coup de gueule : « richesse(s) »

1°)La notion de richesse est vraiment très subjective!

 

La question que pose Le Figaro pourrait paraître inconvenante http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2011/07/07/04016-20110707ARTFIG00499-les-patrons-de-pme-ne-se-sentent-pas-riches.php

Compte tenu de leur responsabilité et des risques qu’ils prennent, on peut quand même les comprendre s’ils se comparent aux dirigeants élus-cooptés des grandes entreprises. Cela dit, beaucoup se contenteraient de leur « non-richesse ».

C’est pour cela que la mesure de la richesse est une quête illusoire, comme d’ailleurs la mesure de la pauvreté. Au moins, ceux qui mesurent la pauvreté ont-ils eu l’intelligence de la définir, non pas dans l’absolu mais en référence par rapport à un revenu médian. Tout riche trouvera toujours plus riche que lui (du moins jusqu’à un certain point)

2°) A ce niveau-là, les chiffres ne veulent plus rien dire

 

*1.100 milliards de dollars : c’est le déficit budgétaire américain après dix mois d’exercice budgétaire. Et il parait que ce résultat est meilleur que l’année précédente mais à ce niveau, on a du mal à se faire une idée. Mais si je vous que cela fait 3.560 dollars par habitant soit plus qu’un mois de revenu.

*14 580,7 milliards de dollars : c’est le montant de la dette publique des
Etats-Unis qui dépasse pour la première fois le volume du PIB. Bienvenue dans
le club très fermé des » >100% » avec le Japon, la Grèce, l’Italie, l’Irlande, l’Islande pour ne citer que le pays de l’OCDE. Chaque Américain a donc sur la tête une dette de 47.160 dollars. Et c’est sans compter la dette privée qui est aussi conséquente.

Finalement ramenés à l’échelle humaine, ces chiffres veulent quand même dire quelque chose, surtout quand il faudra que quelqu’un paye les additions

3°) Comparaison amusante et absurde!

*Jeudi 18 août 2011, le Trésor a émis et réussi à placer pour 3,311 milliards d’€uros  d’obligations.

*Le même jour AXA, l’assureur français annoncé que son bénéfice net du 1° semestre avait été de 3.99 milliards d’€uros

Ainsi des  dizaines de milliers de salariés d’une compagnie d’assurance se sont échinés pendant 180 jours pour gagner  à peine plus que ce que ces « irresponsables » d’Espagnols ont emprunté pour couvrir leur gabegie publique. Cette comparaison n’a évidemment aucun sens

Pas plus que n’aurait de sens le raisonnement qui comparerait l’effort de relance d’un « gouvernement courageux et responsable » et la captation de richesses réalisée par une
entreprise qui fonde son opulence sur la peur de l’accident grave.

Mais alors pourquoi s’amuser à ces comparaisons absurdes : tout simplement parce qu’il est vraisemblable qu’une partie de l’argent de l’un a servi à l’autre mais que comme ces flux ne sont pas inépuisables, il faudra bien un jour calmer le jeu.

4°) les riches ont des jeux absurdes !

916 milliards d’euros : calculé par la seule banque qui réussisse à faire des pertes ces jours-ci (DEXIA), ce serait le montant de la perte boursière sur deux jours ( 5 et 8 août 2011). Ce chiffre ne veut évidemment rien dire , du moins tant que toutes les opérations
qui sont liées à ces deux jours ne se seront pas totalement dénouées. Mais annoncer cela permet de faire sensation à moindre frais et surtout faire oublier que pendant ces jours-là certains ont REELLEMENT gagné beaucoup, beaucoup d’argent. Si on en croit les rumeurs, les fameux hedges funds étaient à la manoeuvre dans cette quinzaine et un seul aurait gagné plus de 3 milliards de dollars en deux jours!Un autre aurait multiplié par 2.5 un investissement de 12 milliards sur 6 mois. Mais évidemment, ce ne sont que des rumeurs et c’est là où le jeu est absurde! aburde et cruel! absurde et criminel surtout quand la rumeur est créée de toute pièce pour sauver sa peau!

5°) Les riches ont des angoisses absurdes!

Warren Buffet a encore secoué le cocotier pendant le week-end du 15 août en réclamant dans le « New York Times » (qui n’est quand même pas l »Humanité ») une meilleure taxation des plus hauts revenus. Quand on pense qu’en France, il existait un gouvernement qui
soutenait jusqu’à il y a peu que toute hausse des impôts des riches les ferait fuir à l’étranger. Comme ce n’est pas la première fois que Buffet nous fait le coup, seul ou avec son compère Bill Gates, on peut penser que c’est chez lui une idée fixe, d’autant qu’il ne veut rien laisser à ses héritiers. Peur du jugement dernier ou a-t-il comme d’autres trouver « son chemin de Damas ». Après tout, on a bien vu des tortionnaires entraient dans les ordres!

Mais c’est un autre de leurs compères qui vend la mêche dans une interview  au journal « Le Monde », Georges Soros : « … Warren Buffett est un investisseur talentueux et malin. Il réfléchit à long terme et sait défendre les intérêts des surper-riches. Il a conscience que si les riches ne font rien aujourd’hui, ils se mettront le public à dos dans les prochaines années. »

Pas si absurde que cela finalement. Cela rappelle quand même furieusement les réunions
du « Club Breton » dans les derniers jours de juillet  et les premiers jours d’août 1789 quand, étant informés que leurs serfs commençaient à mettre le feu à leur châteaux , à leurs
chapelles et à leurs récoltes, les nobliaux bretons, emmenés par le duc d’Aiguillon ont entrainé dans leur sillage tous les privilégiés dans cette grande nuit de bacchanales que fuit la séance du 4 au 5 août des Etats Généraux. On oublie toutefois de dire que les décrets furent publiés bien longtemps après et que tout le monde n’a pas été perdants dans cette affaire.

Du coup, bon petit soldat, puisque c’est ce qu’ils veulent, la ministre du budget, rompant
avec la vulgate des cercles libéraux envisage une taxation des plus hauts revenus. Elle n’est pas la seule : en Italie, c’est une des plus grandes richesses du pays qui a décidé cette taxation. Cela s’appelle « faire la part du feu ». Mais ce n’est pas grave puisque de toute façon en quelque jours de « travail absurde »[1], ils le récupèreront. C’est d’ailleurs comme cela qu’il faut le comprendre sinon on ne comprend pas pourquoi une micro-taxe de 0,01% sur chaque transaction leur fait plus peur qu’un prélèvement de 5% sur un revenu au-delà de 1 million.

Méfiez-vous! les riches (les vrais) sont tout, …sauf absurdes!


[1] (voir le point précédent)

Publicités
Cet article, publié dans COUPD'GUEULE, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s