Du riffifi dans l’agro-alimentaire

Ce fut d’abord les producteurs d’endives qui furent condamnés pour entente sur les prix

Quelques jours plus tard c’était au tour des grands du lait de connaître les joies des perquisitions dans le cadre d’une enquête pour…. Entente possible sur les prix.

C’est alors que la presse s’est aperçue que des entreprises de meuneries avaient également été condamnées à une lourde amende pour…entente sur les prix

Maintenant c’est au tour de trois fabricants de croquettes animales de se faire épingler et condamner à une amende de 35 millions d’euros pour …entente sur les prix.

Je pense que c’est ce que du côté de l’ANIA, on appelle  défendre les lois du marché.

Cela peut se comprendre , coincés qu’ils sont entre des petits producteurs qui exigent une juste rémunération de leur travail et des mastodontes de la distribution, organisés eux aussi en oligopoles, qui réclame le meilleur prix car ils ne veulent surtout pas réduire leur marge alors que les consommateurs finaux sont de plus en plus enclin à aller au moins cher.

Et vous appeler ça un marché où la concurrence est pure et parfaite.

Compte tenu de la situation d’oligopole général de la distribution en France, qui se traduit localement souvent soit par un monopole de fait soit un duopole, j’attends avec une certaine impatience que  l’Autorité dela Concurrenceet ses bras armés dans les départements s’intéresse d’un peu plus près aux ententes sur les prix dans la grande distribution, à commencer par ce produit d’appel, devenu très sensible ces jours-ci, le carburant. Il est toujours amusant de constater que lorsque le prix à la pompe bouge d’un millime dans l’hyper de l’Ouest, en moins de temps qu’il faut pour faire le trajet, on retrouve ce même prix ou peu s’en faut dans l’hyper de l’Est et réciproquement.

Heureusement qu’il y a des hard discounters, sauf que la plupart font aussi partie de la maison de l’un ou de l’autre ;

Devinez qui en fin de compte paiera l’addition : ceux qui au deux bouts de la chaîne ne sont pas encore capables de s’entendre ou de se faire entendre sur les prix.

Publicités
Cet article, publié dans l'économie comme on la subit, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s