chiné dans la presse n°15

Le « gap » technologique »

Ils se trompent ceux qui croit que l’Europe s’en tirera face à des concurrents comme la Chine en maintenant une avance techologique, en conservant les activités de R&D à autre valeur ajoutée et en délocalisant la production, notamment vers la Chine. Ils risquent même de déchanter brutalement.

La Chine est déjà le premier déposant de brevets au monde, devant les Etats-unis et le Japon. Certes, ces brevets sont parait-il pas de très bonne qualité mais ceux qui avancent cet argument cherche autant à se rassurer qu’à nous convaincre.

Mais une chose est sure : qualitativement ou quantitativement, l’Europe ne semble plus dans la course face aux trois susnommés. Et cela est réellement inquiétant por l’économie européennne. Demain, ce sera elle qui devra faire une effort gigantesque pour combler son retard technologique et elle aura alors perdu sur les deux tableaux : l’avance technologique et la productivité globale des facteurs de production. Nous saurons peut-être alors ce que ressentaient les mandarins lettrés en assistant, impuissants, à l’irruption des marchands barbares, venus de Londres ou de Paris pour se constituer des enclaves « internationales » jusque dans le coeur de Shanghaï

Pur illustrer celà, l’actualité nous donne deux exemples : le train à grande vitesse chinois, déjà capable de rouler à 500 km/h. Que cela soit possible 6 mois à peine après un terrible accident qui aurait remis en cause les programmes dans n’importe quel pays du monde en dit long sur la détermination d’un pays à devenir aussi un LEADER technologique. Le deuxième exemple est un peu plus sujet à caution : c’est le scoop non vérifié, diffusé par un hebdomadaire, indiquant qu’il y aurait un accord entre EDF et le principal producteur d’électricité chinois pour construire des centrales nucléaires en Chine et ….en France. C’est peut-être vrai, c’est peut-être faux mais qu’on est pensé à le dire montre que cela n’apparait plus impossible à certains.

La Chine commence à avoir des préoccupations de « riches », mais ce ne sont pas les mêmes que les nôtres
La Chine s’inquiète de son taux de croissance : 9.2% cela commence à devenir alarmant.

L’excédent commercial diminue pour revenir aux alentours de 155 milliards de dollars

Certes, ces chiffres nous font rêver et nous auraient même fait rêver au plus fort des « 30 Glorieuses ». Mais pour les dirigeants chinois, c’est semble-t-il un début de cauchemar. Pour résoudre la quadrature du cercle ,maintenir un taux de croissance élevé, sans lequel le fragile équilibre ville-campagne risque de basculer tout en réduisant l’excédent commercial qui , pour le coup, lui, provoque un gros déséquilibre des circuits financiers mondiaux

Du « made in China » au « sold in China », les dirigeants chinois parient sur le développement du marché intérieur. C’est ainsi qu’on a vu le marché automobile s’envoler. Mais de manière plus original, ils tentent de relancer et de développer le marché de l’électroménager et en l’occurrence du matériel audio-visuel en lançant une chaîne 3D. A côté, notre campagne « nous passons tous à la TNT » fait un peu pâle figure d’autant qu’en Chine, les décodeurs qu’il va falloir acheter seront fabriqués en Chine. Pour la TNT française, c’est également le cas (le décodeur est fabiiqué en Chine).

Et toujours quelques épines dans le pied

Les médias européens reprennent assez complaisamment toutes les informations indiquant qu’il y a des mouvements sociaux en Chine

« Des milliers d’ouvriers se mettent en grève à Shanghaï  »

« Près de 10 000 personnes se sont rassemblées pour protester contre une centrale thermique à Haimen, mercredi 21 décembre. »

« Chine : nouveaux heurts dans une manifestation contre une centrale thermique »

« Début de victoire pour les villageois révoltés de Wukan »

« Des villes chinoises relèvent le salaire minimum »

Tels sont les titres repris dans la presse française dans une semaine ordinaire

Mais cela ne suffit pas à montrer un pays au bord de l’insurrection.

Par contre une chose est sure : rébellion, début de révolte, prémisses lointains d’un commencement de révolution ou pas, la répression reste toujours aussi vive tant vis à vis des dissidents déclarés qui ont beaucoup connu les geôles chinoises en 2011 que sur le Net où la bride est tenue de plus en plus serrée aux internautes.

Publicités
Cet article, publié dans mondialisation quand tu nous tiens, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s