Quand il y a intérêt, il y a souvent conflit

Transparence (parce qu’ils sont transparents mais que tout le monde ne va pas forcément sur leur site)

L’association professionnelle des responsables des relations avec les pouvoirs publics (ARPP, à ne pas confondre avec une autre ARPP, Autorité de Régulation Professionnelle de la Publicité, quoique…) est composée de membres qui définissent ainsi leur métier « Faire connaître les points de vue de leurs mandants pour contribuer à une meilleure évaluation des enjeux et impacts économiques et sociétaux»

En d’autres termes il s’agit de lobbying même si le mot n’est jamais prononcé sur leur site http://arpp.net/default.asp

La composition de leur Conseil d’Administration est intéressante Mais comme ils le disent si bien, comme ils ont des mandants, c’est ceux-ci qui nous intéressent et non les personnes physiques ,mandataires, qui y siègent

Présidence : X…de Véolia-Environnement

Vices-présidences : X1 et X2….de GDF-Suez et d’Arkema

Secrétariat général : X….de Canal Overseas

Trésorier : X….de CEA

Membres : X1,X2,X3,X4 et X5…de APCM, RATP, Coop de France, Mutualité Française  et SNCF

La rumeur

La semaine dernière une rumeur circulait, partie d’un hebdomadaire paraissant le mercredi comme souvent ce genre d’affaires : une information judiciaire serait ouvert concernant le futur siège du ministère de la défense. Les « sources judiciaires » confirment. Le mécanisme est en place pour que la rumeur fonctionne. Que les informations soient fondées ou non, il est symptomatique qu’on ait réuni pour les présenter les ingrédients suivants : Gérard Longuet, alors que la décision a été prise antérieurement à son arrivée au Ministère, le ministère de la Défense, un gros marché immobilier, une procédure PPP et l’entreprise Bouygues

Cela en dit long sur l’état de l’opinion publique, du moins telle que le véhiculent les médias.

Le Parlement Européen lave plus blanc

Depuis quelques temps, on assiste à une course à l’échalote entre les parlements européens pour savoir qui est le plus éthique.

Le Parlement Européen en adoptant son code de déontologie a pris plus d’une longueur d’avance sur ses pareils, que ce soit pour les déclarations d’intérêt, la transparence et la publicité de ses déclarations ou les sanctions encourues en cas de manquement.

On ne peut que se réjouir de cet élan de moralité mais néanmoins s’interroger sur les mobiles de telles bouffées de vertu. Certains auraient-ils des choses à se reprocher ou du moins à reprocher à leurs voisins ? ou plus prosaïquement, l’Europe veut-elle rester cet ilot de probité dans un océan de corruption, comme semble le montrer le dernier rapport de Transparency International,  classement annuel des pays corrompus de Transparency International ?

Il en ressort que les corrompus sont les pouvoirs publics et parmi eux les parlementaires mais pour qu’il y ait corrompus, il faut qu’y ait corrupteur et c’est parfois là où le raisonnement de T.I. ne va pas jusqu’au bout. Dans le petit jeu du « qui sollicite qui ? », on n’arrive pas toujours à déméler le vrai du faux.

La corruption n’est pas le seul moyen de tricher

Coup sur coup Bruxelles et Paris viennent de le rappeler brutalement : dans une économie de marché, ne pas respecter les règles du marché est un délit. Parmi ces règles, il y a la sacro-sainte concurrence, pure et parfaite. Ce sont donc des ententes qui ont été clouées au pilori communautaire et national : entente sur un produit très technique, les compresseurs frigorifiques dans un cas, entente sur des produits de grande consommation, les lessives dans l’autre cas. Mais dans les deux cas, les mis en cause sont des entreprises bien implantées et de forte notoriété. Les sanctions financières se veulent exemplaires mais vu la vitesse à laquelle ce genre d’affaires apparaît, il n’est pas sûr que cela soit suffisamment dissuasif.

Publicités
Cet article, publié dans COUPD'GUEULE, démocratie, je dis ton nom, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Quand il y a intérêt, il y a souvent conflit

  1. Ping : Corruption : il n’y a pas que les roses qui fleurissent sur le fumier | Dominiqueguizien's Blog

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s