Olivier Ferrand est mort!

Pour beaucoup, le nom  d’Olivier Ferrand n’évoquait pas grand chose, tout juste un jeune député, au sourire ensoleillé, un peu intello, un peu branché, un peu techno.
 Pour ceux qui s’intéresse au renouveau de la réflexion politique, son apparition dans la campagne présidentielle de 2007 fut une heureuse surprise La création de Terra Nova, qui apparut au début comme une opération de pure communication politique s’est vite révélée l’initiative la plus intéressante issue de la Gauche depuis des lustres et des lustres. Avec Terra Nova, on en a fini avec les petites chapelles de réflexion, les Fondation qui pour masquer leur vide de pensée se réfèrent toutes à un illustre ancien qui lui en avait.

Je n’étais pas toujours d’accord avec les propositions et les orientations qu’Olivier Ferrand donnait à cette boite à idées mais il faut bien reconnaître qu’en renversant les totems, son irrespect a permis que les lignes bougent. Parfois même, ce fut plus que des mouvements imperceptibles et l’exemple le plus probant est la façon dont il a imposé à des éléphants qui n’en voulaient pas des primaires à gauche. Elles font maintenant définitivement partie du paysage politique.

Aucun sujet n’était tabou et d’avoir réussi , par exemple, à faire du sport et notamment du football un sujet politique à part entière illustre bien la démarche qui fut la sienne au sein de Terra Nova.

Une Nova en astronomie est une étoile qui devient brusquement très brillante par rapprochement d’une géante rouge et d’une naine blanche, le blanc étant comme chacun sait, non pas l’absence de couleur mais la combinaison de toutes les couleurs de l’arc-en-ciel.

Je ne suis pas sûr qu’au moment de la création de Terra Nova, Olivier Ferrand ait eu conscience de la force symbolique du nom, les pied sur Terre et la tête dans les étoiles, l’arc-en-ciel politique venant se marier avec une organisation rouge (rose en fait) à vocation hégémonique pour donner de la brillance à l’arc-en-ciel.

Toujours est-il que cela a fonctionné et qu’ en cinq ans à peine Terra Nova s’est imposé à gauche comme le point de référence où toute la gauche est venue à un moment ou un autre apporter ses idées.

Samedi dernier, une étoile filante s’est éteinte mais la « Nova » continuera de briller et le meilleur hommage qu’on puisse rendre à Olivier Ferrand sera que Terra Nova continue d’être le creuset d’une pensée de gauche, qui s’obstine à renverser totems et tabous, car nous en aurons besoin pour éclairer les années qui viennent qui s’annoncent sombres.

Publicités
Cet article a été publié dans démocratie, je dis ton nom. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s