Mercredi 24 octobre 2012 : Un conseil des ministres comme les autres

La compétitivité, c’est aussi une question de modestie !

Longtemps, la politique d’exportation de la France a été la recherche des grands contrats portés par des grands groupes dirigés par des ex-grands commis de l’Etat.  En relatant devant ses collègues son voyage à Singapour et aux Philippines, le Premier Ministre indique qu’en la matière, le changement c’est maintenant. Dans un monde devenu multipolaire, il vaut mieux avoir une multitude d’accord avec des pays de votre taille et qui ont besoin de vous qu’un gros accord avec un grand pays qui n’a pas vraiment besoin de votre soutien. Accessoirement j’ai appris qu’aucun chef d’Etat ou de gouvernement français n’avait jusqu’à présent été en visite officielle aux Philippines, ce qui est quand même choquant !

http://www.gouvernement.fr/gouvernement/deplacement-du-premier-ministre-a-singapour-et-aux-philippines

Déplacement du Premier ministre à Singapour et aux Philippines

24/10/2012

La compétitivité, c’est aussi une question de climat social !

Le contrat de génération, dont se gaussent les think tanks libéraux, a fait l’objet d’un accord entre les partenaires sociaux. Au-delà de la beauté du symbole intergénérationnel, ce dispositif consolide les deux maillons faibles de l’emploi en France. Que cela se fasse par la négociation montre que derrière les discours, les partenaires sociaux commencent à comprendre qu’une des failles de la compétitivité des entreprises est la qualité exécrable du dialogue social. Si cela devait s’amplifier, voilà une manière peu onéreuse d’améliorer la compétitivité de l’économie française. Le chantier est grand ouvert !

http://www.gouvernement.fr/gouvernement/point-d-avancement-des-chantiers-de-la-grande-conference-sociale

Point d’avancement des chantiers de la grande conférence sociale

24/10/2012

Un Conseil pour rien ?

La politique des petits pas est une grande tradition dans la diplomatie communautaire. Il ne sert donc à rien de publier des bulletins de victoire après chaque réunion du Conseil Européen. Certes on a acté d’un accord, a minima, sur l’union bancaire, mais là tout sera dans la mise en œuvre. Contrôler des banques dont plus de la moitié d’entre elles représentent soit en elle-même soit par ses alliances, un risque systémique va être très compliqué. Certes, la feuille de route de Von Rompuy a été analysée, précisée, mais aucune décision ne semble proche. Or, l’union économique, monétaire ET budgétaire reste l’urgence politique pour conforter définitivement l’Euro comme monnaie souveraine. Attendre donc le prochain sommet, pour faire un petit pas de plus ?

Un bon point quand même ? Les encouragements à la Grèce à continuer dans le bon sens à condition que la fin de cette mise sous suspicion des pays du Nord se traduise rapidement par une aide de relance.

http://www.gouvernement.fr/gouvernement/le-conseil-europeen-des-18-et-19-octobre-2012

Le Conseil européen des 18 et 19 octobre 2012

24/10/2012

Le plan de relance ? Un écran de fumée !

Justement le plan de relance, on en a parlé. Le compte-rendu du Conseil des ministres est explicite sur la virtualité des 120 milliards.

Fonds structurels : 55 milliards c’est de la reprogrammation donc pas un sou de plus, on ne fait qu’être plus efficace dans la gestion

Recapitalisation de la BEI : 10 milliards. C’est « l’effet de levier » qui permet d’afficher 60 milliards

Projects bonds : 230 millions. Là encore, c’est l’effet de levier qui permet d’afficher 4.6 milliards.

Faites le compte : les financements nouveaux se limitent à 10.230 millions d’euros pour l’Union européenne. Ce n’est pas à la hauteur de la crise

C’est le même effet d’optique qui permet au ministre des affaires européennes d’afficher des perspectives de financement européen pour des projets en France compris entre 15.5 et 17.5 milliards dont l’essentiel n’est même pas identifié.

C’est parce que le vrai plan de relance n’existe pas encore que le TSCG a été un chèque blanc non certifié. La politique des petits pas, vous dis-je ! Je veux bien faire confiance mais au moins qu’on ne prenne pas les électeurs pour des imbéciles avec des écrans de fumée aussi médiocres. Quitte à me répéter, seule une union économique, monétaire ET budgétaire peut y répondre. La parole n’est pas qu’au Conseil européen de décembre, elle appartient aussi au Parlement. A nos parlementaires européens d’agir !

http://www.gouvernement.fr/gouvernement/la-mise-en-oeuvre-du-pacte-europeen-pour-la-croissance-et-l-emploi

La mise en oeuvre du Pacte européen pour la croissance et l’emploi

24/10/2012

L’art d’annoncer en fanfare une défaite !

La négociation s’est terminée très tard dans la nuit, pour ne pas dire très tôt dans la matinée et déjà madame la ministre en fait un compte-rendu devant ses collègues. Certes, le projet d’accord obtenu est « moins pire » que l’absence d’accord mais enfin, on se rend compte qu’entre les ambitions affichées de faire « rendre gorge » aux spécialistes qui abusaient et ce qu’ils seraient prêts à signer, il y a un grand écart qui montre à quel point le corps médical constitue un lobby puissant. J’y reviendrais un de ces jours.

http://www.gouvernement.fr/gouvernement/les-negociations-sur-les-depassements-d-honoraires

Les négociations sur les dépassements d’honoraires

24/10/2012

Somme toute un Conseil des Ministres studieux qui montre que gérer l’actualité est un art difficile que ne maîtrise pas encore l’équipe qui gouverne, plus à l’aise quand elle prend le temps nécessaire pour agir après réflexion. Mais comme disait la sagesse populaire « Ce n’est qu’à la fin du marché, qu’on compte les bouses ! »

Publicités
Cet article, publié dans l'Etat régalien, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s