Brèves de compteurs n° 67 : « les apprentis sorciers »

1. On ne crée pas artificiellement un marché

Obnubilés par le monomanie « libérale », les commissaires européens ont imposé aux gouvernements qui n’ont pas protestés et au Parlement qui n’a guère plus résisté, une déréglementation de toutes les activités de réseau. Cela se serait avéré bénéfique pour les consommateurs en ce qui concerne les transports aériens ou la téléphonie (ce qui reste à démontrer TOUTES CHOSES EGALES PAR AILLEURS) mais pas dans l’énergie et surtout pas en France

http://www.lemonde.fr/idees/article/2012/07/13/l-illisible-liberalisation-de-l-energie_1733525_3232.html

L’illisible libéralisation de l’énergie

Ce faisant , les commissaires européens, avec la complicité des gouvernements de tous les Etats Membres ont dangereusement joué aux apprentis sorciers. Lorsqu’on parlera de la politique énergétique de la France, c’est-à-dire après la convention écologique des 13 et 14 septembre que bricole à la va-vite Madame Batho, il faudra aussi se poser la question de l’évaluation de cette politique de dérégulation. Il faudra notamment se poser la question de l’existence d’opérateur qui vendent sans produire, même s’ils font le forcing pour enfin obtenir une unité de production (la fameuse centrale à cycle combiné gaz de Landivisiau)

2. On ne fragilise pas impunément le maillon faible (surtout quand c’est inutile)

Cela fait maintenant un demi-siècle que les savants de tous les pays courent après la pierre philosophale de la fusion nucléaire. Entre 1998 et 2002, la voix de la raison avait été une première fois entendu et Super-Phénix avait été abandonné Mais comme nos savants atomistes (comme on disait au début de cette « quête du Graal ») ne veulent pas renoncer à leurs chimères, ils sont allés chercher de l’appui auprès de leurs collègues dans le monde entier qui poursuivent le même «impossible rêve » pour créer ITER

http://www.letelegramme.com/ig/generales/france-monde/france/sciences-iter-raccorde-au-reseau-electrique-16-07-2012-1776778.php

Sciences. Iter raccordé au réseau électrique

Mais voilà que ce projet commence à révéler son côté monstrueux. En effet, pour avancer et tenter de produire un peu d’énergie, il va falloir en consommer beaucoup et brutalement. Le pire est qu’on choisit d’installer ITER dans une des zones de faiblesses du réseau français. PACA est considérée par RTE comme une péninsule énergétique, au même titre que la Bretagne. Dans le cas de la Bretagne, on nous dit qu’il est impératif afin de garantir la sécurité de l’approvisionnement de construire une centrale à gaz (à Landivisiau au cas où vous ne seriez pas encore informé) . Dans le cas de PACA, dont la situation est parait-il pire qu’en Bretagne, il était urgent de mettre sous tension un monstre qui peut pomper brutalement des milliers de kilowatts. Vous comprenez pourquoi, j’ai sous-titré ce billet « les aprentis sorciers »

3. Passer de la maquette à la grandeur réelle est parfois périlleux

Vous avez tous suivi les péripéties du chantier EPR de Flamanville qui à elles seules justifieraient l’arrêt de ce chantier. Mais en Finlande ce n’est guère mieux comme le montre ces deux articles

http://www.letelegramme.com/ig/generales/france-monde/monde/finlande-nouveau-retard-pour-l-epr-d-areva-17-07-2012-1776948.php

Finlande. nouveau retard pour l’EPR d’Areva

http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/energie-environnement/20120716trib000709220/epr-finlandais-areva-siemens-rejette-la-responsabilite-du-retard.html#xtor=EPR-2-[Morning+Briefing]-20120717

EPR finlandais: Areva-Siemens rejette la responsabilité du retard

Au passage, vous noterez la concision de l’article du Télégramme. C’est à croire que le nucléaire n’inspire guère les rédacteurs de cet excellent quotidien par ailleurs !

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s