Le bilan fiscal du quinquennat

Pendant cinq ans, le paysage fiscal a beaucoup bougé mais en fin de compte qu’en reste-t-il ?

Pour une fois au lieu de faire appel aux think tanks qui ne sont indépendants que dans les trois ans qui suivent une élection majeure, autant faire confiance aux médias. Le hasard (mais est-ce vraiment le hasard ?) a fait qu’à  un jour d’intervalle deux titres de la presse économique, « La Tribuneen ligne » et « L’expansion » ont sorti des bilans très proches

http://www.latribune.fr/actualites/economie/france/20120402trib000691548/impot-mieux-vaut-etre-riche-rentier-qu-entrepreneur-riche-.html#xtor=EPR-2-[Lactu+du+jour]-20120403

« Impôt : mieux vaut être riche rentier qu’entrepreneur riche

Nicolas Sarkozy a augmenté les impôts des riches, mais il a visé les revenus, et non le capital. Les gagnants sont donc les rentiers au patrimoine élevé et aux revenus relativement faibles, qui ont bénéficié de la baisse de l’ISF, selon l’Institut des Politiques publiques. » 

www.ipp.eu/http://lexpansion.lexpress.fr/election-presidentielle-2012/nicolas-sarkozy-n-est-pas-le-president-des-riches-mais-des-rentiers_289882.html?xtor=EPR-175-[XPN_18h]-20120402–191727235@202986235-20120402185620

« Nicolas Sarkozy n’est pas le président des riches, mais des rentiers »

Une telle concordance est alarmante. J’aurai peut-être dû rajouter le Figaro-pages saumon à ma sélection!

Le bilan est donc accablant. Le prosélyte de l’esprit d’entreprise serait en fait le rempart des rentiers. Dans la France économique telle qu’elle existe, ce n’est pas incompatible puisque nous savons depuis quelques années déjà que notre capitalisme est « un capitalisme d’héritiers ».

Raison de plus pour ne pas mettre en plus une fiscalité qui accentue ce défaut.

Je l’avais déjà écrit il y a un peu plus d’un an

https://dominiqueguizien.wordpress.com/2011/03/17/la-reforme-fiscale-commence-par-la-reforme-de-la-fiscalite-du-patrimoine/

Depuis, les programmes des uns et des autres ont été dévoilés et…. Rien ou presque rien. On continue à vouloir taxer le revenu (et même très fortement voire de façon « insurrectionnelle ») et à ne pas toucher au patrimoine. Une fiscalité du patrimoine qui assurerait sur deux générations un véritable rebrassage des richesses, voilà une réforme fiscale qui aurait du sens et qui serait insurrectionnelle. Par bien des côtés, l’homme de la Bastille est plus timide que..Warren Buffet.

Je ne parle même pas du locataire de l’Élysée : qu’il continue de réchauffer les bas de laine, fussent-ils en soie sauvage si cela lui chante, jamais il ne fera croire que cela est une politique populaire

Publicités
Cet article, publié dans l'Etat régalien, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s