Le marché de l’automobile

Pour caractériser le marché de l’automobile, il suffit de se limiter à la lecture des titres des journaux

voici un florilège sur 10 jours des titres d’articles consacrés à l’industrie automobile par un seul journal

« Auto : bonnes perspectives pour les « Big Three » aux Etats-Unis »

« 9 septembre 2004 : Logan, le pari fou de Renault »

« Skoda est devenue la pépite du groupe Volkswagen »

« L’Alliance Renault-Nissan va devenir majoritaire chez le russe Avtovaz »

« Volvo affiche des ventes historiques »

« Renault et PSA chutent dans un marché français resté honorable »

« Hyundai-Kia vise les 7 millions de véhicules cette année »

« Volkswagen crée 28.000 emplois dans le monde »

« Valeo se renforce en Chine »

« L’indien Bajaj présente sa voiture à très bas coût »

« Marché automobile record au Brésil »

Il n’est pas nécessaire d’être un grand stratège industriel pour comprendre où et comment ça va se passer demain.

et voici une nouvelle rafale de titre sur une autre période de 10 jours

« Le marché automobile allemand en pleine forme »

« Bentley ignore la crise avec un « boom » des ventes »

« L’accord Fiat-Suzuki en Inde qui peut vexer Volkswagen »

« Peugeot renonce aux 24 heures du Mans »

« Production record en Europe pour le coréen Kia »

« Le marché automobile japonais va fortement rebondir en 2012 »

« Nissan bat des records de production « 

« Auto : la production française à des niveaux historiquement faibles »

et sur la dernières semaine

« PSA pourrait retarder son projet indien »

« Honda annonce une forte chute des profits « 

« Renault-Nissan devrait bientôt prendre le contrôle du russe Avtovaz »

« Le marché automobile français s’écroule »

« Renault-Nissan sur le podium des constructeurs mondiaux »

« L’équipementier Plastic Omnium s’impose chez Audi »

« Chrysler en pleine forme sur le marché américain, GM pleure »

« Fiat affiche des profits honorables grâce à Chrysler »

« Le constructeur japonais Mazda affronte de fortes pertes »

Quelle conclusion j’en tire?

Obama a eu raison de nationaliser GM. Il en a même retirer une petite plus-value pour les comptes publics. Mais pour lui, c’était relativement facile puisque  le marché national est vaste.

Sarkozy a eu tort de prêter sans contrepartie 6 milliards aux deux constructeurs français et d’instaurer une prime à la casse aussi importante et pendant si longtemps. Quand on se dope, il faut parait-il faire attention à la dose et plus la dose est forte, plus l’atterrissage est, ai-je vu écrit, douloureux. En janvier, pour le marché automobile français, ce n’est plus un atterrissage, c’est un crash.

Mais qui en paye le prix? Et c’est là, le troisème enseignement que je retire de cette lecture de la presse économique : ce ne sont surement pas les deux entreprises dont on voit que leur internationalisation s’est faite sur le dos des salariés français de l’automobile. Même la prime à la casse, même le prêt de 6 milliards n’ont pas totalement profité à l’emploi français. De quel droit a-t-on utilisé l’argent public, c’est à dire nos impôts, pour financer l’économie de pays qui, comme la Hongrie, ne nous remercient guère?

quatrième enseignement de ces brèves parues dans la presse : les constructeurs français ont eu raison de partir de France. Le marché est plus que mature et sans innovation majeure, il vaut mieux aller là où leur savoir-faire (dans les petits modèles) peut se rentabiliser.

Pour les pouvoirs pubics la question se pose différemment : l’automobile peut-elle encore être un axe majeur de fonctionnement de notre économie? Ce ne sont pas les maigres pistes esquissées à travers le PIA qui peuvent pour l’instant nous apporter des réponses.

Du coup les innovations majeurs se font attendre.

Publicités
Cet article, publié dans l'économie comme on la subit, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s