

http://www.lemonde.fr/sante/article/2013/01/05/gros-et-centenaire-pas-si-simple-avertissent-les-chercheurs_1813167_1651302.html

« Gros et centenaire ? Pas si simple, avertissent les chercheurs »

Trop tard ! Le mal était fait. Tant pis, je commencerai mon régime l’an prochain…avant de lire Le Monde !

 

La publicité est une arme à double tranchant

En décidant d’équiper ses « box » d’un filtrage automatique des publicités le patron du 2° opérateur de l’ADSL a sûrement réussi un joli coup de publicité. En tout cas, cela fait du bruit sur la toile et cela démontre à quel point beaucoup « d’histoires commerciales à succès » (en Franglais « business success stories ») ne reposent que sur la publicité.

http://www.latribune.fr/technos-medias/internet/20130103trib000740490/polemique-sur-le-filtrage-de-la-pub-sur-internet-par-free-.html#xtor=EPR-2-[Morning+Briefing]-20130104

« Polémique sur le filtrage de la pub sur Internet par Free »

Cela démontre aussi que « l’économie virtuelle » a au moins ceci en commun avec l’économie réelle ( de « res », la chose en latin) qu’elle est le terrain d’affrontement préféré de grands forbans, qui n’hésitent devant aucun coup, surtout pas les plus bas pour faire avancer leurs intérêts.

Mais comme le patron de cette entreprise est un boulimique des affaires, à force de ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier, il en vient à jouer contre ses propres intérêts. En effet, dans son groupe multimedias, il y a forcément des entreprises et non des moindres, qui vivent essentiellement de ….la pub en ligne, à commencer par « L. M…de en ligne »

Changer de parrain vous change la vie

En période de crise, les loteries et jeux de hasard prospèrent. En effet, plus les perspectives « normales » (comme on dit « président normal ») sont déprimantes, plus on s’en remet aux événements exceptionnels, dont le tirage des jackpots. Comme elle est une entreprise à capitaux largement publics et qu’elle ne veut pas se vanter de sa bonne fortune, la F….se des J..x a communiqué sur ses bons résultats, en invoquant « un calendrier exceptionnellement favorable en 2012 ». Quelle modestie.

http://www.letelegramme.com/ig/generales/france-monde/france/la-francaise-des-jeux-chiffre-d-affaires-record-de-12-1-milliards-d-euros-03-01-2013-1961658.php?xtor=EPR-3-[quotidien]-20130103-[detailarticle]

« La Française des Jeux. Chiffre d’affaires record de 12,1 milliards d’euros »

Mais il en est que la conjoncture pourtant très morose ne rend pas gai pour autant. Ce sont les casinos, qui ne tirent pas profit de ce regain d’intérêt pour les jeux de hasard. Il faut dire qu’ils sont fortement concurrencés par les sites de jeux en ligne et par…la F… des J..x. Du coup, les principaux groupes de ce secteur, habitués depuis quelques années à avoir l’oreille du gouvernement demandent un petit coup de pouce. Certes, leur activité rapporte beaucoup d’argent à l’Etat et aux collectivités locales mais il n’est pas sûr que le principal actionnaire de leur principal concurrent ait envie de leur faire plaisir cette fois-ci. Ô tempora, ô mores !

 

Il faut toujours voir le bon côté des choses

Que n’a-t-on pas dit sur la décision de départ de G. Depardieu ? Parti, pour la Belgique, il est arrivé, emporté par son élan tempétueux jusqu’en Mordovie. Il a été hué, vilipendé (beaucoup), défendu (un peu) et tous ces commentateurs ont surtout insisté sur les côtés négatifs de l’aventure du Raspoutine du Berry.

Mais personne n’en a montré les côtés positifs et pourtant ils ne manquent pas. Je me contente de les citer sans les commenter :

-la sécurité des rues de Paris va augmenter

-la balance commerciale de la France va se redresser, dopée par les exportations de vins et spiritueux en direction de l’Est

-le prix des places de cinéma va baisser (c’est un peu long à expliquer)

-le calme va revenir Rue du Cherche-Midi

Mais la France va perdre un grand acteur : avoir jouer Cyrano de Bergerac, un looser magnifique dans Kaputt, un naïf touchant dans « la tête en friche », alors que dans la vraie vie, on en est si loin, il faut saluer le talent.

Il faut reconnaître qu’il a beaucoup progressé depuis ses débuts au cinéma, quand on ne lui donner que des rôles de petites gouapes. Depuis, il a appris à jouer des rôles de composition !

ET comme un malheur n’arrive jamais seul, le jour même où Poutine remettait son passeport à G. Dipardiov, l’interdiction du maïs OGM de Mo…..o était levée en Russie. Après 70 de communisme, les Russes ne méritent pas ça !

Il ne reste plus que le denier du culte

Si ce n’était pas La Croix qui l’avait annoncé, je ne l’aurais pas cru

http://www.la-croix.com/Religion/Urbi-Orbi/Rome/Le-Vatican-n-accepte-plus-les-cartes-de-credit-_NP_-2013-01-03-894741

« Le Vatican n’accepte plus les cartes de crédit »

On ne peut quand même pas payer avec des « indulgences » comme au bon vieux temps de la Simonie !

