L’emploi un enjeu mondial, européen et national

L’équilibre de l’emploi et la croissance

L’organisation Internationale du Travail tire le signal d’alarme. Il faut d’urgence créer 600 millions d’emploi si on veut préserver les chances d’un développement durable des pays et notamment des plus fragiles d’entre eux. Le résumé de cette étude est ici

http://www.ilo.org/wcmsp5/groups/public/—dgreports/—dcomm/—publ/documents/publication/wcms_171742.pdf

Mais comme un bon schéma est toujours plus parlant que le meilleur discours, cette petite infographie en dit plus sur les enjeux en soulignant notamment que les travailleurs pauvres et les jeunes sont les principales victimes de ce marché du travail mondial.

http://www.ilo.org/public/english/youthemp/index.html#/slide5

Il convient aussi de noter que tout le schéma est bâti sur une croissance forte (par rapport aux standards européens actuels) et que cette idée de croissance forte fait hérisser le poil des écologistes. Il convient toutefois d’y regarder à deux fois. La nature des emplois dans  les pays en voie de développement est surement moins consommatrice de ressources que les emplois dans les pays développés. De ce point de vue, ma première conclusion personnelle est donc qu’il faut envisager la création d’emplois en terme de croissance dans les pays en développement et en terme de transition écologique dans les pays développés. La densité en emploi de la transition écologique est d’ailleurs un sujet que je développerais volontiers dans ces colonnes un de ces jours.

Les risques du dumping social

Si on s’en tient au marché européen, on est d’abord frappé par le jugement extrêmement élogieux porté par l’OIT sur la santé du marché allemand et on comprend que certains à court d’arguments lorgnent de ce côté-là pour trouver la martingale

http://www.ilo.org/public/libdoc/jobcrisis/download/g20_2011/allemagne_des_services_publics_de_lemploi_renforces_web.pdf

Tout serait pour le mieux dans le meilleur des mondes pour l’Allemagne, s’il n’y avait au détour d’une page de ce rapport annuel de l’OIT, une violente critique de la politique salariale menée par l’Allemagne depuis 2003 (voir ci-dessous l’encart 4 page 2)

http://www.ilo.org/wcmsp5/groups/public/—dgreports/—dcomm/—publ/documents/publication/wcms_171682.pdf

Non seulement cette politique a accru les inégalités dans un pays plutôt égalitaire jusque là, mais en diminuant globalement le pouvoir d’achat des salariés allemands, cela a fortement réduit la demande, privant de débouchés de nombreux pays à commencer par le premier client et premier fournisseurs de l’Allemagne, la France. Globalement pour la zone euro, ce  fut donc plutôt une catastrophe

Il convient de se souvenir des circonstances dans lesquelles ces décisions, « courageuses » parait-il,  avaient été prises : le Chancelier Schröeder, donné archi-battu aux élections générales, joue son va-tout dans cette politique considérée par ses amis politiques comme suicidaire. Le choc fut tel, qu’il ne perdit pas les élections, mais qu’il ne les gagna pas non plus. Cela ne vous rappelle rien.

Il ne faudrait pas que cédant à la panique pré-électorale, certains se lancent dans une politique de dumping social, qui a certes réussi à l’Allemagne mais risque de ne pas donner les résultats escomptés.

Premièrement, dans ce genre de course à l’échalote, souvent cela ne marche qu’une fois.

Deuxièmement parce que l’économie allemande était déjà taillée pour l’exportation et donc ne DEVAIT pas subir le contre-coup de la baisse du pouvoir d’achat. En France, où la consommation est restée le seul moteur qui fonctionne encore un peu, on voit tout de suite les dégâts que cela occasionnerait.

Troisièmement, c’est sans compter que d’autres pays s’engouffreraient dans la brèche et alors, adieu l’Europe sociale comme la rêvait Delors et vive l’Europe sociale comme la rêve Barroso.

Publicités
Cet article, publié dans l'économie comme on la subit, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s