Prédictions auto réalisatrices ou habile manipulation ?

Dans son plus récent livre « l’avenir de l’économie » sous-titré « sortir de l’économystification », le philosophe de l’économie Jean-Pierre Dupuy explique tout au long des deux cents pages de cette œuvre que la plupart des phénomènes économiques relèvent d’un même mécanisme l’autotranscendance. Quitte à dénaturer un peu le raisonnement complexe qu’il développe, je dirais comme un autre philosophe «  l’avenir n’est pas ce qui va arriver. Il est ce que nous ferons. »

Pour illustrer cela, il démonte le mythe de la « main invisible du marché » si cher aux économistes libéraux. Et pour illustrer cela, il prend l’exemple tellement facile parce que caricatural de ce qu’on appelle « les marchés financiers » et la façon dont les déclarations du patron de la banque fédérale Américaine se révèlent souvent autoprédictrices, tant les opérateurs fonctionnent de façon moutonnières

Nous avons ainsi pu observer la façon dont les agences de notation, volens nolens, influent sur les mouvements spéculatoires et spéculatifs. L’actualité récente nous montre comment le mécanisme peut s’enclencher.

Tout se passe dans la même enceinte : la réunion du FMI à Tokyo

Tout commence par une première déclaration  du FMI qui permet de mettre sous tension tous les opérateurs

http://www.lemonde.fr/economie/article/2012/10/09/le-fmi-craint-une-aggravation-de-la-crise-dans-la-zone-euro_1772087_3234.html#xtor=EPR-32280229-[NL_Titresdujour]-20121009-[titres]

Le FMI confirme la morosité économique mondiale

Le premier message est clair et s’adresse à tout le monde : la situation économique mondiale est mauvaise donc nous n’avons pas de marge de manœuvre. Notez quand même qu’à part la zone Europe qui est quasiment à l’arrêt, le reste du monde est plutôt sur des bases de croissance élevées depuis les 2% de l’Amérique du Nord, jusqu’au 8% de la Chine en passant par les 4%-5% de l’Afrique. Ce n’est pas grave le doute s’instille dans les esprits sur les débouchés possibles

Dans un second temps le FME « s’alarme » car tous les capitaux foutent le camp des banques européennes

http://www.lemonde.fr/economie/article/2012/10/10/le-fmi-alerte-sur-les-risques-de-reduction-des-actifs-des-banques-europeennes_1772724_3234.html#xtor=EPR-32280229-[NL_Titresdujour]-20121010-[titres]

Le FMI s’alarme des conséquences de la fuite des capitaux pour les banques européennes

La tendance n’est pas prouvée au moment où cette alarme est lancée mais nul doute que si cette rumeur se répand, il va réellement y avoir des retraits importants de capitaux

Dans un troisième temps attaque directe sur le dernier rempart érigé par les Européens, la BCE.

http://www.latribune.fr/actualites/economie/union-europeenne/20121010trib000723970/le-fmi-doute-du-bazooka-de-la-bce.html#xtor=EPR-2-[Lactu+du+jour]-20121010

Le FMI doute du « bazooka » de la BCE

Au cas où vous n’auriez pas encore compris : pour la zone euro, la cause est VRAIMENT désespérée. Ainsi en trois temps et trois déclarations, le FMI a mis en scène l’inéluctable redémarrage de la spéculation contre l’euro, au moment même où  les dirigeants européens dans une tentative exactement inverse tentaient de persuader les mêmes marchés que la crise était derrière nous.

Ceci explique que la réaction du principal dirigeant économique de cette zone ait réagi aussi rapidement et aussi violemment !

http://www.latribune.fr/actualites/economie/union-europeenne/20121012trib000724507/quand-wolfgang-schauble-tacle-christine-lagarde-sur-l-europe.html#xtor=EPR-2-[Lactu+du+jour]-20121012

Quand Wolfgang Schaüble tacle Christine Lagarde sur l’Europe

Certains lui prêtent évidement d’autres arrière-pensées, beaucoup plus électoralistes. *http://www.latribune.fr/actualites/economie/union-europeenne/20121012trib000724514/mais-pourquoi-diable-wolfgang-schauble-est-il-si-optimiste.html#xtor=EPR-2-[Lactu+du+jour]-20121012

Mais pourquoi diable Wolfgang Schäuble est-il si optimiste?

Cela n’est pas tout à fait faux car il faut convaincre l’opinion publique allemande qu’un peu de dépenses publiques en plus et un peu de relance par la consommation ce n’est pas si mal.

Et c’est là que se dénoue la comédie. Après nous avoir bassiné des mois durant avec la nécessaire austérité, ce sujet est passé de mode et vive le retour à la relance budgétaire

http://www.latribune.fr/actualites/economie/international/20121009trib000723708/le-fmi-revise-ses-calculs-l-austerite-nuit-beaucoup-plus-que-prevu-a-la-croissance.html#xtor=EPR-2-[Lactu+du+jour]-20121011

Le FMI révise ses calculs: l’austérité nuit beaucoup plus que prévu à la croissance

Ce n’est pas grave, entretemps, l’objectif  a été atteint : la règle d’or est inscrite dans la législation des pays de la zone Euro en application du TSCG.

Quand vous voyez cela, vous n’êtes plus étonnés que le Prix Nobel d’économie soit  remis à deux chercheurs qui ont appliqués la théorie des jeux et notamment des stratégies comportementales des joueurs au fonctionnement des marchés. On est loin d’Adam Smith. On était aussi loin de la main invisible du marché lorsqu’il y a quelques années le même Prix Nobel d’économie avait été remis à un autre économiste anglo-saxon pour ses théories sur l’information asymétrique. Il est quand même curieux que personne ne s’inquiète du fait que tous les mécanismes économiques soient ainsi fondés sur l’inégalité, la dissimulation et le mensonge

Publicités
Cet article, publié dans l'économie comme on la subit, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s