Le partage du travail est mort ! Vive le partage du travail !

La situation de l’emploi est de plus en plus catastrophique. On a beau avoir manipulé les manières de calculer le chômage, la réalité s’impose toujours à un moment ou un autre. En l’occurrence, il y a 12 ans au moment où les 35 heures se mettaient en place, le taux de chômage frôlait les 11,5% Aujourd’hui, on nous dit qu’il va dépasser si cela continue les 10%. Donc la situation est meilleure qu’il y a 12 ans. Pas sûr, si on compte le nombre de demandeurs d’emploi sans emploi, les chômeurs complets : ils étaient 2.800.000 en 1999 , ils sont 2.800.000 en novembre 2011 .

En quelque sorte par palier et malgré quelques remontées timides, il aura fallu 12 ans et trois Premiers ministres de droite pour gommer définitivement l’effet positif sur l’emploi de l’action combinée de la réduction du temps de travail et d’une bonne conjoncture économique. Certes la crise est passée par là mais la remontée du chômage n’avait pas attendue le dépôt de bilan dela BanqueLehmanBrothers pour s’enclencher. Il faut y voir là l’effet pervers de la loi TEPA.  Somme toute, notre président et son ministre du travail pourraient se vanter d’avoir abrogé les 35 heurs, du moins dans leur effet le plus positif, mais ils s’en gardent bien car ce serait vécu comme une provocation.

Et comme la situation est décidément très grave, il faut prendre des mesures.

Parmi les pistes évoquées, la personnalisation de l’accueil et des contacts avec les entreprises. Compte tenu de la situation des effectifs et du moral des personnes qui travaillent  actuellement à Pôle Emploi, c’est mission impossible, sauf évidemment à externaliser un peu plus encore les missions du service public de l’emploi, notamment en utilisant la procédure d’appel à projet qui vient d’être étendue à ce champ d’action.
Mais  il y a surtout deux grandes mesures  qui rappelleront des souvenirs à ceux qui faisaient la campagne en 2007 ou qui regardait à cette époque ce qui se faisait Outre-Rhin.

1°) Faciliter le recours au temps partiel : ce n’est ni plus, ni moins que la réduction du temps de travail négociée. Cela marche en Allemagne, cela aurait pu marcher en France, si on l’avait mis en œuvre dès 2007 plutôt que de flatter quelques centaines de milliers de travailleurs à coup d’heures sup’ exonérées et défiscalisées.

2°)Le contrat de compétitivité : c’est une autre façon de négocier la réduction du temps de travail mais dans l’entreprise. Restera quand même pour que le système fonctionne qu’on active vivement les crédits de la formation professionnelle et c’est sûrement là que le bât blesse. Le récent rapport du CESE qui est comme chacun sait peuplé de syndicalistes et de représentants des employeurs nous livre sur l’état du dispositif un œil d’experts et pour cause puisque c’est en grande partie le mode de cogestion de ces fonds qui explique l’inefficacité de ce dispositif.

Encore un petit effort d’imagination et vous verrez qu’on va nous proposer les parcours sécurisé. SI c’était pour en arrivez là , c’est-à-dire, le partage du temps de travail négocié + les parcours professionnels sécurisés, on aurait pu mettre cela en œuvre il y a 5 ans. On aurait gagné du temps et éviter bien des misères. Mais je préfère pour cela faire confiance à ceux qui ont conçus ces outils qu’à de pales imitateurs.

Ou alors, c’est que je n’ai rien compris et que le temps partiel, c’est la gestion du chômage technique façon Continental et que le contrat de compétitivité, c’est les plans sociaux à l’ancienne mode avec des plans de formation confiés au service public au frais du contribuable ou de l’assurance-chômage, la compétitivté ne se retrouvant qu’en fin de parcours au plus grand bénéfice de l’employeur ou d’un autre employeur quand les affaires reprendront.

Si c’est cela, alors rien de nouveau sous le soleil, ce n’est vraiment pas la peine de jouer hautbois et de résonner musettes

Publicités
Cet article, publié dans l'économie comme on la subit, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s