Brèves de compteur n° 72 : Les fossiles refusent de vieillir

1. Les miracles de la sémantique, cosmétique des mots

Pour lutter contre les effets du temps, certains n’hésitent pas à utiliser la cosmétique. Or cet art n’est pas fait que de chimie. Parfois les mots servent aussi à masquer, du temps l’irréparable outrage. C’est ce que montre cet article paru dans La Tribune où le rédacteur a fait preuve d’une grande imagination. Non seulement le charbon devient vert, mais encore « xylo » se dit « bio » (ce qui doit faire sourire les hellénistes, dont je ne suis pas) et torréfié devient « vert »(ce qui doit horrifier les amateurs de café dont je suis)

http://www.greenunivers.com/2012/07/areva-met-la-main-sur-le-charbon-vert-de-thermya-en-difficulte-premium-82319/

http://www.latribune.fr/green-business/l-actualite/20120723trib000710469/areva-se-lance-dans-le-charbon-vert.html#xtor=EPR-2-[Morning+Briefing]-20120724

« Areva se lance dans le charbon… vert »

Au passage, cela me permet d’égratigner un peu cette mode qui veut que toute activité devienne verte : hommage du vice à la vertu ?

2. La Hantise de vieillir puis de mourir pousse aux dernières extrémités

Tout le monde a entendu au moins une fois un de ces contes qui effraient les enfants, où on nous raconte que par peur de vieillir, des potentats séniles cherchent à se régénérer avec du sang juvénile., ou dans sa version moderne avec des crêmes à base de placenta. La nécrophilie est une pratique plus rare, mais qui ne rebute manifestement pas l’industrie gazière qui ne reculent devant aucune macabre pratique pour repousser la date fatidique où les puits seront à sec.

http://ecologie.blog.lemonde.fr/2012/07/21/aux-etats-unis-les-compagnies-gazieres-veulent-forer-dans-les-cimetieres/

Aux Etats-Unis, les compagnies gazières veulent forer dans les cimetières

Mais est-ce vraiment un hasard si on retrouve à la base de ces exploitations, la fracturation hydraulique ? Autant ajouter un peu d’horreur au macabre !

3. Quand Crésus tend la sébile

Il est économiquement vertueux et politiquement correct de donner un petit coup de pouce à des technologies émergentes, comme par exemple les différentes filières d’énergie renouvelable, même si cela ne doit avoir qu’un temps.

Il est par contre économiquement suicidaire et politiquement très incorrect de subventionner les énergies fossiles, surtout quand les plus grosses entreprises de ce secteur accumulent partout dans le monde, des bénéfices plantureux sur lesquels elles ne paient que des impôts maigrelets

http://www.novethic.fr/novethic/ecologie,energies,energies_fossiles,subventions_energies_fossiles_les_lobbys_pesent_trop_gouvernements,137973.jsp?utm_source=newsletter&utm_medium=Email&utm_content=novethicInfo&newsletter=ok

Subventions aux énergies fossiles : « Les lobbys pèsent trop sur les gouvernements »

Tant que les sphères politiques seront sont l’influence de ceux qui font profession d’influence justement, les choses auront peu de chances de bouger rapidement. En général, il est plus prudent d’investir dans l’avenir que dans le passé sauf si les rentiers du passé restent puissants et influents

Publicités
Cet article, publié dans développement durable, detestable, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s