Il ne reste plus qu’à espérer dans le denier du culte ou « faire comme les oiseaux du ciel » mais cela n’est pas à la portée du premier monsignore venu !

 

Les querelles théologiques sont les plus tenaces

Je ne l’aurais pas lu dans La Croix, je ne l’aurais pas cru. En pleine réouverture de la querelle religieuse en France autour d’un projet de loi contesté, l’Eglise anglicane vient de prendre une décision lourde de sens

http://www.la-croix.com/Religion/Actualite/L-Eglise-anglicane-autorise-l-ordination-d-eveques-homosexuels-unis-civilement-_NG_-2013-01-05-895492

« L’Église anglicane autorise l’ordination d’évêques homosexuels unis civilement »

Je soupçonne fort la haute hiérarchie de cette Eglise schismatique de l’avoir fait exprès pour mettre dans l’embarras ceux qu’elles n’appellent pas autrement que « les Papistes » mais comme cette prise de position risquait de les mettre dans l’embarras du point de vue doctrinale, cette décision est accompagnée d’une précision que ne renieraient pas un Jésuite « mais à condition qu’ils s’engagent à rester chastes. »

Quand on sait les causes du schisme anglican et que celui qui en fut l’instigateur s’est marié 6 fois (avec donc 6 femmes) et eu au moins autant de maitresses, on comprend la solidité de la querelle théologique qui reparaît à propos d’une loi française.

 

Et si on faisait comme Le Louvre

Il y a deux ans, l’UNESCO mettait à l’honneur « le repas gastronomique à la française » et ce n’était que justice tant il est vrai qu’aux quatre coins de l’Hexagone (je ne me lasse jamais du baroque de ce cliché), c’est une tradition partagée par tous les terroirs. Il suffit pour s’en convaincre de voir comment on fleurit en quelques années dans le paysage audiovisuel français, les émissions de pérégrination gourmande au fin fond des provinces.

Las ! Pour rendre hommage à ce patrimoine culturel de l’Humanité, l’UNESCO exigeait qu’un monument lui soit érigé pour accueillir une institution qui en garantirait la pérennité, sauf à en enlever le privilège à la France.

Et depuis, c’est la foire d’empoigne.

http://www.lemonde.fr/politique/article/2013/01/04/le-projet-de-cite-de-la-gastronomie-aiguise-les-appetits-de-nombreux-maires_1812811_823448.html

« Le projet de Cité de la gastronomie aiguise les appétits de nombreux maires »

Si je peux me permettre une suggestion, toutes ces villes, et d’autres encore devrait prendre exemple sur un autre temple de la culture française, Le Louvre, qui après s’être expatrier au Qatar, s’est cloné en province. Plutôt qu’une Cité de la gastronomie, pourquoi ne pas inventer 22 Cités de la gastronomie, une par région ?

Comme la mondialisation mal maitrisée nous prédit un sort peu enviable de « réserves d’Indiens », au moins nos descendants pourraient-ils organiser au bénéfice des visiteurs du monde entier, de forts lucratifs circuits gastronomiques, où chaque tribu de l’Hexagone pourrait mettre en valeur ses savoir-faire. Là, je ne plaisante qu’à moitié.

 

Qui de la poule ou de l’œuf…

Le dynamisme de la démographie française a été confirmé par la dernière estimation de l’INSEE et toutes les régions sont dans ce mouvement de croissance de la population. Certains trouveront drôle de noter  que la région la plus dynamique en la matière est…la Corse. Cliché un peu facile et extrêmement désobligeant pour les Corses, peuple travailleur et besogneux par ailleurs.

Non ! Ce qui m’a fait sourire est qu’il ne s’est trouvé qu’une seule région pour  ne pas être dans ce mouvement ascendant

http://www.latribune.fr/actualites/economie/france/20121231trib000739942/toutes-les-regions-ont-vu-leur-population-augmenter-depuis-1999-sauf-une.html#xtor=EPR-2-[Lactu+du+jour]-20130102

« Toutes les régions ont vu leur population augmenter depuis 1999, sauf une… »

Dans cette « diagonale aride », décrite il y a 30 ans par les géographes, qui partait de Givet pour aller jusqu’à Lodève, il n’y aurait donc plus que la Champagne –Ardennes qui se dépeuplerait.

Est-ce pour cette raison que les pouvoirs publics envisagent de créer un parc national  dans le Sud du territoire ?

http://www.parc-chatillonnais.com/

Un territoire pour le futur parc national de forêt feuillue

Les mauvaises langues qui, en plus, trouvent que ces parcs nationaux ne sont en fait qu’un « enchevêtrement de normes supplémentaires qui brident les initiatives » vous diront que c’est le contraire. C’est parce qu’il y a un projet de parc que la région se dépeuple. Une telle mauvaise foi, si elle s’exprimait, serait révoltante : le parc est à cheval sur deux régions et…il n’existe encore que sur le papier. C’est peut-être une chance de faire revivre ce territoire !

Publicités
Cet article, publié dans COUPD'GUEULE, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s