Investir, un geste utile et généreux ?

Sale temps pour les « bas de laine »

Par les temps qui courent, il ne fait pas bon avoir de l’argent à investir.

C’est du moins ce que disent ceux qui en ont :

« les obligations sur ce qu’on appelle la dette souveraine sont devenus des placements très hasardeux; »

 » dans l’immobilier, tout le monde prédit que « la bulle » va éclater un jour ou l’autre et puis de toute façon, sans avantage fiscal, ce n’est pas intéressant;  »

« l’or et les terres rares, c’est trop tard, les cours ont trop monté; »

« les produits agricoles : spéculer sur la faim des autres, c’est immoral; »

Bref, on ne sait plus à quel saint se vouer : il faut revenir vers du sûr. Même l’assurance-vie, ce n’est plus du sûr et pour la deuxième fois en dix ans (la précédente c’était la panique de 2008), les gens ont plus retiré de leur plans qu’ils n’en ont placé : près de 8 milliards tout de même.

Le sûr du sûr, cela reste le Livret A : 17 milliards de mieux en un an. Qu’est-ce que cela serait si le gouvernement acceptait de remonter le taux à 2.75% comme c’était prévu.? Et puis le livret A, cela sert à financer les logements sociaux, non?

Oui mais c’est plafonné et même si on double plafond, cela ne fait QUE 30.600 €uros et pour ceux qui ont réellement de l’argent, cela laisse des tas de disponibilité

Alors , que faire? Investir directement dans les entreprises? Quand on lit tout ce qu’on lit sur les grandes entreprises et les turpitudes qu’elles commettent loin de nos yeux, à l’autre bout du monde, on n’est pas tenté surtout que les organismes financiers, s’ils sont sensibilisés à cette question, ont encore des marges de progrès comme le montre cet article

http://www.novethic.fr/novethic/isr_investissement_socialement_responsable,debats,exclure_entreprises_controversees_ses_investissements_france_progresse,136550.jsp?utm_source=newsletter&utm_medium=Email&utm_content=novethicInfo&newsletter=ok

« act local! »

Alors que faire? Investir utilement son argent. Et surtout surveiller qu’il est bien utiliser. La meilleure manière de faire n’est-elle pas encore d’investir directement dans des projets locaux. Vous faites ainsi d’une pierre de coup : d’une part en aidant des entrepreneurs locaux à démarrer ou à progresser, c’est l’économie et l’emploi local, que vous aidez d’autre part, en investissant dans des projets dont vous pouvez suivre l’évolution, vous pouvez vérifier que l’argent est bien utilisé.

Oui, mais comment faire? Voilà une première piste. Beaucoup de ceux qui pensaient que le système bancaire ne répondait plus aux besoins de l’économie réelle, notamment en ce qui concerne les financements de projet se sont regroupés dans un réseau qui distribue un label FINANSOL , comme FINANces SOLidaires

http://www.finansol.org/accueil.php

Mais tout cela reste bien loin. Après on peut sélectionner parmi les membres du réseau . Prenons-en  au hasard quelques uns pour illustrer le propos!

http://www.lanef.com/epargner/epargne_solidaire.php

Intéressant la NEF, les produits ressemblent à des produits bancaires donc on n’est pas trop dépaysé. En fait, c’est presque comme une banque, mais est-ce que cela me permet d’investir directement près de chez moi? Oui, si vous êtes en Rhône-Alpes, pas forcément si vous habitez ailleurs et que vous voulez participer à la création d’activité près de chez vous. Donc cela ne répond pas forcément à toutes vos attentes.

Regardons donc du côté des réseaux d’appui à la création d’entreprises. Cela a l’air très sérieux et en plus les membres apportent non seulement leurs sous mais aussi leur savoir-faire. C’est ce qui s’appelle gérer « activement » son épargne.

http://www.france-initiative.fr/index.php/france_initiative/services_aux_createurs__1/a_qui_s_adresser

http://www.franceactive.org/

Oui , oui, vous avez mille fois raison. Mais il y a des petits projets qui ne peuvent pas accéder à ces systèmes d’appui. Qu’à cela ne tienne. Il existe aussi des réseaux pour cela : les CIGALEs. Petit groupe, petite épargne mensuelle, financement de petits projets mais parfois gros effet.

http://www.cigales.asso.fr/

et il y a aussi le micro-crédit. Le micro-crédit? Comme au Bengla-Desh? Eh oui comme au Bengla Desh et dans plus de 50 pays dans le Monde

http://www.babyloan.org/fr/ et son partenaire en France

http://www.adie.org/

Finalement, quand on y regarde de plus près, on n’a que l’embarras du choix si on veut réellement investir son argent de façon utile  et responsable. Et en plus, on se rend compte que c’est souvent une démarche généreuse puisque que non seulement on y met son argent mais aussi son temps, son expérience, ses savoir-faire, bref que l’argent n’est pas tout dans la démarche

Et en fin de compte cela préserve souvent mieux votre épargne que la recherche des taux faramineux qui ne sont souvent que des constructions…spéculative.

Alors en fin de compte Investir : un geste utile et généraux? Oui à condition justement de vouloir être utile et généreux

Publicités
Cet article, publié dans l'économie comme on la voudrait, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s