« Visite au salon des Arts Ménagers » ou « les révolutions ont toujours commencé dans les gamelles »

Il y a bientôt un demi-siècle, on allait en famille tous les ans et presque religieusement faire ses dévotions à la nouvelle déesse Consommation, au Salon des Arts Ménagers pour admirer les nouveautés que les esprits fertiles et mercantiles de nos usiniers nous proposer pour améliorer notre quotidien.

Cela a évidemment disparu depuis longtemps. Maintenant pour se rendre compte comment l’équipement des ménages a évolué plus la peine d’aller dans les foires exposition. Tout est dans la rue. Et quand je parle de la rue, je parle de celle qui gronde, qui manifeste qui proteste, de celle qui fait frémir le bourgeois et saliver les agitateurs de tous poils.

Ainsi hier, les ménagères sonnaient l’heure de la révolte en descendant dans la rue la casserole à la main pour faire du tintamarre. mais les mœurs ont bien changé : nos ménagères d’antan n’ont plus le temps de mitonner des « bons petits plats » dans ces casseroles et les boites en plastique de conservation qu’on passe au micro-onde font office de batterie de cuisine. Essayer de taper sur ces boîtes, l’effet « tintamarre » est plutôt réduit. Mais leur poids léger et leur encombrement en font de magnifique armes de jet. C’est ce que s’est dit une ménagère espagnole qui depuis connait autant de succés que ce quidam irakien qui avait trouvé le même usage pour sa chaussure droite contre le peu regretté président américaine

http://www.lemonde.fr/europe/article/2012/09/12/en-espagne-la-tupper-war-s-empare-de-la-rentree-scolaire_1758728_3214.html

En Espagne, la « Tupper-War » s’empare de la rentrée scolaire

J’en parle avec désinvolture mais le sujet est dramatique et montre jusqu’à quelle absurdité criminelle peut mener l’obsession de la rigueur. Faire payer 3 euros par jour la location d’un micro-onde ou d’un frigo, c’est bien montrer dans quel mépris certains élus tiennent leurs administrés désargentés. C’est plus humiliant même que l’attitude pourtant méprisable de certains élus qui refusent l’accès de leur cantine scolaire aux plus démunis ET le font savoir.

Le plus choquant dans l’histoire, plus que le prix de la location, c’est le principe même. En généralisant ce raisonnement, il faudrait faire payer la location des chaises et tables pendant les heures d’études le soir. Vous voyez où cela nous mène tout droit !

Manifestement, certains élus ont définitivement rayé de leur vocabulaire le mot solidarité, qui ne peut par rimer pour eux avec austérité.

C’est à cause des tensions que cela crée que le tissu social finit par craquer…et que finalement les plus riches font sécession, en Grèce et maintenant aussi en France (pour l’instant, il est encore seul mais il s’en fout, il est le plus riche).

Post-scriptum : cela dit, les vieux instruments de cuisine servent encore comme le prouvent ces ménagères argentines

http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2012/09/14/des-milliers-d-argentins-defilent-contre-cristina-kirchner_1760246_3222.html

Des milliers d’Argentins défilent contre Cristina Kirchner

Des milliers d’Argentins ont protesté au son de casseroles jeudi soir à Buenos Aires et dans d’autres villes du pays contre la possibilité d’une nouvelle réélection de la présidente Cristina Kirchner

Publicités
Cet article, publié dans COUPD'GUEULE, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s