Une Chine keynesienne ? Pas question d’austérité, un plan de relance !

Devant les atermoiements des dirigeants européens, qui refusent de s’engager dans une relance franche et les hésitations des gouvernants américains, qui dépensent beaucoup mais à tort et à travers, notamment dans un effort de guerre inutile, on a l’impression de revivre un remake des années 1929-1932, sauf que depuis cette époque, les idées de Sir JM Keynes ont été popularisées et mêmes mises en pratique avec succès. Le génial économiste hétérodoxe anglais serait-il définitivement passé de mod?. Ce n’est pas sûr à voir ce qui se passe de l’autre côté de la planète.

Dans le courant de l’été les premiers indicateurs commençaient à apparaître pour indiquer que la machine se grippait en Chine. A la rentrée, ce ne sont plus des perspectives, ce sont devenues des quais-certitudes

http://www.latribune.fr/actualites/economie/international/20120909trib000718453/chine-la-croissance-de-la-production-industrielle-continue-a-ralentir-.html#xtor=EPR-2-[Lactu+du+jour]-20120911

Chine: la croissance de la production industrielle continue à ralentir

http://www.latribune.fr/actualites/economie/international/20120908trib000718394/la-chine-tire-le-signal-d-alarme-sur-l-etat-de-l-economie.html#xtor=EPR-2-[Lactu+du+jour]-20120911

La Chine tire le signal d’alarme sur l’état de l’économie

La première réponse a été de se recentrer sur le marché intérieur. Après tout la consommation est un des moteurs de la croissance du PIB, surtout quand les produits consommés sont produits localement. Et cela a donné des premiers résultats

http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20120910trib000718690/fort-rebond-des-ventes-de-voitures-en-chine.html#xtor=EPR-2-[Lactu+du+jour]-20120911

Fort rebond des ventes de voitures en Chine

Mais manifestement cela n’a pas suffi . Aussi les gouvernants chinois ont-ils pris des mesures énergiques de relance par l’investissement

http://www.ouest-france.fr/actu/international_detail_-La-Chine-lance-un-plan-d-investissement-public_3637-2111456_actu.Htm

La Chine lance un plan d’investissement public

Et au fur et à mesure qu’il est dévoilé, on se rend compte que l’effort est presque aussi colossal qu’en 2008-2009

http://www.lemonde.fr/economie/article/2012/09/07/chine-plan-d-investissement-de-plus-de-1-000-milliards-de-yuans_1757316_3234.html

Chine : plan d’investissement de plus de 1 000 milliards de yuans

A l’échelle de l’économie chinoise, ces 125 milliards d’Euros correspondent à peu près à 145 milliards d’euros pour l’économie européenne, c’est-à-dire à peu près l’équivalent de ce que les Etats Membres ont acceptés de recycler dans le cadre du pacte de croissance. La première différence est qu’ici, ce sont vraisemblablement des crédits nouveaux. L’économie chinoise peut se le permettre

Et surtout, seconde différence l’investissement est ciblé

http://www.latribune.fr/actualites/economie/international/20120907trib000718345/pekin-intensifie-ses-investissements-dans-les-infrastructures.html#xtor=EPR-2-[Lactu+du+jour]-20120910

Pékin intensifie ses investissements dans les infrastructures

C’est comme si l’intégralité du plan de relance était constituée de project bonds. On est loin des 3.8 milliards arrachés au dernier Conseil Européen.

C’est exactement le conseil que Keynes avait donné en vain aux libéraux anglais « Investissez dans la construction de logement » et qui avait si bien réussi à Roosevelt avec sa politique de grand travaux.

Il y a une certaine ironie à constater que le plus grand pays encore dirigé par un Parti Communiste est pour l’instant le seul à mettre en œuvre les théorie d’un riche Lord anglais, libéral de tempérament et même d’inclination politique, alors que dans le même temps des dirigeants pourtant issue de la social-démocratie qui firent la fortune des idée du même lord se replient sur des mesurettes qui doivent plus au néo-libéralisme de l’école de Chicago.

MAIS peut-être les Chinois vont-ils trop loin ?

En effet, il ne se sont pas arrêtés en si bon chemin. Puisque l’exportation est le principal moteur de l’économie chinoise, les pouvoirs publics vont leur donner un coup de pouce.

http://www.lemonde.fr/economie/article/2012/09/12/la-chine-va-aider-ses-exportateurs_1759137_3234.html

La Chine va aider ses exportateurs

En rallumant tout les feux à la fois, ils prennent le risque de la surchauffe mais  ce risque, ils sont pour l’instant obligé de le prendre sinon leur structure sociale ne résistera pas à un ralentissement aussi rapide de leur croissance. Etre condamné à un taux supérieur à 8% n’est pas forcément plus simple à gérer que de sortir d’une croissance molle à 0.8%!

Les seules questions qui restent en suspens est donc : les Chinois arriveront-ils à maîtriser leur inflation ? et arriveront-ils aussi à assainir leur système de financement de la dette publique ? Pierre Larroutourou a des idées sur ce point me semble-t-il !

Publicités
Cet article, publié dans l'économie comme on la subit, mondialisation quand tu nous tiens, pour l'Europe, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s