Chiné dans la presse n°6

L’Union européenne est mesquine !

Il  y a un mois environ, lors du Forum Economique Mondial de Dalian, l’Europe a opposé une fin de non recevoir à la demande de la Chine de reconnaître son statut d’économie de marché. Les arguments avancés par les Européens ne sont pas d’une solidité à toutes épreuves  et se limitent d’ailleurs à un seul argument : la prépondérance des entreprises d’Etat. Je ne sais pas si les autres pays européens se montrent aussi effrontés que nous mais il y en a au moins un qui aurait eu son mot a dire, le DG de l’OMC. En effet, il est plutôt bien placé pour savoir qu’en France les entreprises d’Etat, entreprises publiques, les entreprises financées par un système bancaire qui ne peut rien refuser à l’Etat, subventionnées par l’Etat, exonérées de charges et d’impôt par la grâce de l’Etat, les entreprises qui vivent exclusivement de la délégation de services publics de l’Etat ou des collectivités publiques sont celles qui tiennent le haut du pavé et qu’à ce titre, nous n’avons pas de leçon à donner en la matière.

 Pekin est mesquin !

Par prudence sûrement , Bank of China, a dans la foulée de ce Forum Economique Mondial profité de l’incertitude qui pesait sur le syst-ème bancaire français à la même date, pour suspendre certaines de ses activités de change avec trois banques françaises.
Comme le disait fort bien le porte-parole de la délégation chinoise àDalian : « Mais l’aide à l’Europe et la reconnaissance du statut d’économie de marché sont deux questions de nature différente. Les Chinois ne mettent jamais de préalable quand ils aident autrui. Nous espérons seulement qu’en traitant les autres avec sincérité, nous obtiendrons leur respect »

En ne prenant en compte que le critère de la solvabilité et de la santé apparente de ses partenaires, Bank of China, entreprise d’Etat a démontré qu’elle jouait parfaitement le jeu du marché et ne cherchait pas à le fausser en aidant indûment et au-delà du raisonnable
des « canards boiteux ».

La Chine mérite bien le statut d’économie de marché : CQFD…sous certaines limites qui sont inhérentes au fonctionnement du marché intérieur mais ceci est une autre histoire.

Nuit de Chine nuit banquise !

 Dans Le Monde du 30 août « Un Chinois fortuné s’apprête à acquérir un bout d’Islande »

On savait les Chinois joueurs mais quand même pas à ce point. En effet, ce
richissime Chinois qui veut acquérir un bout de cet ile où il n’y a que de la glace, des lichens et des geysers envisage d’y implanter un complexe touristique. « Disneyland chez Björk » il faut déjà avoir un goût du risque prononcé. Et même si comme moi vous avez vu fleurir dans les couloirs du métro des affiches vantant les mérites de l’hospitalité islandaise Reykjavick n’est pas prête à détrôner Paris surtout si les volcans se réveillent. Et je trouve fort déplacé les insinuations du journal en question  indiquant que l’Islande est idéalement placée au centre de l’Atlantique Nord  et au débouché de la voie arctique lorsque celle-ci s’ouvrira, réchauffement climatique oblige ! Reykjavick n’est quand même pas Diego Suarez ou  Djibouti.
Quoique…

On s’en doutait mais une confirmation est toujours souhaitable

Titre chiné dans la presse : « Chine : la corruption gangrène le Parti communiste »

Avec des phrases aussi définitives que celle-là  « La corruption est inhérente au Parti communiste, estime pour sa part un spécialiste qui souhaite conserver l’anonymat. Depuis trente ans, on a vu apparaître de véritables oligopoles qui contrôlent les télécoms, les infra­structures de transport, le pétrole, les banques… Ce sont des cadres du Parti qui sont à leur tête et décident de tout. Ils acceptent des pots-de-vin en échange de contrats. Il sera difficile d’éradiquer le phénomène en quelques mois. », Nous voilà confirmés dans l’idée qu’un pays qui vit sous un régime de parti unique pendant trop longtemps est inévitablement le théâtre d’une corruption à grande échelle, parce que l’homme est ainsi fait  [ c’est ce qui d’ailleurs justifie l’alternance démocratique, entre autre]

Le plus drôle est que cet article est paru dans …Jeune Afrique, organe de presse expert en régime à parti unique de longue durée.

La Chine a des problèmes de pays industrialisé déjà

Titre chiné dans la presse : « En Chine, le groupe solaire Jinko contraint d’arrêter une usine polluante »

Comme tout pays industrialisé qui se respecte la Chine a des problèmes environnementaux, qui comme dans tout pays industrialisé qui se respecte se manifestent sous la forme d’une opposition radicale entre de vilains industriels [qu’ils sont le plus souvent]et de gentils riverains[qu’ils ne sont pas toujours d’ailleurs] victime du syndrome NIMBY mais ce qui est nouveau c’est que, pas  comme dans tout pays industriel, c’est maintenant le riverain qui a gain de cause. Il faut dire que les riverains y mettent du leur : au vu du saccage des bureaux, il était temps de signer un cessez-le-feu. Mais pourquoi les autorités ne sont-elles pas intervenues. La réponse est peut-être dans le paragraphe ci-dessus. Il aurait peut-être suffi d’un geste (et de quelques zéros derrière)

 

Le nouvel équilibre du monde 

Chinés dans la presse :

« Les américains General Motors et Ford misent sur la Chine

Lepremier constructeur américain inaugure un centre technique à Shanghai et va développer un partenariat local sur l’électrique » 

« Comme Volvo, Saab pourrait passer sous pavillon chinois »

« Alliance sino-américano-russe pour le rachat de Yahoo ! »

C’est à ce genre de petits signaux qu’on se rend compte que l’Europe est vraiment « le Vieux Continent »

On s’amuse bien en Chine

Chiné dans la presse

« Un fugitif à l’ombre Un Chinois recherché par la police depuis dix ans a finalement été retrouvé à environ 260 kilomètres de son ancien domicile. Il travaillait comme gardien de prison sous une autre identité. »

Heureusement qu’il n’était pas condamné à mort car espiègle comme le sont les Chinois, ils auraient pu lui demander de se garder[imaginaire], d’acheter la balle [véridique] et de faire lui-même le travail[imaginanire]

« Liang Wengen, l’homme le plus riche de Chine, pourrait devenir le premier entrepreneur du secteur privé à accéder au comité central du PC »

Compte tenu de ce qu’a écrit Jeune Afrique et qui est relaté plus haut, avec lui rien à craindre. Il ne risque pas de s’enrichir puisque c’est déjà fait. Mais quand même quel drôle de pays que la Chine ! Est-ce que vous imaginez un milliardaire américain enrichi dans le pétrole ou dans la vente plus ou moins légale d’alcool qui se propulserait ou propulserait un de ses rejetons à la Maison-Blanche ? Impensable, non ?

Publicités
Cet article, publié dans mondialisation quand tu nous tiens, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s