Les tribulations du capitalisme à la française chapitre 3. Les grands groupes et leurs sous-traitants

L’histoire industrielle récente de la France est peuplée de ces histoires de petits sous-traitants exploités puis  rejetés par les fleurons de notre industrie. Pour illustrer cela j’ai choisi le cas d’une entreprise bretonne, un cas qui date de la fin des années 90, histoire de montrer que ce « chacun pour moi » n’est pas un fruit de la crise

http://www.letelegramme.com/ig/generales/economie/acx-industries-xavier-joubert-reclame-justice-21-01-2012-1572397.php?xtor=EPR-3-[quotidien]-20120121-[detailarticle]

Dans la cas d’ACX, on pourra rétorquer que le dirigeant a sûrement fait une erreur stratégique en pariant autant sur un seul marché et on n’aurait pas totalement tort. Mais si j’ai pris cet exemple, c’est

1° parce qu’il s’agissait d’un sous-traitant portant une véritable innovation technologique et qu’il était dans l’intérêt des deux parties que l’opération fructifie

2°parce que les entreprises donneuses d’ordre , en l’occurrence SNCF et Alstom refusent d’assumer les conséquences de leurs décisions.

dans d’autres pays aussi les relations donneurs d’ordre-sous-traitants sont aussi marquées par la même loi d’airain mais ceux où l’industrie survit le mieux sont, comme par hasard ceux où une certaines solidarité s’établit entre ces partenaires, chacun sachant que le destin de l’un est aussi lié à la fortune des autres.

J’aurai tout aussi bien pu prendre, toujours en restant en Bretagne, les cas de sous-traitants de l’automobile ou de sous-traitants en électronique embarquée pour l’automobile ou l’aéronautique. Toujours le même manque d’intérêt pour le sort de ces sous-traitants. Ces mastodontes ne se rendent même pas compte qu’en laissant ces petits à leur sort, c’est une partie de la valeur que génère leur propre activité qui disparait.

Dans les temps préhistorique, les dinosaures devaient avoir le même mépris face à la disparition progressive de leur environnement.

Publicités
Cet article, publié dans l'économie comme on la subit, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s